Créonnais Entre-deux-Mers

Latresne

- Tederic Merger


 

Le Domaine de His / Lo Maine de Hins / Lou Maÿne de His

en graphie alibertine :

Hins
Du latin "finis", limite d’un territoire. Le gascon a transformé en "h" les (...)

hin / fin

"hin" (prononcer entre "hi" et "hing") est probablement la forme gasconne ancienne, qui apparait ici et là dans la toponymie.

Le cadastre napoléonien écrit "Is" !

Arnaut de Hins de La Trena est mentionné dans les archives historiques de la Gironde.


 

Grans de sau

  • J’ai de très bons amis installés "rive droite", parfois même des enfants de ladite rive, la Garonne marquant encore pas mal une frontière pour nombre de services et d’habitudes.

    Et bien, du fait de ces amis, j’ai arpenté pas mal Latresne ou Bouliac : je suis surpris, à chaque fois, par la gasconnité assez agressive des lieux-dits !

    Elle me surprend probablement d’autant plus que les lieux, en soi, sont fortement dégasconnisés, du fait du caractère pavillonnaire de la zone. Mais enfin, il y a parfois encore l’accent, y compris chez des trentenaires, dont mes amis.

  • Pourquoi une gasconnité "agressive" et pas avenante ?-)
    Les lieux nous disent par leurs noms qu’on est en Gascogne, et notre mission est de leur servir de porte-voix !

    Dans mes dernières observations de la toponymie de Latresne et Bouliac, je constate quand même pas mal de changements de nom - et aussi des déformations, parfois à cause des rachats de domaine par de nouveaux propriétaires au 19e et 20e siècle, souvent des riches bordelais, qui d’ailleurs construisaient dans un style de prestige français (chartreuses, châteaux etc.) - mais les dépendances construites tardivement peuvent avoir le style chalet-chai plus compatible avec une tradition vasconne.

    Je dois y revenir, vers Bouliac, Latresne, Carignan... pour créer de nouveaux lòcs.
    L’impression que j’ai du nouveau bâti, c’est qu’il est relativement de qualité ; ce serait lié à l’aisance des bâtisseurs dans ce qui est une banlieue légèrement chic de Bordeaux. Un petit paradis vert et vallonné parsemé de manoirs...
    Soyons ambitieux : essayons de donner aux nouveaux bâtisseurs l’idée de réinterpréter des styles gascons ou vascons !

    Mais rendons hommage aussi aux derniers survivants du peuple gascon de ce coin d’Entre-deux-Mers (dont tes amis, Vincent !) : il y avait des riches, mais il y avait aussi ceux qui travaillaient pour eux, dans le vignoble et ailleurs ; ce sont eux qui ont porté le plus longtemps le gascon, puis l’accent gascon.

    J’ai mis dans les punts comunaus de Latresne et Bouliac des cartes affichant des circuits de découverte, avec la possibilité de cliquer sur des lieux remarquables. J’ai pris ces cartes sur les sites communaux. Elles rejoignent un peu notre optique lòcs, mais c’est à nous de compléter par une touche gasconne.


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document