Médoc

Moulis-en-Médoc


 
en graphie alibertine :

(los) Molins
Prononcer "(lous) Moulïns".

molin / moulin

prononcer plutôt "mouli". dérivés : molièir (prononcer "moulièï) ou molièr (...)

Gentilé : moulissois, moulissoises (en français, le "n" de "molin" passe à la trappe, et donc aussi la signification du nom - en gascon, ce pourrait être "molinsés/monlinsesa" (prononcer peut-être quand même "moulisséss/moulisséze") si on voulait garder la marque du pluriel à "molin", ce qui semble préférable)

Toponymie :
 Avec le H gascon : la Hereyre, Haure, Houguey, Hountic, Houdide
 Noms en a(r) ou a(r)s et assimilés : le Sibada, Larosa, le Bourda, le Caléna
 Noms en eÿ(re) : Poumeys, Lalaudey, Caverey, Graveyron, Houguey, la Hereyre, Carreyre, le Plantey, le Maliney, Piquey
 Noms en ac : Cagnac, Médrac
 Curieux ou inexpliqués : Cypène
 Mauvaises coupures ou cacographies :
 dé-gasconnisés : Terre Feu (au lieu de Terre Huc)
 Très imagés ou très médoquins : TREYTIN DE LARREYAUT, LABORIE D’ARNAUSSAN, Pey du Haure


 

 

Lòcs (toponymie, paysage...) de Moulis-en-Médoc :


 

Documents


 

 

 

Grans de sau

  • Une étude de l’A’URBA : Etude des lisières viticoles
    Moulis-en-Médoc
    .
    Il est question de paysage, de concilier les zones urbanisées ou à urbaniser avec les épandages de pesticides dans les vignes, de cheminements doux pour permettre la marche à pied et le vélo...
    Quelques recommandations sur les clôtures (éviter les murs hauts) et les haies (éviter le mono-espèce)...
    Sauf omission, le type des maisons à construire n’est pas abordé, mais des exemples sont donnés incidemment en illustration.

    Est-ce hors sujet ? La gare ferroviaire de Moulis-Listrac est mentionnée sur les cartes de l’étude, mais aucun projet d’urbanisation ou de cheminement doux ne la prend en compte, selon ce document. Au prix que doit coûter la ligne ferroviaire du Médoc à la collectivité, ça interroge...

    Vocabulaire végétal (des zones humides) : "roseaux, massettes, carex"...
    En gascon, le carex est la lesque (lesca - laîche aussi en français) ; la massette : la sesque (sesca), le mailloc (malhòc), la matrasse (matrassa) ; un botaniste comme Gaby pourrait nous dire la différence entre la lesque et la sesque...
    Le roseau : rau (prononcer "ràw")

    Etymologie de Moulis :
    Origine du nom :
    « Le nom de la commune de Moulis-en-Médoc viendrait du latin moles ou moulis « ouvrage, de terrassement, maçonnerie, jetée bâtiment ou édifice ». Au XVIIIe siècle, l’abbé Baurein suggère
    que Moulis proviendrait de « moulin ». »
    C’est Baurein qui doit avoir raison : "Moulis" correspond exactement à la prononciation gasconne de Moulins !

  • Ça doit dépendre des coins, mais pour moi sesca est un terme générique pour massettes, carex et iris des marais, bref tout ce qui a des feuilles plus ou moins graminoïdes et vit dans les milieux humides. Sur la lande on disait plutôt sigòrra pour le carex, que j’emploie volontiers pour différencier.
    La différence entre carex et massette : les carex il y en a des dizaines d’espèces, de toutes tailles et dans tous types de milieux, ils ont des feuilles rainurées et des épis rappelant les graminées. Les massettes (2 espèces) sont uniquement dans les milieux aquatiques, ont des feuilles plates et font ces fameux épis cylindriques décoratifs.


Un gran de sau ?

(identification facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document