Créonnais Entre-deux-Mers

Tresses

- Vincent P.


 

La Perrière

en graphie alibertine :

La Peirèira

pèira / pierre

Apparait généralement sous la forme "peyre" dans les noms propres.
dérivés :
peirós (pierreux), peirèra ou peirèira (carrière*)
peiruisha : résidu de pierres [G. Balloux]
peirèr (prononcer "peÿrè") ou peirèir : tailleur de pierre

* "carrèra" ne veut pas dire "carrière", mais "rue".


"La Peirière" sur la carte d’État-Major du XIXème siècle : la francisation est déjà là, mais seulement sur le suffixe. C’est évidemment "La Peyreyre", peut-être difficile à prononcer dans des bouches françaises.


 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document