L’aéronautique et l’aérospatiale dans le triangle gascon dont Latécoère

- Tederic Merger

Des noms et des lieux :

Dans les 59 premiers sites (Top 59 - classement sur les effectifs des usines du secteur Aéronautique, spatial en France, de l’Usine nouvelle), 19 sont dans le triangle gascon (donc un tiers !) :

6e AIRBUS OPERATIONS Aéronautique civile
TOULOUSE

9e AIRBUS DEFENCE AND SPACE SAS Spatial
TOULOUSE

11e ARIANEGROUP SAS Spatial
SAINT-MEDARD-EN-JALLES

13e DASSAULT AVIATION Aéronautique civile (?)
ANGLET

14e DASSAULT AVIATION Aéronautique civile (?)
MARTIGNAS-SUR-JALLE

17e SAFRAN HELICOPTER ENGINES Aéronautique civile
TARNOS

18e SAFRAN HELICOPTER ENGINES Aéronautique civile
BORDES

19e SAFRAN NACELLES Aéronautique civile
COLOMIERS

23e SAFRAN LANDING SYSTEMS Aéronautique civile
BIDOS

29e LIEBHERR-AEROSPACE TOULOUSE SAS Aéronautique civile
TOULOUSE

32e GOODRICH AEROSPACE EUROPE Aéronautique civile
TOULOUSE

33e LATECOERE Aéronautique civile
TOULOUSE

35e GOODRICH AEROSPACE EUROPE Aéronautique civile
COLOMIERS

39e SIMAIR Aéronautique civile
COLOMIERS

44e GARDNER AEROSPACE MAZERES Aéronautique civile
COLOMIERS

46e JCB AERO Aéronautique civile
AUCH

55e SABENA TECHNICS TLS Aéronautique civile
CORNEBARRIEU

56e EA SERVICES Aéronautique civile
L’ISLE-JOURDAIN

57e ASI MAINTENANCE Aéronautique civile
CUGNAUX

+ Toujours dans le triangle gascon, Latécoère est présent actuellement à Gimont et Liposthey (en plus de sa place forte de Toulouse).

+ A Marmande :
 Lisi-Creuzet qui occupait 500 personnes avant les licenciements COVID.
 Creuzet Marmande (LISI AEROSPACE)

Située dans le pôle « Aerospace Valley » ( Nouvelle Aquitaine et Occitanie ), prés des principaux centres aéronautiques de Toulouse et Bordeaux, CSA est une PME de 50 personnes spécialisée dans l’usinage complexe.

https://csa-creuzet.com/

Latécoère du fondateur tarbais au fonds d’investissement américain

Wikipédia :

Latécoère est une entreprise française spécialisée dans les équipements aéronautiques et plus précisément dans les aérostructures et les systèmes d’interconnexions. Fournisseur des services de constructeurs aéronautiques. Aujourd’hui le groupe Latécoère emploie près de 5 000 personnes à travers le monde, le siège social du groupe est situé à Toulouse. Fondée en 1917 par Pierre-Georges Latécoère

En 1939, Pierre-Georges Latécoère rationalise son outil industriel et vend les sites de Toulouse-Montaudran, Anglet et Biscarrosse à Louis Breguet.

Sites d’Anglet et Biscarrosse : pour essayer les hydravions ?

Au moins un nom gascon qui est porté très haut !

À partir de 2017, toutes les sociétés du groupe capitalisent sur le nom de marque « Latécoère ».

En 2019, l’entreprise est rachetée par Searchlight Capital Partners, qui entre au capital en avril (26 %) et lance une OPA en décembre (66 %)

Latécoère dispose d’un réseau international intégré qui s’appuie sur des centres d’excellence en Europe et des sites de production en zones best-cost.

https://www.latecoere.aero/

L’effet COVID

L’aérospatial et l’aéronautique militaire ont mieux résisté que l’aéronautique civile...

Exemples :

 Lisi-Creuset :
https://www.usinenouvelle.com/article/l-equipementier-aeronautique-lisi-va-supprimer-197-emplois-a-marmande.N1009339 :

L’équipementier aéronautique Lisi-Creuset va supprimer 197 des 800 postes de ses usines de Marmande (Lot-et-Garonne). Une décision que le groupe justifie par une baisse de 45 % de son chiffre d’affaires.
L’équipementier, filiale de Lisi Aerospace, justifie cette restructuration par des baisses de commandes directement liées à la conjoncture économique et sanitaire. Cette annonce tombe alors qu’un autre équipementier aéronautique, Latécoère, a dévoilé la suppression d’un tiers de son effectif en France et la fermeture d’un de ses neufs sites industriels hexagonaux.

