Notre région, c’est la Gascogne !


Google martyrise Sainte-Raffine en Sainte-Raffiné

Tederic M.

mercredi 29 juillet 2015, par Tederic Merger

Je l’ai vu pour celle de Frégimont (près du Port Sainte Marie, moyenne vallée de Garonne), mais il semble que toute les Sainte Raffine subissent chez Google ce traitement (les autres sont à Peyrole et Montréal, lieux languedociens).
Qui l’emportera, de Google Maps, ou de l’IGN qui maintient la version correcte "Sainte Raffine" ?
Au passage, Google ne s’inquiète pas beaucoup de l’accord féminin : si c’était le participe passé "raffiné", il prendrait un "e" pour une Sainte !

J’étais arrivé à Sainte Raffine de Frégimont en recherchant sur un "Las Taoulés" suspect, à Clermont-Dessous, que j’avais vu dans le "47 Magazine". Là l’IGN et Google sont d’accord pour écrire "Lastaoulés".
Pour quelqu’un qui connait la langue d’oc et le gascon, il y a un problème : l’accent aigu sur le "e" suggère la transcription d’un "taulèr" qui est forcément masculin, donc ne va pas avec l’article féminin "las".
En fait, il est probable que l’accent aigu est erroné : Cassini écrit quelque chose comme "Lastelles" et le cadastre napoléonien écrit "Las Taules". Ce serait donc peut-être bien "Las Taules" sans accent (Las Taulas en alibertin) ; "Les Tables", donc, avec un sens exact à préciser.taula
Clermont-Dessous - Lastaoulès

Notre toponymie est vraiment martyrisée par le mauvais traitement des accents !



Grans de sau

  • Lastelles/Las Taules = ça ne serait pas à l’origine un "las Téules" qui désignerait une tuilerie ?

  • A noter non loin de "Lastaoulés" un "Lastournés" qui a pu influencer les oreilles...
    Et ce Lastournés, je le vois écrit "As Tournés" sur la carte d’Etat major donnée par Géoportail. Cette carte d’Etat major a beaucoup d’erreurs, mais sur ce coup, elle est probablement juste : "as" est la contraction de "aus" ("aux"). Donc ce serait un "As Tornèrs".

    Tornèr

    Sur cette même carte d’Etat major à prendre avec des pincettes, on trouve "Les Toules" ou "Les Toulès" (je ne sais pas voir s’il y a l’accent grave) pour notre "Lastaoulès".
    Et, a coustat de tout acò, "Latéoulère", où la présence des tuiles est certaine, pour le coup ! teula

  • Sur place, c’est "Las Taoulès". J’ouvrirai prochainement un lòc, vu que j’ai le lieu-dit en photo. Demain ! : )
    Clermont-Dessous - Lastaoulès

    JPEG - 106.8 ko
  • J’ai été un intrigué par le lieu Reffy à Mézin : quelle explication ? un"ff" cachant un "h" gascon ?
    Je trouve finalement une liste de lieux, dont Reffy me parait une variante pour le nom :
    Raffy : Auvergne, Bourran et Anthé (47)
    Rafie à Monflanquin (47)
    Rafin à Lamothe-Montravel (24)
    Rafie à Monflanquin (47)
    Raffin à Ambrus (47)
    Raphy à Aubiet (32)
    Et j’y vois le pendant masculin de Raffine !

  • En brassant un peu plus les cartes, je lis sur la "Nomenclature des écarts et lieux-dits de Lot-et-Garonne" édité en 1957 :
    Refey à Mézin (de arrehèit ?) sûrement faute de frappe car on a Rafy sur Cassini, Refy sur Etat-Major ; Raffy à Bourran ; la Raffie à Vianne : nom de personne Rafin / Rafina correspondant au français Ruffin / Ruffine
    Raffier à Monflanquin : champ ou cultivateur de rafes radis ?
    Raffet à Agnac : Raffette à Gontaud : diminutifs de ... ?




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document