Bésaume Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers Gascogne médiane

Duras


 
en graphie alibertine :

Duràs
Prononcer "Durà"

[Photo panorama de Vincent P.]

Devath las cornièras
Débat las cournièros
Sous les cornières
Dit-on "cornière" à Duras ?

[Duras est incluse, mais en situation frontalière, dans l’espace gascon selon le critère linguistique (enquêtes réalisées vers 1900).]
ORIGINE ET LIMITES DE LA LANGUE GASCONNE

Ces dernières années, Duras et ses alentours ont reçu une immigration britannique.
Loin de l’autoroute et aussi du chemin de fer, Duras a la sérénité apparente de l’Entre-deux-Mers (mais aussi celle d’autres bourgs de Guyenne agenaise, ou d’Armagnac...).
Les jeunes trouvent-ils à s’employer ?
La population stagne à un niveau assez bas (1 190 habitants en 2007 contre 1 702 en 1836 selon Wikipedia). Un exemple parmi d’autres de dépopulation dans ce qui pourrait sembler un pays de Cocagne.

Heurèir 2018 : Je classe Duras en Haut Entre-deux-Mers, ce qui selon la logique présente de la hiérarchie de pays de Gasconha.com, le rattache quand même au Grand Bazadais : c’est par lui que la gasconitat a dû atteindre Saint Avit dans un passé lointain.
Mais la double appartenance - qui convient bien à une zone frontière - à l’Agenais guyennais est conservée.
Tederic M.


 

Articles


 

Lòcs (toponymie, paysage...) de Duras :


 

 

 

Grans de sau


Un gran de sau ?

(identification facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document