becada

français : bécasse

L’audèth (l’oiseau).
Prononcer "becade"*, "bécade" ou "becado".

* en "parlà neugue"

JPEG - 313.8 ko
Le becade
"De lèbe, paloume ou becade,
guit ou sarcelot,
Que aben lou crot...
(Extrait des cantes de noste de Loys Labèque)"

 

Grans de sau

  • Aver ua becada que’s ditz tabé quand atz un chòt de moquira au cap deu nas.

  • De passage sur le site www.palombe.com (c’est de saison !), j’ai été attiré par le titre d’un fil de discussion : BECADAS 2018/19
    becadas aurait pu être du gascon, mais c’est ici de l’espagnol, mais ça veut dire bécasses comme en gascon (je savais pas !)
    C’est légèrement curieux d’ailleurs qu’on parle becadas sur un site consacré à la palombe.
    Ce qui est curieux aussi, c’est que ce petit fil de discussion semble réunir surtout des basques espagnols ; l’un d’eux propose même que les échanges aient lieu en basque : « posible da euskaraz ». Nous sommes loin de la timidité gasconne !

  • Que sémble toutjour poupulaire, au mensh dén lou men bilatye de Réaup (punte ourientau dou triangle landés).
    Gè, qu’èÿ rencountrat dén l’ahorest un joen cassaÿre a la bécade, damb lous souns dus cans (lous cans - d’arrest e bien dressats - que son necessaris end’aquére casse, ce pareish), e aqueste cassaÿre que cragnèwe qu’un aute cassaÿre l’abousse dawantéjat, en hése huge las bécades...


Un gran de sau ?

(identification facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document