en graphie alibertine :
Domblides

olom, alom, aulom, om / orme

Prononcer "ouloum". Variante : om (prononcer "oum") ; peut-être aussi òm (...)

www.domblides.fr nous dit ceci :
"Formé de deux racines latines ( "ulmus" et "edam"), sa traduction française serait "de l’ormaie" (un endroit planté d’ormes)(1).
Des "d’Omlide" ou "d’Omlides" vivant en 1385 à Baigts-de-Béarn).

(1) "Dictionnaire étymologique des noms de famille gascons", M.Grosclaude- Marrimpouey 1992 Pau.

Le rapport avec l’orme semble une bonne idée.
On a d’ailleurs le nom Loumède.
Mais il manque quelque chose pour passer de "d’omède" à "d’omblide". Et "edam" est mystérieux dans l’explication rapportée par www.domblides.fr.

Variante(s) graphique(s) :

Domblides



 

Grans de sau

  • bonsoir,
    Ceci concerne l’analyse du nom Domblides.
    deux remarques : le béarnais et le gascon d’époque étaient deux langues très différentes, quoi qu’en disent les "érudits" locaux actuels (je me base sur les études de linguistes reconnus)
    "edam" est un mot latin, il n’a peut-être pas d’équivalent en béarnais.

    Réponse de Gasconha.com :
    De quelle époque parlez-vous, où le béarnais et le gascon auraient été "deux langues très différentes" ?
    Le Béarn est issu de la "Vasconia" comme le reste de la Gascogne, et depuis lors jusqu’à la francisation présente, sa langue ou ses parlers ont toujours appartenu à la famille gasconne.


Un gran de sau ?

(identification facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document