Notre région, c’est la Gascogne !


Signalisation bilingue en Béarn

Lou Trufandèc

dimanche 5 janvier 2014

Adixatz a tots / Adichats a touts,

je voulais vous présenter ce petit tableau rassemblant les différentes graphies permettant un affichage bilingue dans 484 communes et lieux-dits en Béarn (ou P-A plus précisément). Le Conseil général vient récemment de choisir la graphie alibertine pour afficher en langue gasconne bon nombre d’arrêts de bus en Béarn.

PDF - 93.6 ko
Tableau rassemblant les différentes graphies pour l’affichage bilingue de noms de communes et lieux-dits en Béarn ou P-A
Lou Trufandèc


Trois colonnes : français / graphie fébusienne /graphie alibertine.

En jaune, que pòt estar sia la medixa grafia o sia lo medix nom mes dab un accent different. Que vatz arremarcar que son numerós los vilatges e las vilas qui an déjà causit la senhalizacion bilingüa... Jo que suporti de manèira incondicionau lo « IX » tau son [ch], e qu’ac hiqui dens las duas grafias.

Ne pensi pas qu’aquesta bi-senhalizacion seré util pertot mes que poderé brembar a quauques personas que : [Sères Kastètch] ne ’s ditz pas [Sèrkasté] (!), que lo « IX » biarnés se prononça [ch], o que « Eaux-Bonnes » se pòt díser tanben « Aigues bounes ».



Grans de sau

  • Il est commode de comparer ainsi les graphies officielles avec les graphies que je dirais "refondées" ou "systématiques", qu’elles soient fébusienne ou alibertine.

    Le débat est complexe, encombré par de vieilles oppositions politiques. Il faut tenter de prendre de la hauteur, se demander les objectifs qu’on poursuit.

    Tout d’abord, je rappelle ce qui a été mis en évidence plusieurs fois sur Gasconha.com par PJM : concernant les noms de communes ou de lieu, il ne s’agit pas, le plus souvent, de signalisation bilingue, mais de choix de graphie pour des noms qui sont de toute façon gascons : ainsi "Mondebat" (graphie officielle) est aussi gascon que "Moundébat" ou "Mondevath".

    Il n’y a que quelques cas, où le nom officiel est une pure traduction française du toponyme gascon, comme "les Eaux Chaudes", où on peut parler proprement de signalisation bilingue.

    Je ne vais pas disserter longuement.
    Je trouve que, dans ce tableau, les colonnes fébusienne et alibertine se complètent et s’éclairent mutuellement.
    Parfois même, la graphie officielle (colonne de gauche) préserve quelque chose du nom qui est perdu par les propositions fébusienne et alibertine : je pense à "Louvie-Juzon/Soubiron" ou ces dernières remplacent "juzon" et "soubiron" par haut/bas...

    Pour suggérer au grand public formé à l’école française la prononciation gasconne des toponymes, la proposition fébusienne (colonne du centre) est sans pareil !

    A situation complexe, solution complexe... La solution trigraphique des panneaux l.e.n.g.o.n tient la corde.
    Voir l’exemple de Auterrive [commune] / Autarriba :

    JPEG - 31.6 ko
    Proposition de panèu L.E.N.G.O.N pour Auterrive
    Le blason vient de armorialdefrance.fr que Gasconha.com remercie.

    .
    Cet exemple illustre d’ailleurs la variété des situations et des solutions : avec "Auterrive", nous sommes dans le cas où la graphie officielle francise partiellement le nom ; d’autre part, le panneau, dans sa version franco-phonétique, va plus loin que la graphie fébusienne, en écrivant "Aoutarribe".
    A quan, Trufandè, ua quatau colona purament franco-fonetica ?

    Il y a déjà des choses là-dessus sur Gasconha.com :

    Panneaux l.e.n.g.o.n


    Har véder la nosta lenga #1


    Har véder la nosta lenga #2


    Har véder la nosta lenga #3


    Har véder la nosta lenga #4

  • Merci pour ce message et le tableau !

    Vihnas est déjà en place. Le B- ayant rejoint /b/ à l’initiale, la graphie en V- n’est guère justifiable (bien qu’on la trouve pour Viven et d’autres). Le -nh- sera bien compris des Vignerons, le -as moins. Ce type de bilinguisme écrit a une fonction pédagogique.
    Arzacq ne peut être Arsac. Vincent P. a montré ici qu’il fallait l’interpréter comme Arraziguet et le NP Pédarrazac, par arr(a)-. Donc Arzac en gascon comme le confirme la phonétique.

    Tout à fait d’accord pour le x gasco-catalan notant la chuintante stable (distinguée du ch de ’chic’) : la b/vaxère, comme dans Tarasteix, Aux ou... Foix !
    Les groupes de consonnes recouverts en gascon par le x habituel (français) devraient s’écrire : edzercici, elidzir (chez Pey de Garros et Meste Verdié), escuse, diccio(u)nari, etc.
    Le x, c’est un marqueur gascon. Et j’ai cru remarquer qu’il mettait d’accord des tenants des deux systèmes graphiques, même peu nombreux... !

    La finalité de l’affichage, Tédéric, il faudrait la demander aux initiateurs. Mais il aurait fallu réfléchir il y a longtemps au risque de digraphisme inutile. La question avait-elle été soulevée jadis ? Car la bilinguisation n’est pas une mauvaise intiative, à condition qu’il y ait bien deux langues. Qui s’en soucie ?
    Comment éviter le panneau Avignonet-Avignounet-Avinhonet ?

    L’administration applique, c’est tout.

  • Fin de mon message interrompu par fausse manoeuvre :

    Des panneaux digraphes pourront quand même rappeler ou apprendre la prononciation qui se perd, ou est perdue...
    Pédagogie : la comparaison des formes de ce tableau, qui ordonne les trois formes et graphies incite vraiment au commentaire.

    Question non résolue : une langue peut-elle avoir deux graphies en un même lieu ?

    Qui sait où en est la bilinguisation signalétique Auch ?

    Merci donc,

    Bon cap d’an !

  • Bonjour,

    Je trouve sur votre site, au demeurant très instructif pour le forézien (et lorrain de naissance) que je suis, quelques uns de mes dessins de blasons ;

    Par exemple, sur cette page, le blason illustrant la "plaque" bilingue vient de cette page : Auterrive.
    Non pas que je veuille vous interdire de les utiliser, mais ne souhaitant pas les voir diffuser sans mon consentement sur toute la Toile, j’aimerais, si cela est possible, que vous en indiquiez la source.

    En échange, j’aimerais moi aussi pouvoir utiliser de vos images comportant un blason !

    D’avance, je vous remercie,
    Bien cordialement et bonne continuation !

    Voir en ligne : http://armorialdefrance.fr

  • Bonjour,
    Nous avons, je m’en rappelle, déjà eu un échange à propos du blason d’Andoins.
    j’ai bien admis le principe d’indiquer la source des blasons trouvés sur le web, et l’applique désormais (mais ces derniers temps, le cas ne s’est guère présenté pour Gasconha.com).
    Pour les blasons en ligne depuis longtemps sur Gasconha.com, je n’ai pas gardé trace de la source ; mais je suis bien sûr d’accord pour l’indiquer, au cas par cas.
    Vous avez bien fait de rappeler ici votre site
    armorialdefrance.fr !
    Lou webmèste




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document