laurèir

français : laurier

Prononcer entre "laourèÿ" et lawrèÿ".
Ou, en Centre et Sud-Gascogne, laurèr (prononcer entre "laourè" et lawrè")
Variante : laur tout court ! (prononcer "laou" en diphtonguant - surtout pas "lahou" !)

"Autre nom gascon : arram
Aire écologique : Bassin méditerranéen.
Considéré comme subspontané, probablement introduit par les Romains. Le village de Laurède en Chalosse tient son nom du Laurier*. Se développe souvent naturellement, mais est fréquemment implanté. Propriétés nombreuses (médecine, cuisine, etc…)."
[Gilles Granereau]

*Une laurèda (prononcer "laourède") est tout simplement un endroit planté de lauriers, comme une "vernèda" est un endroit planté de "vèrns", etc...

Amics Webmèstes, insérez laurèir dans votre site !


 

Grans de sau

  • Je ne suis pas d’accord avec les prononciation "laourèÿ" et "lawrèÿ".
    En Gascogne septentrionale du moins, à l’instar des autres régions "occitanophones" lato sensu, la diphtongue "au" se prononce [ow] et non pas [aw] lorsqu’elle ne porte pas l’accent tonique. En Béarn, par contre, c’est moins net et selon l’endroit ou la personne on entendra, dans ce cas, tantôt [aw], tantôt [ow].
    Si les partisans de la graphie "moderne" voulaient faire preuve de logique, ils devraient écrire "lourèy" au lieu de "laurèy", surtout ceux d’entre eux qui semblent avoir le culte de l’adéquation graphie-phonie.


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document