- Tederic Merger

androna

français : passage entre des maisons

Ou impasse.
Prononcer "androune".
variante :
andròna (prononcer "androne" - finalement, c’est peut-être la prononciation à conseiller en Gascogne ?)

C’est un mot pan-occitan dont le sens précis s’adapte au lieu : parfois, il désigne des rues en escalier... Mais il s’agit toujours d’un passage étroit.

Ce mot est à remettre en usage dans la viographie.

Amics Webmèstes, insérez androna dans votre site !


 

Grans de sau

  • Peut aussi s’appliquer à un refus de mitoyenneté.

  • Voici ce qu’écrit Guy Suire (rubrique "Les mots d’ici" dans "Sud-Ouest") :
    "une ruelle étroite qui permet juste "à un homme de passer avec sa brouette ou de dresser une échelle pour remettre en place une tuile de rive". C’est l’interstice entre deux maisons. Une venelle espace minceur très souvent impasse. [...]"

  • A mon sens "l’androne" est un passage entre 2 murs : oui, mais a ma connaissance :couvert ! et non a ciel ouvert...
    Paul

    Réponse de Gasconha.com :
    Il se peut que le sens d’un mot varie d’un endroit à l’autre.

  • Dans le quartier Saint-Cyprien de Toulouse.
    En gascon, ce serait plutôt Androna deus Tinturèrs (prononcer "Androuno dous Tinturès").

  • La question que je me pose, concernant les dénominations en oc des plaques toulousaines, c’est celle de leur authenticité, de manière générale d’ailleurs (les choix sont souvent très discutables).

    L’impasse des Teinturiers, d’après le "Dictionnaire des rues de Toulouse" par Pierre Salies, n’est dans le domaine public que depuis 1937, et a manqué de s’appeler "Rue Abbé-Sicard".

    Est-on certain ainsi que les autochtones ont jamais nommé de la sorte cette impasse ? Cela vaut aussi bien pour le terme "androna" que pour la qualification "des Teinturiers" d’ailleurs ... Il n’est pas douteux qu’androna est un terme d’oc local, mais nous n’avons pas d’attestations orales en ce sens quant à son utilisation localement.

    A Toulouse, il n’existe aucune rue sur la base "andronne", ce qui est quand même un indice, potentiel, de son caractère artificiel et importé à Toulouse. C’est à vérifier, mais ce pourrait comme mettre des "carrè(i)ras" à Bordeaux, qui ne connaissait que des "ru(i)as".


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document