- Tederic Merger

en graphie alibertine :
Guinle

guinla ? guinle ? / cerise courtequeue, griotte

Palay :
Multidiccionari francés-occitan

« guilhe, cerise. N. de p. Que badoù rouye coum la guinle, il devint rouge comme une cerise (D. Lafore). »

Variante(s) graphique(s) :

Guinle

Grans de sau

  • « Guilha » pourrait être l’équivalent gascon du guyenno-languedocien "guina" : on donnait chez moi en Guyenne (Agenais) le nom de « guine » aux petites cerises acides et rouges foncées.

    Je viens de trouver un article qui me permet de lever le doute que des gens d’oïl avaient fini par me donner :
    « À ne pas confondre :
    Dans le Sud-Ouest, l’utilisation du mot « guine » ou « guin » pour désigner les cerises acides (et non pas les vraies guignes, qui sont des fruits sucrés, non acides, et à chair molle) peut porter à confusion. »

    Et cette guigne sucrée des pays d’oïl pourrait alors être l’équivalent de notre « guindol » [g i n d ou l].


 


 
Amics Webmèstes, insérez Guinle dans votre site !
 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document