Armagnac & Condomois

Larroque-sur-l'Osse

- Tederic Merger


 

Chiroulet

en graphie alibertine :

Chirolet
Pour chiroulét, Palay donne ceci : Multidiccionari francés-occitan « Terme (...)

A côté de l’église de Heux.
Domaine Chiroulet : Le Cru Gascon

Le chai est vascon !

Le nom :

Il ne figure pas sur la carte de Cassini, mais le cadastre napoléonien indique bien "Hameau de Chiroulét".

« Chiroulet (prononcez le " t final, s’il vous plaît !) »
Il faut probablement prononcer "Tchiroulét", d’ailleurs.

« Chiroula » en patois, « le vent qui siffle »
Alors là, n’y a-t-il pas une confusion avec shiular/chioulà, qui veut dire siffler (le vent ou autre chose) ?


 

Grans de sau

  • A propos de vos remarques sur Chiroulet (et ne sachant pas comment répondre sur internet, ce qui est toujours une corvée pour moi ...), je vous signale qu’en euskara xirola et xirula veulent dire (aussi) sifflet et flûte (dans le basque courant, le x se prononce ch et même tch pour certains, par exemple on écrit etxe ou etche, etc.).

    C’est ce même le mot (xirula) que les Souletins utilisent toujours pour leurs flûtes accompagnant -notamment- les sauts basques (alors que vers la côte nous, nous utilisons le txistu ; le nom de cet instrument ayant le même sens).

    L’histoire de cette flûte à trois trous (préhistorique, semble-t-il et attestée à l’entrée du moyen-âge), est détaillée par Gastellu. On peut lire ses observations et ses analyses fondamentales, sur internet (revue Pastels, 1992).

    Le musicien qui joue de la xirula est toujours "en tenue" (xamarra, foulard basque et béret) ; on l’appelle xirulari. L’instrument est toujours joué de la main gauche (y compris sur les plus anciennes gravures pyrénéennes ou non).

    Chez nous, des maisons portent le nom de l’instrument joué par l’un des occupants (exp. maison Tambourine, Tambourine xaharra, etc.)

    • Chiroulet (graphies possibles : chirolet, txirolet) fait pour moi partie des mots qui pourraient être d’un fond commun vascon. C’est probablement à cause de ce son qui peut être "t mouillé", qu’on retrouve dans des mots comme chorrar (couler comme un filet d’eau)...chorra = jet

    • "Tambour" est aussi présent en onomastique gasconne (nom de famille : Tamboury (= Tambourin), noms de lieux : j’ai encore vu récemment "Tambouriat" près de Valence sur Baïse ; on trouve Tambour avec des terminaisons diverses : surtout Tambourin, mais aussi Tambouret, Tambourian...) et parfois Tammbour tout court.

      (lo) Tamborin
      Prononcer "tambouri". Crieur public, selon Ph. Soussieux.


      C’est un peu énigmatique.
  • Ou autrement, "tambour", celui qui tenait le tambour lors d’un défilé du Carnaval ou de marches de conscrits. J’ai collecté plusieurs cas de maison appelée ainsi.


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document