lanusquet

français : landais

Prononcer "lanusquétt". lana = lande
aus lanusquet = aux landais
Prononcer "aous lanusquets" (en prononçant bien le "s" final).

voir aussi :

lana / lande

Prononcer "lane" dans la plus grande partie des Landes, "lano" en Gascogne intérieure.
Variante girondine : landa
Le nom Lalanne veut dire "Lalande".
dérivés :
lanusquet (landais)
landescòt (landais, dans le Médoc)
landés semble moins authentique, plus français.

Capvath la lana : A travers la lande

Viendrait du gaulois "landa".

Amics Webmèstes, insérez lanusquet dans votre site !


 

Grans de sau

  • Un fil de discussion de 2006 sur palombe.com :
    ETHYMOLOGIE DU LANUSQUET
    Il y a à boire et à manger... un tchic de tout, du patriotisme gascon, et des bribes de mémoire (par exemple la chanson qui opposait les lanusquets aux camaligats)...
    C’est intéressant de voir les interférences entre la "géolocalisation" du lanusquet qui est faite par les paloumayres, et les limites départementales.

    Morceaux choisis :
    pour lou lanusquet (un des pseudos participants au fil*) :

    Le Lanusquet est un habitant de la lande du Lot et Garonne, habitant et travaillant dans une mauvaise lande !

    un "gersois" :

    nous les gersois étions bien appelés par les landais ou nos voisins les camas ligats(les jambes liées)soit disant parce que la terre était riche...........

    lou lanusquet :

    Si ton grand-père était de la Chalosse n’était-il pas appelé plutôt " le Landusquet" ??? La est la différence car véritable landais...(la parenthèse, as-tu lu "Jean de Chalosse" si non, procure te le, tu vas vibrer garçon, foi de lanusquet !! )

    Pour le "gersois" :

    pas de polémiques entre GERSOIS et LANDAIS,svp,je suis GASCO LANDAIS.

    comme souvent, "gersois" est assimilé à gascon, et "landais" serait donc potentiellement opposé à gascon...

    * Dans le pseudo lou lanusquet certains paloumayres ne comprennent pas que "lou" est l’article :
    « Lou, bon courage a toi »

    MP3 - 287 ko
    Cau pas estar un camaligat
    Per dançar au son de la bigueta, cau pas estar un camaligat*,
    cau aver la cama lesta e lo pè bien desligat,
    per dançar, dançar...
    *Les "camaligats" (jambe-liés) étaient selon notre chanteuse les habitants du Terrahòrt (terres fortes ou riches), par opposition aux lanusquets (landais).
    Cantat per P. Gasc
  • Si je reviens (gran de sau précédent) sur le mot lanusquet, c’est que je l’ai entendu dimanche dernier d’une dame originaire de Calignac, près de Nérac, mais qui a aussi une branche familiale au Béas, commune de Barbaste.
    Pour elle, ceux du Béas, c’est "les lanusquets" ; elle les désigne ainsi avec sympathie ou empathie*.
    Il est vrai que le Béas est comme une clairière incluse encore dans la forêt landaise, contrairement par exemple à Calignac qui est dans le pays des collines, de l’autre côté de Nérac.
    Chemin des paloumaïres

    Au Béas, église Sainte Quitterie

    Barbaste

    Calignac

    *Je n’ai pas encore saisi la différence entre sympathie et empathie !


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document