menon

français : oncle célibataire

Prononcer "ménoun" ou "menoun" en pays negue.
Sens à confirmer.
[Tederic M.]

Amics Webmèstes, insérez menon dans votre site !


 

Grans de sau

  • Moi qui croyait que Menon était MON ONCLE à moi ! je croyais donc que c’était son surnom.
    Malgré tout il était marié mais sans enfant.

    Réponse de Gasconha.com :
    Sylvette, pour tout dire, j’ai retrouvé cette explication sur un "paperòt" en perdition sur mon bureau, mais sans aucune référence.
    Je pense quand même que je ne l’ai pas noté sans raison de le faire, mais j’aimerais que ce sens soit confirmé, surtout qu’il donne une indication sur la constellation familiale.
    Une question, était-ce un nom commun, "lo menon" (lou menoun) ou une appellation familière du genre "Papaï"* ?

    *J’ai entendu dans les enregistrements de la parabole de l’enfant prodigue que "Papa" pouvait se dire "Papaï" (du mot "paï"/pair=père en gascon).

    [Tederic]


  • Mon grand-oncle de Parentis, chez lequel j’ai passé une grande partie de mon enfance, m’appelait "lo mèste menon". Il était pourtant marié lui aussi.

    Réponse de Gasconha.com :
    Il t’appelait ou se faisait appeler ?

  • Il m’appelait comme ça, signifiant qu’il était très libéral avec moi.

  • Jo, pensi au "mén" le mien. Comò disèva ma maï : "Aqueste qu’es le mén !"

  • Quicom mès ! (que mag avevi debrenbat)
    Pensi que menon es un bedet ( cf la cançon " Sarreguilhot qu’a nau bacotes...mey un petit bederot...un petit menoun d’un an... " (Arnaudin III -1- XXI) ).


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document