Lòcs (toponymie, paysage...) de Caubeyres

Albret néracais Gascogne médiane Landes de Gascogne

Caubeyres

Roudès

en graphie alibertine :

(los) Arrodèrs, Rodèrs
Prononcer "(louz) Arroudès".

arròda / roue

prononcer entre "arrode" et arrodo".
forme nord-gasconne : ròda

arrodèr, arrodèir (prononcer "arroudèÿ") : charron

Viendrait du gaulois "rota".
A rapprocher du basque "errota".


 

 
Albret néracais Gascogne médiane Landes de Gascogne

Caubeyres

Fourques

en graphie alibertine :

(las) Horcas
Prononcer "Hourques, "Hourcos"".

horc, horca / fourche

Prononcer "hourque" ou "hourco".
horc : confluent, vieux mot pour "lieu planté d’arbres", carrefour [C. Larronde]
horcada : petite forêt (ancien) [C. Larronde]
horcut, horcuda (hourcut, hourcude...) : fourchu, fourchue

furca en latin médiéval : forêt usagère, selon BBF


 

 
Albret néracais Gascogne médiane Landes de Gascogne

Caubeyres

Les Trétins


 

 
Albret néracais Gascogne médiane Landes de Gascogne

Caubeyres

Bigné

en graphie alibertine :

(lo) Vinhèr
Prononcer "(lou) Bignè".

vinhèr, vinhèir / vigneron

Prononcer respectivement "binyè", "binyeÿ".


 

 
Albret néracais Gascogne médiane Landes de Gascogne

Caubeyres

Lasgraouettes
Las Gravetas / Las Grawétos

en graphie alibertine :

(la) Graveta
Prononcer "La Grawéto, La Grawéte..."

grava / grève, gravier

Au sens minéral, bien sûr...

Prononcer entre "grabe", "grabo", "grawe", "grawo"...
dérivés :
gravèira (prononcer "graweÿre"), ou gravèra : gravière.
graveiron (prononcer "graweÿroung") : banc de gravier.
gravèr (prononcer "grabè", "grawè") : gravier.
gravissa (prononcer "grawisse, grawisso") : petit gravier.

Le pays des Graves, au Sud de Bordeaux, tire de là son nom. C’est une zone où la Garonne déposa jadis de nombreux cailloux.


 

 
Albret néracais Gascogne médiane Landes de Gascogne

Caubeyres

Saqué
Saquèr / Saquè

en graphie alibertine :

(lo) Saquèir, Saquèr
Prononcer "(lou) Saqueÿ, Saquè" ; le premier est la forme nord-gasconne.


 

 
Albret néracais Gascogne médiane Landes de Gascogne

Caubeyres

Lasclotes
Las Clòtas / Las Clòtos

en graphie alibertine :

(las) Clòtas
Prononcer "Las Clòtes", "Las Clòtos"...

clòta / creux avec de l'eau au fond

Le masculin clòt semble exister aussi, avec un sens identique.


 

 
Albret néracais Gascogne médiane Landes de Gascogne

Caubeyres

Lartigau

en graphie alibertine :

Lartigau + (l')Artigau
Prononcer "Lartigaou" (où "aou" est la diphtongue àw). Très courant en (...)

artiga / friche

Beaucoup de noms de lieu et de personne sont composés avec "artiga" francisé en "artigue" (ex : Artiguevieille).
Les lieux ainsi nommés ont parfois été défrichés au Moyen-Age pour faire face à une augmentation de population.
Le verbe "artigar" veut dire "défricher" en castillan, de même que "eishartigar" en gascon.

Ce mot appartient à une couche lingüistique très ancienne, peut-être ligure.
Le toponyme "artigue" et les défrichements médiévaux


 

 
Albret néracais Gascogne médiane Landes de Gascogne

Caubeyres

Pejouan

en graphie alibertine :

Pejoan

Joan Joana / Jouan / Jouane / Jean / Jeanne

Attesté en 1415 dans les registres de la Jurada de Bordèu sous la forme "Johan" : Johan Argui, Johan Arostanh.

Pèir, Pèr Pèira / Peÿ / Pierre

Pèir Berland defenot la libertat de Bordèu !

Dérivés :

Dérivés ou variantes [Alis-Aiguillon] : Peyre Peyroton Peychot

Futurs parents amoureux de Bordeaux et de sa région, vous souhaitez que votre fils s’attache lui aussi à ce pays et défende ses couleurs...
Appelez-le Pey ou Pèir* !
C’est "Pierre" en gascon de la région de Bordeaux.
C’est le prénom de Pey Berland, homme d’Etat, homme du peuple, homme de coeur et homme de religion, qui a défendu la liberté de Bordeaux contre le roi de France.

*"Pèir" est la graphie occitane normalisée de "Pey".
Il s’agit d’un seul et unique prénom qui se prononce " Pèÿ ".

La forme "Pey" est plus connue, et attestée officiellement. Vous n’aurez aucune difficulté à la faire enregistrer par l’Etat Civil : sinon, il devrait suffire d’invoquer Pey Berland et les multiples "Saint Pey" de la région...

La forme graphique Pèir, plus moderne et audacieuse, est moins évidente à prononcer pour la majorité des gens.
Il vous faudra donc faire, si vous la choisissez, l’effort pédagogique pour qu’ils ne prononcent pas "Pèrr"...

Pèir est la version nord-gasconne (en gros, département de la Gironde nord du département des Landes) de "Pèr" (ne pas prononcer le "r") qu’on trouve dans le reste de la Gascogne (voir les multiples "Saint Pé...").

A noter pour finir : le gascon permet une forme féminine différente du masculin, "Pèira", à prononcer entre "Pèïre" et "Pèïro". Profitons-en ?-)


 

 
Albret néracais Gascogne médiane Landes de Gascogne

Caubeyres

La Peyrade

en graphie alibertine :

Lapeirada + (la) Peirada
Prononcer "La Peÿrade", "La Peÿrado"...

pèira / pierre

Apparait généralement sous la forme "peyre" dans les noms propres.
dérivés :
peirós (pierreux), peirèra ou peirèira (carrière*)
peiruisha : résidu de pierres [G. Balloux]
peirèr (prononcer "peÿrè") ou peirèir : tailleur de pierre

* "carrèra" ne veut pas dire "carrière", mais "rue".