Lòcs (toponymie, paysage...) de Pau

Còr de Bearn Anneau gascon Pyrénées

Pau

Etche-Churria


Trespoey est un mêli-mélo de diverses influences, mais le néo-basque est assez dominant.

"Etche-Churria" doit être le basque *etxe zuria "la maison blanche", avec -rr- double qui ne se justifie pas, et une palatisation z > x dans zuri "blanc", qui doit être un trait dialectal (labourdin ?).

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Còr de Bearn Anneau gascon Pyrénées

Pau

Sous les arcades de la place Gramont
Devath las arcadas de la plaça de Gramont / Debat las arcados de la plaço de Gramoun

en graphie alibertine :

Gramont
Prononcer "Gramoun"



 

 
Còr de Bearn Anneau gascon Pyrénées

Pau

Le Palais Beaumont


Le nom de Beaumont associé à l’ancien casino de Pau est tiré de la famille française qui possédait des terrains dans la ville qui servirent à la création du parc du même nom. Dommage que le nom gascon du propriétaire initial - Batsalle - ne soit pas resté.

Le Parc Beaumont : Son histoire


 

 
Còr de Bearn Anneau gascon Pyrénées

Pau

Les Réparatrices


prepausat per Vincent P. ;

 

 
Còr de Bearn Anneau gascon Pyrénées

Pau

Le Hédas
Lo Hedàs / Lou Hedàs

en graphie alibertine :

Lo Hedàs
Prononcer "Lou Hedàs"


prepausat per Vincent P. ;

 

 
Còr de Bearn Anneau gascon Pyrénées

Pau

Rue Bordenave d’Abère
Carrèra de Bòrdanava d'Avèra / Carrèro de Bòrdonabo d'Abèro

en graphie alibertine :

Avera
Prononcer "Abére", "Abéro", "Awéro"...

(era/la) Bòrdanava
Prononcer "La/Era Bòrdo nawo, Bòrdo nabo, Bòrde nawe, Bòrde nabe..." avec (...)

bòrda / ferme, métairie, grange

Ou grange.
Prononcer entre "bordo" et "borde" ;
Dérivés :
bordeta (prononcer "bourdette" ; petite bòrda), bordiu (ferme ou métaierie) et ses dérivés bordilèr (métayer), bordilòt (diminutif de "bordiu"), bordilar (attesté dans "Siedlung und Landschaft (...)" p. 328)
bordau ("bourdaou" indiqué comme "grange-étable" (p.40) par "Quand l’Ariège changea de siècle", de Pierre Salies aux éditions Milan/Résonances (1982))
bordalèr métayer, « habitant d’un hameau, d’un bourdalà » [Palay]
bordalat (hameau)
bordèra : regroupement de bòrdas ?
bordar (prononcer "bourdà") :
« bourdà sm. Ferme, borde avec tout ce qu’elle contient et comporte- : bétail et cheptel mort. En Lav. emplacement d’une borde tombée en ruines. » [Palay]
« Bourdar Bordar (vers le pays basque) métairie »[Lespy]

JPEG - 21 ko

nau, nèu / neuf

prononcer "naw"
neuve : nava (prononcer "nawe", "nabe", "nabo", "nawo"...) ou parfois nau comme le masculin
Les formes nèu et nèva existent aussi.
Le couple navèth/navèra correspond à nouveau/nouvelle ; variante pour les Landes, et peut-être aussi pour le Médoc et autres : « noèt, nouèt,-ère (L.) », donc novèth/novèra [Palay]


Je chercherai son ancien nom, mais bon, dans l’actualité, ce qui compte, c’est qu’elle ait un nom gascon.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Còr de Bearn Anneau gascon Pyrénées

Pau

La mairie de Pau aux couleurs de Hestiv’Oc


Je vous fais parvenir deux photographies de la Mairie de Pau aux couleurs nationalistes occitanes lors de la manifestation HESTIVOC 2010.
Ces drapeaux ne manqueront pas de faire réagir les internautes des Grains de Sel.
[jmcasamayou]

Je mets celle-ci en ligne dans les locs, où je pense qu’elle sera plus à l’aise.
[Tederic]

prepausat per jmcasa ;

 