 Latécoère :

Fin septembre 2020, la direction du groupe annonce des coupes dans le budget à cause de la crise du Covid-1918 : suppression de 475 postes sur 1 500 en France19.

Perspectives "post-covid" :

Sur France Culture, les "Enjeux territoriaux"* de Baptiste Muckensturm
L’avion décarboné* sera-t-il toulousain ?
, avec Jean-Marc Olivier, professeur d’histoire économique à l’Université de Toulouse...

Ce dernier est confiant sur les perspectives, même à long terme, de l’économie de l’aviation et de l’espace dans le grand Toulouse (qui y emploie directement 30 000 personnes !) :
 Les indiens et les chinois sont nombreux à vouloir prendre l’avion, qui est pour eux un signe extérieur de richesse...
 Toulouse a l’écosystème qu’il faut...

*avion "décarboné" : hybride, à hydrogène...

Perspectives "post-guerre en Ukraine" :

Qui sap ?

Grans de sau

  • Automne 2021 : 200 emplois supplémentaires à Mérignac, en partie transférés depuis la région parisienne... pour nourrir les programmes Rafale (avion de combat), et Falcon (avion d’affaires).
    Le PDG du groupe, Eric Trappier, parle de recrutements en "Nouvelle Aquitaine"...
    Il regrette d’ailleurs que la navette aérienne Orly-Bordeaux soit supprimée dans le cadre de la "loi climat", la LGV n’étant pas suffisante selon lui pour répondre aux besoins de transports entre les différents sites de Dassault. Et "le virtuel" ne suffit pas (pour les collaborateurs de l’entreprise)...
    Aéronautique : à Mérignac, Dassault a « vocation à grandir »

    On apprend aussi que la présence à proximité de partenaires industriels comme Thalès a pu favoriser l’investissement. Donc, comme un écosystème qui se développe à Bordeaux...
    Dassault-aviation inaugure son nouveau bâtiment à Bordeaux-Mérignac

  • Intéressant dans l’optique d’un développement d’emplois souvent très qualifiés pour les habitants de notre triangle gascon, abstraction faite des délocalisations d’emplois existant et déjà pourvus ailleurs (en IDF essentiellement).
    Mais pour que ce secteur qualitativement et quantitativement important soit bénéfique à nos pays et nos populations, il faudrait savoir :
     quelle est l’offre de formation en pays gascons ou à leurs pourtours correspondant à ces métiers,
     le degré d’intégration régionale : sous-traitants, approvisionnements divers, tant en matériaux nécessaires aux productions (intégration évidemment limitée du fait de la spécificité et de la sophistication de celles -ci) que de la logistique : ces usines nécessitent de l’alimentation (cantines,restaurants d’entreprise,etc...) , des services d’entretien,etc...

  • Le PDG de Dassault dit dans l’article de Sud-Ouest (en septembre 2021) :
    « Le succès de Rafale nous conduit à renforcer nos recrutements en production avec 180 personnes supplémentaires dont 80 en apprentissage. »
    En fait de "pays gascons", il s’agit ici du grand Bordeaux, mais nous savons que nos jeunes gascons sont prêts à y aller si nécessaire, et même, pour certains d’entre eux, friands d’ambiance métropolitaine...
    L’attrait des jeunes vers Bordeaux et Toulouse

    Je rappelle qu’autrefois, les jeunes de nos villages trouvaient normal d’entrer, par exemple, dans les PTT ou à la SNCF, et de faire leurs premières années à Paris ou à Nantes...

    La logique de Dassault est très hexagonale, et en matière de fait régional, ne va connaitre présentement que la "Nouvelle Aquitaine", c’est-à-dire quelque chose de très hexagonal aussi dans sa conception.
    Mais nous sommes là pour guetter si un investissement "hexagonal" en un point du triangle gascon ne va pas ruisseler sur tout le triangle !


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Dans la même rubrique :


 

Sommaire Noms & Lòcs