Las hèiras, ua escasença entà la Gasconha Les foires, une chance pour la Gascogne

- Tederic Merger

Conclusion en français :

Pourquoi les foires seraient-elles une chance pour la Gascogne ?
 Comme les marchés, parce qu’elles sont un circuit de commerce et d’animation alternatif, moins formaté que la grande distribution, plus adapté à des producteurs régionaux...
et plus encore que les marchés :
 parce que la foire est festive ; on peut y manger et boire, y chanter... ;
 la foire est citoyenne : des bénévoles y participent...

En Gasconha d’autes còps, qu’i avèva hèra de hèiras !

Bon, benlèu pas mei que hòra de Gasconha, mès rai...

Redde qu’an despareishut.
Adara quan passas a Durança (país de Labrit), ne’t vien pas a l’esprit que i avot hèiras aquiu...
Que n’i a dont la disparicion es recenta : la de Lapeirada que s’arrestèt en 2010 (« la foire de Lapeyrade du dimanche 31 mai, malgré le beau temps, la qualité des animations et l’investissement des bénévoles, n’a pas obtenu le résultat escompté »)
Un marchand de Lapeirada, e qui regreta la hèira, que me n’a balhat ua auta rason, mès rai...

D’autas que contunhan bravament, coma la hèira de Susan (comuna d’Ousse-Suzan) cada Sent Miquèu, donc a data fixa lo 29 de seteme, dont daubuns e critican totun la banalizacion, la perta de gasconitat tanben ; mès ua hèira qu’es lo reclam de la societat qui l’environa...

Que i a enqüera hèra de hèiras en Gasconha !
Que son hèra divèrsas, énter la "Foire au Cagnagué" de Labrit e la "Foire de Pau", en passar per la "Foire du terroir" de Salaunes (Medòc)...

Quate hèiras qui an, o an avut quauque còp, un moment gascon o ua tòca gascona (gascon touch !) :

 à Labrit, la foire au Cagnagué, qui pareish estar un gran vueita-solèr,

qu’a la tòca gascona dens lo nom ! « Chaque dernier week-end de septembre a lieu la foire au Cagnagué (mot gascon qui veut dire vide-greniers [1]), ainsi qu’une exposition artisanale. » https://fr.wikipedia.org/wiki/Labrit
Mès tanben, lo vueita-solèr (present dens d’autas hèiras tradicionaus com a la Breda) que pòt estar vist com ua declinason moderna de la hèira.

 la Foire de Pau (acò qu’es un gran ahar !) :
2018 : « La journée finale célébrera le Béarn et l’Occitanie : le dimanche 16 septembre, avec la complicité de Hestiv’Oc, sera organisé un bal gascon (11h) suivi d’une cantère et d’un concert de Los Pagailhos (17h). »
2019 : « 11h30 Bal Gascon et Cantère »
(autas hèiras damb cantèras : Laruntz (Laruns), Viela (Bielle)...)

 La Foire du terroir de Salaunes : en 2019, qu’a invitat los cantaires e dançaires de Lacanòc !

 La Fête du terroir à Saint Sever Cap de Gascogne :
« Les commerçants et producteurs de " chez nous " vous proposent de venir déguster leurs produits en composant votre assiette. Buvette et animation musicale sont au programme avec " Les Gascons ". »

Duas hèiras qui ne s’apèran pas "hèiras" mès qui’n son totun mei o mensh, e sustot an lo tema generau gascon :

 La Jornada gascona de Pèirahorada / Journée gasconne de Peyrehorade, damb lo son "marcat gascon" traversat per ua cantèra, las soas "comices agricoles"... aquera jornada qu’es au miei de l’estiu, un dimècres, jorn normau entau marcat de la vila.

 Gasconh’à table a Samatan : un "salon", qui, engoan, serà bessoat (jumelé) damb l’Amassado gascouno.
IIIo Amassado gascouno a Samatan !

Qu’i seram (Gasconha.com / ReGasPros), entà rencontrar lo monde gascon !
Au printemps, i a tanben ua hèira agricòla a Samatan : « La foire agricole, au-delà d’un rendez-vous professionnel pour les agriculteurs, c’est aussi un moment de convivialité où le monde rural rencontre les citadins. »

La hèira de Sent Justin, totjorn viva, a maugrat deus "hauts e baishs" :

« Le Chanoine Tauzin, historien et poète gascon (1843-1929) nous décrit ainsi ces temps forts de l’époque :
« Les transactions ont surtout pour objet les bœufs et les chevaux. »
« L’établissement de foires nouvelles et avant tout celle de La Peyrade, la multiplicité de ces réunions, la crise agricole et la pénurie d’argent qui en est la suite, ont depuis quelques années fait perdre aux foires de St-Justin une partie de leur importance ; mais en 1894, elles ont eu tout l’éclat des anciens jours. » »
https://www.saint-justin.fr/La-foire-de-Saint-Justin/Une-succes-story-depuis-1280

Qu’am vist totara que la hèira de Lapeirada, qui avè donc hèit, d’autes còps, domau a la de Sent Justin, a dispareishut, quan la de Sent Justin es tostemps viva.
E mema "qu’entra dens la lista de las manifestacions comunautaris [2] de referéncia", miladiu !
E mei qu’acò, qu’estot immortalizada per l’artista Mondineu ! [3]
Retornaments de l’istòria...

