Agenais guyennais Anneau gascon Gascogne médiane

Agen

- Tederic Merger


 

Rue des Cornières / Carrèra de las Cornièras / Carrèro de las Cournièros

en graphie alibertine :

Las Cornièras + Las Cornèras + Los Cornalèrs
Prononcer respectivement "Las cournièros", "Las cournèros", "Lous (...)

cornèr / coin

Prononcer "cournè".
Remarquer la similitude avec le mot anglais "corner" de même signification.
Le gascon ne l’a pas pris à l’anglais. Les deux ont la même origine latine.

còrn (prononcer còr) existe aussi.

cornièra (languedocien ou guyennais), cornalèr (gascon) :
« les "cornières" qui sont les passages qui permettent d’accéder à la place centrale par les angles. Ils sont initialement étroits et ne laissent pas passer les charrettes. »
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bastide_(ville)
Les cornières n’étaient donc pas la totalité des embans ou arcades d’une place de bastide, mais situées aux coins de cette place, conformément à la racine corn (coin).


Au milieu du vieil Agen.

Au fait, si en languedocien agenais, on dit "carrèro", pourquoi pas "cournèro" ?

Les cornières n’appartiennent pas qu’à la Gascogne, elles étaient souvent l’attribut des places centrales des bastides, donc en Guyenne aussi...
Ici à Agen, qui existe depuis l’antiquité, on n’est pas dans le cas d’une bastide.

Ces lieux commerçants élégants protégés du soleil et de la pluie méritent de revivre !
Pitaya aux Cornières

Le mot cornière est plutôt languedocien ou guyennais. En gascon, le mot qui correspond directement serait cournalè/cornalèr ou au féminin cournalère/cornalèra.
Le plus commode serait d’utiliser emban qui a l’avantage d’être déjà dans certains lexiques français.


 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document