Notre région, c’est la Gascogne !


Escapada Gascona a Pessac

Un eveniment a l’estadi de Cap de Bòsc

lundi 20 juin 2016, par Gerard Saint-Gaudens

Un rendez-vous qu’on espère bien annuel maintenant (c’était hier la seconde édition) : l’Escapade gasconne au stade de Cap de Bòs à Pessac.

JPEG - 9.1 ko

Créée et encadrée par les membres de l’ASCPA (Association sportive et culturelle de Pessac Alouette), un des deux clubs de rugby de la ville, elle permet à tous les habitants de la Métropole bordelaise mais aussi des pays voisins des Graves et du Cernès (Cap de bos, c’est historiquement le début du pinhadar, au bout du bout de l’agglomération bordelaise vers le sud) de se familiariser avec les divers aspects de la culture gasconne :
- gastronomie (nombreux stands de producteurs),
- échassiers venus du Moun,
- écarteurs : Nicolas Vergonzanne était là pour initier les petits aux gestes de base de l’écarteur et – qui sait ? – faire éclore de futures vocations et la ganaderie Dargelos était venue de Chalosse pour une course landaise expliquée, sans doute la première à Bordeaux depuis soixante ou quatre-vingt ans …
Sans oublier les éleveurs de moutons et la tonte de ceux-ci en direct, la conteuse de Beliet Eliette Dupouy à la mémoire insubmersible tant en gascon qu’en français, les joueurs de « bouhe » (boha) - groupe des « Bounloures », l’animation permanente du groupe Gric de Prat dont les fifres et les tambours réchauffaient sensiblement la température encore étonnament fraiche en cette mi-juin, et quelques autres stands, telle la Barataria mimizanaise dont Benjamin pourrait nous parler un jour (les histoires de pirates, ça fascine toujours surtout quand le pirate en chef s’appelle Jean Lafitte – mais non, vous ne rêvez pas, amis gasconautes !) et pour nous faire plaisir un petit peu n’oublions pas la vaillante petite cantère de Tédéric !

Tout cela parce que les jeunes de l’ASCPA ont voulu, dès le lancement de l’initiative, reconnaitre et faire connaitre tout ce que comportait la culture gasconne qu’ils vivaient déjà dans leur amitié, dans leur rapport au pays, dans le rugby. Leur site, entré dans les ligams de gasconha.com, l’explique très bien.
On comprend donc que quelqu’un comme David Escarpit ait été un ami du premier jour de l’Escapade comme il l’explique dans une entrevue publiée par leur site :
https://escapadegasconne.wordpress.com/2016/04/06/david-escarpit-les-cultures-vivent-sassument/

Bref, si l’on veut se plonger dans la gasconité sous toutes ses formes dans un coin de la Métropole bordelaise en juin, il faut recommander l’Escapade Gasconne. Que vau la pena !


Voir en ligne : https://escapadegasconne.wordpress.com



Grans de sau




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document