luc

français : forêt

Et plus exactement bois sacré.
Vient du latin "lucus" (bois, forêt). Présent dans de nombreux noms de lieu gascons (Lucmau par exemple), mais le mot semble avoir disparu de l’usage depuis longtemps, peut-être en même temps que les croyances qui lui étaient associées.
J. Tosti signale une forme féminine de "luc" : luque (luca en normalizat) ; luga (lugue) existe aussi.

dérivé fréquent en toponymie gasconne : lugat

Amics Webmèstes, insérez luc dans votre site !


 

Grans de sau

  • Comuna de Laluca (Lanas) a on i a tanben un ostau on an viscuts los mens grans-parents aperat "Luquet".

  • Mon nom est "Lucbert" mes ascendants sont de Aillas, je suis surpris que mon nom n’apparaisse pas sur votre liste alors que : luc bert signifie "le bois vert" et que 3 hameaux portent ce nom,l’un à escalens (40) et les 2 autres en (47).

    Réponse de Gasconha.com :
    Si si si ! Lucbert est dans la base des noms de Gasconha.com.

  • Nombreux sont les lieux nommés sur cette racine "luc".
    J’ai souvent lu que le sens ancien de ce terme est "bois, forêt". Sans plus d’explication, sinon un lien suggéré avec la religion ancienne.
    Je viens de lire une autre signification : "clairière". Avec là une explication : racine "luc-" latine comme dans lucide, lux etc... pour : ce qui est éclairé, ce qui est au clair apparenté au grec "leuko" blanc/brillant.
    Et donc en pays boisé, zone "claire", clairière, trouée. Soit logiquement le paysage autour d’un noyau villageois ancien au milieu des bois.
    Or les villages nommés "luc-" sont souvent dans d’anciennes zones boisées, n’est-ce pas ?

    Par exemple : Lucq entre Oloron et Monein, dit "de Béarn" est un noyau d’habitation ancien (attesté dès l’époque féodale) en plein milieu d’une zone restée longtemps en forêt : l’entre deux gaves, marge séparant les vallées du gave de Pau et de celui d’Oloron.

    L’explication "clairière" me paraît intéressante, et coller avec le contexte.
    Sans que cela s’oppose à un glissement ultérieur de sens de clairière vers bois, expliquant la tradition actuelle de considérer que "luc" = bois. Ce ne serait pas plus surprenant que des cas comme "apprendre" qui veut désormais dire "enseigner"...


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document