Graves & Cernès Landes de Gascogne

Cabanac-et-Villagrains / Cabanac-e-Vilagrans

- Tederic Merger


 

Palombière / Palomèira / Paloumeÿre

en graphie alibertine :

Palomèira
Prononcer "Paloumeÿre"

paloma / palombe

Prononcer entre paloume et paloumo.
dérivés :
palomaire (souvent écrit "paloumayre" en français), palomèra (palombière - prononcer entre paloumère et paloumèro)...
palomèir (palonnier) n’a apparemment rien à voir avec paloma ; mais peut-être que si dans certains cas !
Mise à jour 2019 : palomèir (paloumeÿ) est plus probablement la forme masculine et nord-gasconne de palomèra, comme le dit Bernat ci-dessous.



 

Grans de sau

  • Ceci s’appelle un pitèir en Entre-2-Mers. Dans la lande, je ne sais pas si on l’appelait ainsi, vu que le pitey était aussi l’échelle de gemmeur.

  • Le pitèir (pitèy) est une échelle à gradins taillée dans une jeune tige de pin de deux à trois mètres qui servait aux gemmeurs des Landes à atteindre le haut des pins pour en rafraîchir les cares.
    À l’origine, le terme de pitèir désigne tout ce qui hausse : de la tour de la palombière au mirador de surveillance de la forêt des Landes. Il aurait pu désigner les échasses si elle n’avaient reçu le nom spécifique de chancas (thanques). L’usage a fini par réserver le nom à l’échelle du résinier.
    Ne pouvant transporter un tabouret, une échelle classique, et n’utilisant pas d’échasses comme les bergers landais les précédant, les gemmeurs se servaient de cette échelle à montant unique et équipée de pausapès (cale-pieds). Ils en calaient le pied dans le sable et appuyaient le haut au tronc des pins à gemmer pour les piquer à hauteur convenable.
    Leur habileté à grimper au pitèir a fait dire au naturaliste Bory de Saint-Vincent que les pieds des Landais étaient de conformation particulière les rendant préhensibles. (cf. Encyclopédie Wikipedia)
    Des sortes de singes, en quelque sorte...


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document