 
Còr de Bearn Anneau gascon Pyrénées

Pau

Le Cami Salié
Lo Camin Salièr / Lou Cami Saliè

en graphie alibertine :

Lo Camin Salièr
Prononcer "lou Cami Saliè".

camin / chemin

camin herrat : chemin solide, empierré (expression ancienne)
camin brostèr : chemin forestier
camin barrièr : chemin de ronde
caminassa (prononcer "caminasse") : grand chemin
caminar : cheminer
et aussi caminada : accion de har camin ; tragècte ; passejada, itinerari (diccionari gascon de Pèir Morà)
caminaire : itinérant

Prumèr diccionari tot en gascon : lo de Pèir Morà !

sau / sel

Prononcer "sàw".
Mot féminin.
dérivés :
salin, salia (prononcer "salïe") : salin, saline
salèir (prononcer "saleÿ" - nord-Gascogne)  : saloir ?


Le Cami Salié, chemin du sel, est une antique voie de communication.

Appeler cette voie de Pau le "boulevard du Cami Salié", c’est un peu redondant (boulevard du chemin...).

A l’heure où on cherche à honorer André Labarrère, le défunt maire, en lui donnant le nom d’une voie importante, il faut défendre ce nom de "Cami Salié".
L’hommage aux défunts ne justifie aucun vandalisme toponymique.

La photo ci-dessus a été prise par Vincent P. ("c’est dangereux de prendre une
photo en conduisant. Mais que ne ferait-on pas pour Gasconha.com ?")
Merci à lui, mais ce n’est pas un exemple à suivre, pour ce qui est de la prise de risque.

Il nous explique aussi :
"les platanes sont menacés. Les constructions des années 70 avaient déjà commencé le boulot.
La création de la cité multimédia à cheval sur la route a durablement entamé le charme champêtre (ils ont fait un rond point en plein milieu de l’antique voie).
Sans oublier que les constructions sportives (le récent Jai-Alai, qui est
... moche) sont à l’origine de la destruction des tumuli qui jonchent le
"chemin", longtemps connu pour son nombre de morts au mètre.
Sur la photo, à gauche vers Buros, à droite vers l’hôpital et l’Ousse des
Bois."

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Còr de Bearn Anneau gascon Pyrénées

Pau

Aymado
Aimada


Non loin de "Soubac Aymat", dans les quartiers du Nord de Pau.
[Vincent.P]

Peut-être qu’il faut dire que ça veut dire "aimée"...
[Tederic]


 

 
Còr de Bearn Anneau gascon Pyrénées

Pau

Soubac Aymat
Sobac Aimat

en graphie alibertine :

Sobac Aimat

sobac / sein, abri

« "soubac" est un mot gascon qui signifie "sein", "espace compris entre les deux bras", "abri couvert", par extension le foyer..
"yèste at soubac" (être à l’abri).
Il n’a d’équivalent que dans les langues ibéro-romanes : aragonais, portugais et castillan "sobaco" (aisselle), sobago en portugais (aisselle), sobago en aragonais encore (endroit privé de soleil).
Rohlfs signale que l’origine du mot est douteuse et pense à un croisement entre l’aragonais "soba" (grotte) et les héritiers du latin "opacus" (ombragé) : ubac en gascon, paco en aragonais (côté qui ne voit pas le soleil). »
[Vincent.P]

assoubacàt (assobacat) : abrité du vent, retiré loin de tout [Dictionnaire d’Estalenx p.992]


Maison-cube familiale dans les quartiers Nord de Pau.

Mon grand-père en aurait fait les plans.
Mais dans la mesure où il existe de nombreuses autres maisons plus ou moins identiques, il faut en déduire que l’architecte a revu les plans conformément à un modèle type de l’époque.

C’est l’une des rares maisons au nom gascon de ce qui était le quartier Egaña (du nom d’un propriétaire basque), loti dans les années 60 autour de l’école Bouillerce.
Elle a une allure vaguement vasconne.
Les maisons de ce quartier des années 60 font une bonne transition avec les maisons néo-basques des années 30 du Boulevard d’Alsace-Lorraine desquelles elles sont séparées par de grands ensembles.

prepausat per Vincent P. ;