Villas régionalistes à Dax

- Tederic Merger

Un inventaire officiel des maisons à protéger sur le grand Dax présente, parmi d’autres, quelques dizaines de maisons d’inspiration régionaliste du 20e siècle à Dax même, avec photos et appréciations.

Feuilletez-le ! (c’est un pdf de 1557 pages...)

(Dax)
Le Tuc

Le “second-œuvre” (volets, porte d’entrée, menuiseries des fenêtres, clôtures), n’y est heureusement pas oublié, ce qui est resté “d’origine” étant relevé avec soin, par exemple :

« Les menuiseries d’origine n’ont hélas pas été conservées mais les ferronneries (garde-corps, grilles des baies, porte d’entrée) sont toujours en place. »

« La maison possède encore un beau mur de clôture en pierre et sa grille en fer forgé. »

« tout le second-œuvre semble d’origine (volets, porte d’entrée, menuiseries des fenêtres). »

« belle porte d’entrée, huisseries en bois à petits carreaux, petits garde-corps en fer forgé aux fenêtres) »

« La clôture dénature la maison »

« Tout le second-œuvre (en bois à l’origine) a malheureusement été remplacé par de l’aluminium et du P.V.C. »

Si seulement les clôtures "d’origine" pouvaient inspirer nos contemporains...
Quant aux portes et fenêtres, on connait la menace de remplacement par le PVC...

Les rédacteurs de ces fiches ont donc des préoccupations et une sensibilité qui sont les nôtres !

Par exemple, une appréciation qui ne déparerait pas sur Gasconha.com (pour une maison avenue Maurice Boyau), à la fois pour le souci de l’orientation*, et l’usage du mot emban : emban = auvent

« Cette maison du milieu des années 1950 est marquée par l’influence régionaliste. En effet, sa façade pignon orientée à l’est (hasard ?), sa travée centrale en retrait et son balcon abritant l’entrée font écho aux maisons landaises traditionnelles avec l’’emban’, lieu de vie entre intérieur et extérieur. »

*L’orientation à l’est, si elle était volontaire, suivrait la maison vasconne rurale traditionnelle... Dans le tissu des lotissements dacquois, elle est probablement involontaire, et donc, comme l’envisage la fiche, due au hasard.
(Dax)
Escorye-Betét, maisons Beycourte, Iguzki

Quelques noms gascons :

Quand un nom figure sur la maison, il est reporté dans la fiche.
Il y a des noms français, basques... voici des gascons (moins nombreux que les basques !) :
 l’Arrayade désigne deux maisons distinctes ; ni l’une ni l’autre ne sont vasconnes !

L’Arrajada
Prononcer "L’Arrayade", "L’Arrajade", "L’Arrajado", "L’Arrayado"...


 A You (A moi) : « Les faux pans de bois lui donne un caractère régionaliste ainsi que le toit à pans dissymétriques du pignon. »
 l’Oustaou (type architectural non vascon)
 Qu’ey finit (non vascon)
 Cante Piyoun
 Betsou (bèth sou = beau soleil)
 Lou Laré

Lo Larèr
Prononcer "Lou Larè"


 Aygue-Rouye

(l’,er’)Aiga Roja
Prononcer "Aÿgue Rouge".


 L’Am-Gagnade (9 rue de l’Epargne - On l’a gagnée)

Le seul nom qui contient Gascogne est en basque : la villa ‘Gascoïna’, de l’architecte Prunetti, de type néo-vascon, selon le vocabulaire de Gasconha.com.

Gasconha.com n’est pas très compétent en noms basques, mais croit reconnaitre dans "Socik Gabé" un "Sans Souci" et dans "Etchesoa" une facétie pseudo-basque. (Dax)
Etchesoa

Un nom basque ou gascon ne signifie pas à tous les coups une architecture régionaliste, et vice versa...

Plus basco-landais que gascon-local !

Globalement, guère d’influence spécifique d’un type architectural vernaculaire local, chalossais par exemple (la maison capcazalière aurait pu inspirer davantage...), même pour celles qui ont un nom gascon...
La mode régionaliste était plus largement basco-landaise.
Les architectes qui la portaient n’étaient peut-être guère gasconistes...
(Dax)
Rue du Tuc d’Eauze
(Dax)
Une villa d’Albert Pomade

Voir en ligne : FICHES PATRIMONIALES du Grand Dax

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • [Se connecter]
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Dans la même rubrique :


 

Sommaire Noms & Lòcs