- Tederic Merger

en graphie alibertine :
(la) Briulèira

biule, briule, brule / tremble, peuplier

Prononcer "biwlé".

Variantes : briule, brule (Médoc et Entre-deux-Mers)
Arbre de 25 à 30 m, présentant deux races géographiques (tremble de montagne ou de plaine), et différentes formes (pleureur, pyramidal…). C’est le seul peuplier forestier. Le nom vient du fait que ses feuilles semblent trembler au moindre coup de vent.
[Gilles Granereau]
dérivés :
biular, bigolar, brular, brulèira (bruleÿre)... : terrain planté de trembles

Prononcer "Briouleÿre"...
briule + suffixe -èira... ça parait coller.



 
Amics Webmèstes, insérez (la) Briulèira dans votre site !
 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document