Messegué

en graphie alibertine :

(Lo) Messeguèr

« messeguè (Gers) sm. Esctimateur des « tares et dommages » dans les textes anciens ; n. de P. » [Palay]
Multidiccionari francés-occitan

On trouve messeguer dans des textes romans médiévaux, et c’est visiblement une fonction ou un métier de contrôle au service des autorités, conformément à la définition de Palay ci-dessus.
L’institution correspondante est la messagueria.

Grans de sau

  • Le concubin de mon arrière-grand-mère s’appelait Messeguer...mais il était de Valence (républicain espagnol émigré à Bordeaux). Pour Messeguer : "Généralement d’origine catalane, le nom désigne celui qui garde les moissons, les récoltes, il peut aussi avoir le sens de garde-champêtre." Le FEW indique l’ancien gascon messeguier ’’gardien des cultures’’ au XVe siècle à Mirande(?? "Mir.") - cette terminaison -ier devait venir du Languedoc.

  • La définition de messeguè de Palay est celle du supplément a la deuxième édition, contenu dans la 3ème édition, et à la page 669 de la dite édition on peut lire :
    "messè,messeguè,messiè (As) ;sm-Messier, garde des cultures, des récoltes sur pied".
    Donc pratiquement la définition citée par Gaby.