Notre région, c’est la Gascogne !


Fermat attaqué par Descartes comme "gascon"

Vincent.P

samedi 22 mai 2010, par Vincent P.

Descartes, non sans méchanceté, à propos du lomagnol Fermat :

« Monsieur Fermat est Gascon, moi pas »

Gascon est souvent interprété dans le sens "vantard", il me semble que le propos de Descartes est plus "xénophobe" que cela, au sens où il ne traite pas seulement de vantard, mais de vantard parce que Gascon.

Sur la Wikipédia anglaise, qui reprend l’encyclomédie Britannica, Fermat est dit d’origine basque, ce qui évidemment une confusion classique dans la littérature anglo-saxonne entre "basque" et "gascon".

en.wikipedia.org/wiki/Fermat

La Wiki catalane parle d’un mathématicien "occitan", ce qui est évidemment le comble du ridicule, en plus d’être un anachronisme idiot.

ca.wikipedia.org/wiki/Fermat



Grans de sau

  • Tragique condition qu’être gascon : on risque d’être étiqueté soit basque soit occitan, et si par bonheur on est étiqueté "gascon", c’est en tant qu’insulte !-)

    Mais l’étiquette "occitane" est peut-être tolérable, au moins dans ce cas précis, d’abord parce que selon moi, la Gascogne appartient à l’Occitanie (mais je préconise de mettre en avant l’étiquette "gascon").
    Ensuite, parce que Fermat, né en "Gascunya" comme l’indique, et il faut lui en savoir gré, la Wiki catalane, est mort à Castres. Où a-t-il vécu ?

  • Avocat auprès du Parlement de Toulouse, il a fini sa carrière dans cette juridiction, à savoir Castres. Il avait fait ses études à Bordeaux.

  • D’après mes collègues mathématiciens du lycée Pothier d’Orléans, B.Hauchecorne et D.Suratteau dans leur livre les "mathématiciens de A à Z", Fermat est né à Beaumont de Lomagne, actuellement en Tarn-et-Garonne, il était issu d’une bourgeoisie aisée, et il a fait des études de Droit, et non de sciences, à Toulouse puis à Bordeaux et enfin à Orléans.
    C’est un amateur éclairé en mathématiques qui "mène une vie quiète au parlement de Toulouse, il est marié et a cinq enfants", malgré cette vie rangée il attrape la peste en 1642, en réchappe miraculeusement, et continue à utiliser ses loisirs à ... annoter les oeuvres du mathématicien grec Diophante et à échanger du courrier de nature mathématique avec toute l’Europe, c’est à dire en Latin et un peu en français, je ne sais rien du gascon, et il meurt à Castres à l’âge de soixante-quatre ans, sa dépouille est transférée dix ans plus tard dans l’église des Augustins de Toulouse.
    On voit donc qu’il a vécu aux marges ou aux limites de la Gascogne.
    L’insulte de Descartes ne me paraît pas une insulte xénophobe à l’encontre de Fermat mais plutôt une insulte de savant aigri, car Descartes, s’il avait été le fondateur de la géomètrie analytique (les fameux repères cartésiens), devait être fort jaloux de ce mathématicien du dimanche, de ce magistrat qui fort discret ne publiait pas et était pourtant le plus dense de son époque.
    Le traiter de gascon c’était en fait une contradiction dans les termes, car si Fermat n’était pas loin de la Gascogne, il n’en avait aucun des prétendus défauts, la vantardise, et le côté superficiel et tête brûlée.
    Le terme Xénophobe est celui du temps : le gascon est vantard et sale comme l’auvergnat est radin, le normand fourbe et le bas breton abruti.
    Cette Xénophobie n’est pas particulière à Descartes et elle tombe à plat quand il l’applique à Pierre de Fermat.
    Tout cela pour dire que Fermat a vécu à Toulouse !!
    Amitiés

  • Que les choses soient claires cependant, Beaumont-de-Lomagne, parce qu’en Lomagne, est en Gascogne, et c’est une Lomagne encore très gasconnante que celle de Beaumont.
    Le Tarn-et-Garonne, une horreur départementale, a considérablement modifié la vision des lieux.




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document