Quauques exemples mei, capvath Gasconha ; a "tastar" - e sajar d’i botar ua tòca gascona si n’i es pas dejà :

 a Leitora (Lectoure), la Foire de la Saint-Martin
« Le 2ème week-end de novembre », engoan deu 9 au 11 de noveme.
Nada tonalitat gascona afirmada aqueste còp, mès dens ua vila qui organiza en estiu "las Gasconadas", cau pas pérder l’esper.

 a Duràs (Duras), tanben la Foire de la Saint Martin !
« Le lundi 11 novembre 2019 » engoan (o totjorn ?)
« Vide greniers, gastronomie, vêtements, matériel agricole, artisanat, manèges, voitures...
A déguster : Fromage de chèvres frais et affinés, fromage d’auvergne, miel, poulet à la broche, salaisons en tous genres du Périgord au Pays Basque, cannelés, macarons, oreillettes, Pain de campagne, Spécialités réunionnaise, spécialités marocaines, biscuits et pâtes fraîches, fruits et légumes, Vins AOC Côtes de Duras de producteurs locaux, Huîtres naturelles du Bassin d’Arcachon et de Marennes, Crêpes, chichi, gaufres. »
Bon, las ustris que son gasconas !

 La Foire de la Sainte Luce à La Brède
« Instaurée sous le règne de Louis XII, cette manifestation réunissait autrefois sur les places du village force bestiaux et l’on accourait de très loin pour y faire ses provisions d’hiver.
Au début du siècle, des trains spécialement affrétés pour l’occasion faisaient halte en gare de La Brède.
Fêtée depuis plus de cinq cents ans le second week-end de décembre le plus près du 13 jour de la Sainte Lucie, la foire de la Sainte Luce réunit, aujourd’hui encore, tout ce que la gastronomie compte de traditionnel et de gourmand. Elle est inaugurée le dimanche par une personnalité.
Aujourd’hui, canards, fois gras, cochonnailles, produits et vins fins y côtoient, dans une ambiance folklorique haute en couleurs, les nombreux camelots réunis pour l’occasion.
Les expositions de matériels agricoles et de véhicules, de nombreuses animations attirent toujours plus de visiteurs.
Les associations y tiennent elles aussi une place de choix en proposant aux chalands boissons chaudes et restauration. »

Qu’èi un amic qui i crompava (a la hèira de la Breda) cad’an la soa provision annau d’amètlas (amandes - probablement qu’il faut prononcer "amèlles, amèllos") a un productor de Castelmoron/Lot.

 la Foire agricole en Val d’Azun
http://www.aquitaineonline.com/actualites-en-aquitaine/sud-ouest/8310-terre-de-montagne-foire-agricole-en-val-d-azun.html

Mès perqué las hèiras e serén ua escadença entà la Gasconha ?

E be, coma los marcats, pr’amor que son un circuit de comerci e d’animacion alternatiu, mensh formatat que la grana distribucion, mei adaptat a productors regionaus...
e mei enqüera que los marcats :
 pr’amor que la hèira es hestiva ; que s’i pòt minjar e béver, cantar... ;
 la hèira qu’es ciutadana : benevòles qu’i participan...
Animaus tanben qu’i son expausats (si ne son pas directament escambiats coma d’autes còps), los "nostes amics" miaçats eths tanben de disparicion quan ne son pas de raças "estandartas" : vacas, polas, aolhas, pòrcs... gascon(a)s.

Voir en ligne : Ràdio País - Cronica d’Athòs, Portòs e Regaspros #3 : Las Hèiras

Notes

[1« ce mot gascon désigne l’endroit où on entrepose les objets que l’on n’utilise plus mais que l’on garde, persuadés qu’un jour ou l’autre on en aura forcément besoin. » Le vide-grenier, c’est donc plutôt le "vide-cagnagué" que le cagnagué lui-même !

[2de la Comunautat de comunas

[3[le maire Philippe Latry, en 2013] « ajoutait que la foire du 1° mai entrait dans la liste des manifestations communautaires de référence avant de terminer en présentant la superbe reproduction d’un tableau d’Etienne Mondineu (1872-1940), artiste natif d’Houeilles (47) et dont l’original, encore plus grand, est accroché dans la mairie de Mézin. Le titre n’est autre que "Foire en Gascogne à Saint-Justin" : une façon de raccrocher passé et présent autour d’un évènement participant pour beaucoup à la notoriété locale. »
http://labrit-roquefort.blogs.sudouest.fr/archive/2013/12/04/la-foire-repart-de-plus-belle-1013317.html

Grans de sau

  • Un amic de Brocars, quauque trenta ans a (eh, vivòstas), que’m descrivè lo canhaguèr (mot qui sembla tipic d’aqueth parçan) com lo tribalh o l’estruç en retard qui s’apièla… e per extension la canha de s’i gahar, la procrastinacion (mot qui n’èra pas de mòda alavetz)…
    Lo sens de “recapte deus trastos” qu’ei de’us qui ne coneishèvi pas, mes que muisha la soplessa d’emplec deus mots gascons, qui sovent ne’s daishan pas embarrar en ua definicion estreta e unica, e qui viven en contèxte.

    • Bon exercici lo de cercar l’arrasic comuna de dus sens diferents !
       lo tribalh en retard qui s’apièla (e logicament lo tribalh mei hastiu o pesuc)
       lo trasto (qui s’apièla tanben !) e qui apèra un tribalh de tria, de manutencion, puish decisions e accions entà finalament reparar, véner (per exemple a la hèira deu cagnaguèr !), balhar o destruíser.

      Lespy :
      Multidiccionari francés-occitan

      « Habé la canhe » (aver la canha) : « Avoir la chienne (n’avoir aucune envie de travailler) »
      Palay :
      « tràstou,-te (Bay.) s. – Meuble, objet vieux et encombrants, rebut, guenille ; par anal. personne embarrassante, patraque, inutile. »

  • A Mamisan tanben : "canhaguèr" per díser "pagalha"...


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Dans la même rubrique