Albret néracais Armagnac & Condomois Gascogne médiane

Moncrabeau

Gardères / Gardèras / Gardèros

en graphie alibertine :

(las) Guardèras
Voir aussi Gardère.

guarda / poste de garde

Mot ancien, peut-être d’origine germanique.
Prononcer "gwarde", "gwardo", et même dans certains endroits "warde" ou "wardo".
Selon Tosti (http://www.jtosti.com/noms/), fréquent dans le "sud-ouest", le mot garde désignait au départ une tour de garde, puis une forteresse.

dérivé :
guardèra : sens proche de "guarda".
La forme "garda" peut exister en périphérie de la Gascogne (à confirmer) dans les zones de transition avec l’occitan central ou le limousin.

Vérifier si "guarda" et "guardèra" ne peuvent pas signifier quelque chose comme un "défens", terre réservée en propre au seigneur dans le système féodal.

guarderar, au sens à préciser, apparait dans la toponymie sous la forme "Gardéra"...

Gardèras
Prononcer "Gardèros"



 

Grans de sau

  • Les ruines ne sont jamais aussi majestueuses qu’en pays d’Albret et en Bruilhois. Elles ont quelque chose de la rocaille qui est parfaitement en harmonie avec les paysages cramés de l’automne.

    C’est aussi, sans aucun doute possible, la plus belle partie du département moderne du Lot-et-Garonne, qui tire une bonne partie de sa renommée de l’harmonie des coteaux du Bruilhois.


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document