Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Le point milieu ou median en gascon et catalan + le r roulé

jeudi 5 octobre 2017, par 32406465

Lu dans un article (partiel car payant du figaro) :

Pour la petite histoire, la volonté d’introduire le point milieu émane au départ du ministère de la Culture, attentif au sort des langues régionales, le catalan et le gascon, qui utilisent beaucoup cette ...
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/10/05/01016-20171005ARTFIG00337-feminisme-les-delires-de-l-ecriture-inclusive.php

https://fr.wikipedia.org/wiki/Point_m%C3%A9dian#Utilisation_en_occitan_gascon



Grans de sau

  • Lu dans un article (partiel car payant du figaro) :

    Pour la petite histoire, la volonté d’introduire le point milieu émane au départ du ministère de la Culture, attentif au sort des langues régionales, le catalan et le gascon, qui utilisent beaucoup cette ...
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/10/05/01016-20171005ARTFIG00337-feminisme-les-delires-de-l-ecriture-inclusive.php

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Point_m%C3%A9dian#Utilisation_en_occitan_gascon

    • Quant l’article en question se réfère à l’emploi du signe . à l’intérieur d’un mot en gascon et en catalan ,il ne s’agit pas de cette "écriture inclusive" mais bien de son emploi dans les cas suivants(il se peut que j’en oublie surtout dans le cas du catalan) :
      n.h pour éviter la prononciation "gn" ;exemple:l’in.her (enfer) qui se prononce soit ihèr soit inhèr et non ignèr ;
      l.h pour éviter la prononciation ille(comme dans le mot français paille) au lieu de ll (mais je ne trouve pas d’exemple dans l’instant) ;
      s.h pour éviter la prononciation "ch" au lieu de ss .Exemples :es.hlaci’s (se désécher, se faner), es.huelhar (éfeuiller),etc...
      Il s’agit là de la graphie classique,alibertine, adaptée au gascon dans les années 1950.Une autre orthographe,fébusienne ou lafittienne (seconde version) ignore ces subtilités (J.Lafitte écrit même quelque part que ce point intercalaire a le défaut de mettre le désordre dans les classements alphabétiques informatiques mais c’est un détail).
      Quant à l’utilisation du - (tiret du 6) à l’intérieur d’un mot,cela n’existe à ma connaissance ni en gascon ni en catalan.

    • Dans presque tous les cas le n.h est inutile. Con.hession, lo co.hit pouvant être remplacés par cohession et cohit sans heurter la prononciation effective des parlers. De toute manière lo con’hit eût été plus pratique.

  • Merci GSG. Cela me faisait plaisir voir que le gascon (et le catalan) être qualifié de langue régionale dans le figaro !

    Une question sur le son r en gascon. Il est roulé et il y aurait 2 sons rr et r.

    En castillan le son r simple semble très peu roulé dans certains mots au point qu’il ressemble presque au son l du moins à mon oreille.
    exemple ranura ou bien raro :

    http://larousse.fr/dictionnaires/espagnol-francais/ranura/218514
    http://larousse.fr/dictionnaires/espagnol-francais/raro/218586

    Est ce que ce que, jadis, ce son r existait aussi en gascon ?
    Je dis jadis parce que je ne me souviens pas d’avoir entendu mes parents rouler les r rr. Ni mes grands parents nés pourtant au 19 ème siècle.

    • Il me semble qu’en castillan les gens roulent actuellement peu le r et (normalement) beaucoup le rr , ce qui parait logique.
      Après cela les accents régionaux et ceux des différents milieux et générations jouent un rôle.Je ne saurais dire si en castillan on roulait davantage les r simples il y a 50 ou 100 ans. On a bien noté ici en gascon (et en français régional) l’affaiblissement des r(ou rr) roulés, ce qui est peu conforme au génie propre de la langue .Le modèle inconscient est probablement le r français grasseyé.

    • Le r grasseyé s’est imposé à partir des milieux populaires parisiens comme le /wa/ en place du /wé/ francien.

      Le r roulé (apical) à un battement peut se confondre avec l. Le r à plusieurs battements, celui qu’on prêtait aux gendarmes de comédie, devait paraître trop énergique, trop cru, trop "peuple". Pourtant il resta longtemps de rigueur au théâtre.

      Affadissement des sons, des moeurs, des caractères ? Dressage à rebours ?

    • Je peux attester qu’absolument tous les gens nés avant les années 1930 que j’ai connus, famille, voisins ou connaissances, ne prononçaient pas le R grasseyé français et en étaient même incapables.
      Mon arrière grand-mère, née en 1883, qui parlait pourtant très bien le français (bien mieux que beaucoup de Français actuels, elle avait son certificat d’étude, qui équivaut largement à certains BAC d’aujourd’hui. C’est l’enseignant qui vous parle.), n’a jamais réussi à nommer correctement notre chien de l’époque qui s’appelait Varus et qu’elle a toujours appelé Baruc (R apical bien entendu). C’est elle aussi qui disait un oehlip (slip).
      J’ai une cassette enregistrée le 11 novembre 1974 où on l’entend longuement parler. Cet accent gascon landais a totalement disparu de nos jours. Elle était bien entendu parfaitement bilingue. J’aimerais beaucoup la numériser pour vous la faire écouter. Moi, quand j’écoute ces voix d’outre-tombe, j’avoue que je verse quelques larmes tellement je suis ému. Avez-vous remarqué comment on oublie vite les voix de nos morts ?

    • C. Duneton : "Au début du [vingtième] siècle, ce ne sont pas seulement des parlers qui meurent, mais un pays qui change de musique, de sonorités. » Phonologiquement, le linguiste Albert Dauzat fait état du « recul des sons indigènes » (Les patois, Paris, 1927, p. 78).

      "...l’inflexion des voix chères qui se sont tues."

    • Mes parents nés dans le "bas-adour" dans les années 20 ne roulaient pas les r du moins après que je sois né.
      Le r grasseyé c’est peut être celui de Brassens ou de la mère Denis ? Il est différent du son r apical ou du r actuel en français.
      Enfant j’avais des difficultés avec le son é et è. Impossible de faire la différence à l’oreille.

      On a tous des photos de ses parents et grand parents mais pas d’enregistrement audio bien que cela change avec les smartphones.
      C’est dommage. Je n’ai plus en mémoire le son de la voix de mes grands parents.




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document