Còr de Comenge

Miremont

Miremont domine la vallée de l’Ariège. D’après les cartes de Bec, la langue locale connaissait deux traits gascons : le h gascon et le w intervocalique.
La toponymie confirme la gasconnité de Miremont : il faut dire que Muret est bien proche.

Sont gascons : Bramoam (h gascon), Casteras (ll intervocalique devient r : le phénomène n’était plus connu dans le dernier état de la langue), Las Lanes (simplification de nd intervocalique, idem), ...
Par contre, le village ne vocalisait pas (Fontanal, Pompignal, ...), avait l’évolution languedocienne du latin -arium (Baquier, Piquié, Marmier, ...) et ne semblait pas connaitre les nasales finales gasconnes (Maury, Carbou, Magalou, ... Madron fait exception).


 

 

Lòcs (toponymie, paysage...) de Miremont :


 

 

 

Un gran de sau ?

(identification facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document