en graphie alibertine :
Cauhapè

caut, caud / chaud

féminin : cauda (prononcer "cawde")
dérivés :
caudèir (prononcer "caoudèÿ") : chaudron, grosse chaleur (on pourrait dire aussi calorassa)
caudèira (prononcer "caoudèÿre") : chaudière
cauhar (prononcer "caouhà") : chauffer

/ pied

En plus de la signification "pied = partie du corps humain", apparait souvent dans les noms de lieu pour désigner le bas (ou même le commencement ?) d’un élément du paysage.

"Chauffepied".
"Plaque métallique chauffante que l’on plaçait devant la cheminée"
[Philippe Soussieux - "Les noms de famille en Gascogne"].

Mais pour des noms de lieu - et les Cauhapè sont récurrents en Gascogne sous des graphies diverses et parfois aberrantes - cette explication parait improbable.

Variante(s) graphique(s) :

Cauhapé


 


 
Amics Webmèstes, insérez Cauhapè dans votre site !
 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document