Lòcs (toponymie, paysage...) de Saint-Jean-du-Bouzet

Lomagne

Saint-Jean-du-Bouzet

Les Bayrous
Los Vairons

en graphie alibertine :

Vairon
Prononcer "Baÿroun". Existe comme toponyme dans les départements 64 et 82. (...)


 

 
Lomagne

Saint-Jean-du-Bouzet

Picou

en graphie alibertine :

Picon
Prononcer "Picoun".


 

 
Lomagne

Saint-Jean-du-Bouzet

Bernadous
Bernadons


 

 
Lomagne

Saint-Jean-du-Bouzet

Bertole

en graphie alibertine :

(la) Bartòla
Comme nom de lieu, ce Bartòla pourrait être lié à barta plus qu’à bartòla dans (...)

barta / barthe

Zone humide auprès d’une rivière.
"barta" est un mot prélatin.
Difficile d’affirmer si "barda" (voir les lieux qui s’appellent "Labarde") est une variante de "barta".
Si oui, on pourrait déduire à la fois "barda" et "barta" de bard ou bart qui veut dire "boue" ou "limon".

barta existe aussi en languedocien, mais avec un sens différent de forêt broussailleuse. Difficile de dire si les mots "barta" et languedocien et gascon ont une même origine.

bartòla / hableur

Viendrait du nom de quelqu’un qui a existé et qui devait être très bavard.
Le diminutif "bartolet" (prononcer "bartoulet") a à son tour servi à "chafrer" des petits bavards.

Cassini semble écrire "Bartolle".


 

 
Lomagne

Saint-Jean-du-Bouzet

Nougarasse

en graphie alibertine :

La Nogarassa
Prononcer "Nougaràsso"...

nòga / noix

Prononcer entre "nogue" et "nogo".
variante : notz (prononcer "nouts")

dérivés :
en nord-gascon, noguèir (prononcer "nouguèÿ") ou notzèir (prononcer "noutsèÿ")
hors nord-gascon, noguèr (prononcer "nouguè") ou notzèr (prononcer "noutsè") ou nosèr (prononcer "nouzè") : noyer
nogueirèda (nord-gascon ; prononcer "nouguèÿrède") ou notzarèda (nord-gascon ; prononcer "noutsarède"), nogarèda (nord-gascon ; prononcer "nougarède") : endret plantat de noguèirs o de notzèirs


 

 
Lomagne

Saint-Jean-du-Bouzet

métairie du Moulié

en graphie alibertine :

(lo) Molièr
Prononcer "(lou) Mouliè".

molin / moulin

prononcer plutôt "mouli".
dérivés :
molièir (prononcer "moulièï) ou molièr (meunier)
molia (prononcer "moulïe", "moulïo"...) : forme féminine de molin  ?
moliar, molinar (attesté dans "Siedlung und Landschaft (...))


 

 
Lomagne

Saint-Jean-du-Bouzet

Le Buc

en graphie alibertine :

(lo) Buc

buc / ruche, cavité...

Palay donne "buc" en "N.-E. du G. et Save". Cela recoupe assez bien la diffusion des "Dubuc" gascons.
Viendrait d’un mot franc buk (ventre, cavité, tronc...).
Voir ce qu’en dit le site Etymologie occitane.


 

 
Lomagne

Saint-Jean-du-Bouzet

Broc

en graphie alibertine :

(lo) Bròc
Prononcer simplement "(lou) Bròc" !

bròc / buisson épineux

Pourrait bien être d’origine celtique.
bròc blanc : aubépine
"Arbuste pouvant dépasser les 10 m, épineux, pouvant vivre plus de 500 ans ; utilisé comme haie défensive (bétail), mais aussi comme porte-greffe. Fruits (cenelles) comestibles (excellentes confitures) et plante médicinale connue (cœur, antispasmodique, insomnies…)."
[Gilles Granereau]
bròc negre : prunellier
dérivés :
brocar (prononcer "brouca"),
broquèira (prononcer "brouquèÿre"), broquèra (prononcer "brouquère") : endret plantat de bròc (donc, taillis épineux).
broquissa, broquisha :
« brouquisse sf. – Hallier, fourré. Palay »


 

 
Lomagne

Saint-Jean-du-Bouzet

La Mouline


 

 
Lomagne

Saint-Jean-du-Bouzet

Tap Rouge

en graphie alibertine :

(lo) Tap roge

arroi, arroja / rouge

Prononcer "arrouÿ".
La forme "roi" (prononcer "rouÿ") existe aussi.
Féminin : arroja ("arrouÿe", "arrouÿo"...)

tap / côteau, talus...

"côteau ou versant de côteau" [La Lomagne n°1 - Dupuy] tapòla = colline, mamelon