Demande d’avis

- Boyvil

Pouvez vous me donner votre avis pour savoir quel autocollant je vais éditer. Merci d’avance pour votre participation.

Voir en ligne : https://www.pinterest.fr/boyvil2000...

Grans de sau

  • J’ailme bien le trois,simple avec un bon cintraste visuel et les oleurs rouge et blanche.

  • Adiu, Laurent !

    Le 3 est le plus lisible.

    Sinon, pour le drapeau, je me tiens à nos décisions maintenant anciennes : le sautoir ou croix de Saint-André blanc sur fond rouge ; et pour les armoiries les "armes synthétiques" telles qu’elles ont été établies après maintes discussions et figurent sur la carte de Philippe Lartigue et Gaby Balloux :

    https://www.gasconha.com/spip.php?article3639

    Je recommande comme urgente la création d’une plaque ovale (voitures, etc.) rouge au Saint-André ou sautoir blanc, et les lettres noires GSC, comme proposé déjà ici.

  • J en ai une ainsi avec le nom GAS,il m en reste quelques exemplaires,à toutes fins utiles.

  • Pas mal, mais écrivez en gascon non ?

  • Je ne suis pas trop habilité à répondre. Mais je crois que le meilleur principe est : A question en français, réponse en français. De plus, un fil de discussion en gascon n’attirera pas les mêmes contributeurs ni surtout les mêmes lecteurs qu’un fil en français (ou en anglais).

    Un site en gascon (encore faut-il savoir bien manier la langue) ne s’adresserait au fond qu’à des convaincus ou à des gens bien informés. Or, les demandes (noms de maison, de lieux, prénoms, histoire), sont largement le fait de francophones. Cette réalité impose une stratégie : un site d’information et de réflexion doit rayonner.
    De plus, vu sa situation dans un pays francisé mentalement et pas seulement linguistiquement, la langue ne perdurera que si elle est reliée à autre chose, en l’occurrence le patrimoine gascon, conservé et projeté dans l’avenir. A elle seule, elle ne peut plus se sauver (d’autant que le lien affectif qui unissait les derniers locuteurs avec les jeunes générations est presque rompu).
    A cela on peut objecter qu’on ne peut promouvoir la langue sans l’utiliser. Mais il faut l’utiliser en situation : si vous présentez un spectacle ou une festivité, imposez-la, même si la majorité ne comprend pas, et de même selon les activités et le public.

    Beaucoup de contributions, ici, sont en gascon, ce qui est logique, mais le débat sur les emblèmes et la signalétique doit sortir du cercle étroit des amateurs, même passionnés...
    C’est le même problème pout toutes les langues dites "régionales", qui sont sur le point de disparaître.

    Après, que chacun écrive comme il peut, l’important étant de diffuser des savoirs (modestement), de collecter des informations, de questionner, de faire référence, de réveiller, tant qu’il est encore temps.

    Maintenant, qui mettra en route un atelier de fabrication et un réseau de vente de nos emblèmes nationaux sera vivement remercié, et en toutes langues.

  • Chiche proposez moi une traduction.
    Mais je vous adore on vous demande un numéro et vous répondez par un discours.
    Par ailleurs je suis très favorable à l’ouverture d’une boutique pour produits gascons !!

  • Mercés plan GSG que de plaisir dans ces lettres ;)
    Choisir 1,2,3, ????

  • Le 2

    Super, ça a plus de gueule comme ça, merci pour la traduction. PJM merci aussi, effectivement je parlais du sticker, mais je partage votre point de vue.


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Dans la même rubrique