Queyran Landes de Gascogne

Allons

Lande de Pelbusocq / Pelabusòc / Pélebusòc

en graphie alibertine :

Pelabusòc, Pelabisòc
Prononcer "Pélebuzòc", "Pélebizòc"...

pelar / peler, écorcher, éplucher

Prononcer "pélà".

Et même tuer (le cochon).

Origine probable :
la même que le français "peler" (faire la peau...)

busòc / busard, mâle de la buse, milan

Le "busòc", ce serait le busard.
Multidiccionari francés-occitan

Sobriquet pour un plumeur tout comme Pelletach ("pèle-blaireau") en est un pour un pelletier en Béarn.
[Vincent.P]


Lire la description des foires qui s’y tenaient sur cette page de nouvelles de vallee-du-ciron.com, en descendant au paragraphe "Le Centre de l’Aquitaine.(4)".
[Vincent.P]

Et aussi :
 Les Foires et marchés des environs d’Arue au XIXème
 http://ciron.vtt.free.fr/randos/lubbon_ciron.html
En principe, "Pelb" est impossible en gascon. Il pourrait donc manquer une voyelle intercalaire, et ce serait alors "Pellebusocq" (Pelabusòc).
On interprète généralement "pela" par le verbe "pelar" (faire la peau !), mais que serait ici le "busoc" supplicié ?
Le lòc Busoc existe à Asson (64).
[Tederic]

Pour que Cassini les signale, il fallait que les foires de Pélebusoc fussent importantes !

C’était juste sur la limite communale entre Allons, Lubbon et Losse, qui est aussi une limite entre le département du Lot-et-Garonne et celui des Landes.
La carte d’état major indique un "arbre signalé de Pelbusoq", et l’IGN "la borne de Pelbusoc".

JPEG - 131.6 ko
Pélebusoc en 2017 : le chemin qui part vers le sud

 

Grans de sau

  • Le "busòc", ce serait le busard. Sobriquet pour un plumeur tout comme Pelletach ("pèle-blaireau") en est un pour un pelletier en Béarn ?

  • Il y avait des foires (au bétail...) jadis, sur cette lande...

  • Je trouve un nouveau Pellebuzoc à Bourdalat. Sans doute transfert du toponyme lié à la foire de Pellebusoc.
    Une suggestion pour le lieu de la foire :
    Pèla Busòc : Littéralement « Vole musard », « Dépouille celui qui traîne en chemin, le lambin » (car proche du lieu-dit Prat-y-Garde, altération de Pren t’i garda, « Prends garde ! »). Même genre de toponyme que Pilha L’Ardit, Cluca l’Ardit etc.
    Cohérent dans ce contexte de chemins et de lieux d’échanges. Mais cela n’éclaire pas le sens de pèla dans certaines autres formations...

  • Je viens donc de valider ce Pellebuzoc de Bourdalat qui était bien dans la base de Gasconha.com en attente de traitement (parmi plus de 60 000 autres lòcs non validés !)
    Avec lui, nous avons donc six lòcs Pelabusòc différents, sous des habillages graphiques divers ; comme souvent en Gascogne le c final est prononcé t, ce qui explique des graphies comme "Pellevisot".

    Je n’avais pas pensé au sens « Vole musard », ne connaissant pas d’ailleurs le mot français musard (mais je viens de le trouver ici et de faire le rapprochement avec le verbe musarder !)
    Mais du coup je ne vois pas le rapport entre busòc et musard, sinon par le mot busard (busòc en français)...


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document