- Tederic Merger

colana

français : pièce de colombage, tournisse

Prononcer entre "coulano" et "coulane".
Le mot français laisserait croire à un dérivé de "colombe" (pigeon, quoi...), mais il n’en est rien, et le mot racine est plutôt le "latin classique columna, colonne" [Wikipedia].
Le gascon évite la confusion.
dérivés : colanat (prononcer "coulanatt"), à moins que ce soit colanar (prononcer "coulanà"), puisque Robert Coustères, qui est une source fiable, écrivait "coulanà" : ensemble du bâti en colombage, ou cette manière là de construire ?
Lo chafre sus la maison armanhaquesa


Un lexique gascon de la charpente ?

Amics Webmèstes, insérez colana dans votre site !


 

Grans de sau

  • Sous l’Ancien-Régime, le grand-maître de l’ordre de Malte déléguait deux chevaliers qui inspectaient régulièrement les biens de l’ordre dans un rapport détaillé dit "registre des visites".
    Une phrase revient fréquemment, s’agissant des "bastimens solidement construits de corrondage". Notons au passage que le couraù est le bois de chêne en gascon.

  • Le livre ci-contre donne, pour colombage en gascon, coronatge (courounadye), en quoi je reconnais le "corrondage" cité par Guy-Pierre.
    Je verrais dans "corrondage" une corruption de coronatge, avec ajout injustifié d’un d.
    Mais le dictionnaire Laus (languedocien) donne corondat pour colombage.
    De toute façon, tout ça doit être, comme colanat, une évolution de la racine latine columna.
    On pourrait aussi imaginer un mot "colanatge"...

    Le pan de bois en Gascogne

  • S.Palay donne ceci :
    "coulanàt ;sm._ Maçonnerie de terre argileuse mélée de paille, crin, etc. ; employée surtout pour les cloisons intérieures ; colombage. Cf couloundàdje, coulounàt."
    Il donne aussi :"coulandàdje (V.B.) Forme de coulanat, cloison."
    On trouve aussi en ce qui concerne : "couràu" ;sm._ Coeur des arbres à bois dur ;force de coeur. Couràu de càssou, coeur de chêne".
    Il y a également :"courounàdje sm._Colombage ;blessure d’un cheval qui s’est couronné"

  • Pendant longtemps j’ai répandu sur ce site le mot colanar avec cette terminaison ar qui me tient à coeur.
    Mais finalement je me demande si je ne l’ai pas inventé ! ce n’est pas mon habitude pourtant.
    Je ne trouve aucune attestation de ce colanar (coulanà)*, et le suffixe -ar ne parait approprié en la matière.
    Sauf avis contraire, je pense donc progressivement remplacer tous les colanars que j’ai mis sur ce site par des colanats.

    *Mise à jour 2020 : si, il y en a une, attestation, et qui est de poids, celle de Robert Coustères, voir plus haut.


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document