Lòcs (toponymie, paysage...) de Lagruère

Queyran Gascogne médiane Tonneinquais

Lagruère

Halte nautique
Estanquet nautic


Sur le canal latéral à la Garonne.
Lieu de passage et de halte des bateaux de plaisance, et aussi des cyclistes depuis l’ouverture de la voie verte.
Fait un peu penser aux guinguettes d’autrefois, en tout cas pour la conformation des lieux.
Tout près, de l’autre côté de la route, en contrebas de la voie verte, le "Bois savant" du Foyer rural de Lagruère, qui explique la faune et la flore.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Queyran Gascogne médiane Tonneinquais

Lagruère

Bernézat

CN : Bernezat
IGN 1950 : Bernézat
Etat major 19e : Bernuzac
IGN, FANTOIR : Bernazat
A rapprocher de vernesa ; avec le suffixe -ar ?

(la) Vernesa
Prononcer "(la) Bernézo"... Probablement variante de Verneda.

Vernadars
Ce serait une variante de Vernatars. Autres explications, supplantées ici (...)


Bernézat est un nom de famille attesté par exemple en Béarn. Peut-être a-t-il été transféré à ce lieu ?


 

 
Queyran Gascogne médiane Tonneinquais

Lagruère

Foussat

en graphie alibertine :

(lo) Hossat, Fossat
Prononcer "(lou) Houssatt". "Fossat" existre en toponymie, dans des zones (...)

hossat / fossé

Prononcer "houssat".

IGN : Foussat
CN (C3) : Fossats
Etat major 19e, FANTOIR, IGN 1950 : Foussac
Toujours cette hésitation à l’écrit entre le c et le t en finale, sachant que le c final se prononçait de toute façon t par ici !
L’étymologie semble simplement fossat, donc justifie le t à l’écrit comme à l’oral !


 

 
Queyran Gascogne médiane Tonneinquais

Lagruère

Bernadin

en graphie alibertine :

Bernadin
Prononcer "Bernadi(ng)".

Bernat Bernadina / Bernard

Bien prononcer le "t" final.


 

 
Queyran Gascogne médiane Tonneinquais

Lagruère

Le ruisseau de Tareyre

en graphie alibertine :

(lo) Tarrèir, (la) Tarrèira
Prononcer respectivement "(lou) Tarreÿ", "(la) Tarreÿre".

terrèir, terrèr / tertre

Prononcer "terreÿ".
Variante : tarrèir ("tarreÿ")
Une forme non nord-gasconne terrèr ("terrè") semble exister, attestée par le nom de famille Terré surtout en Couserans.

Semble tenir son nom d’un lieu à côté duquel il passe, Tareyre, dans la commune de Labastide-Castel-Amouroux.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Queyran Gascogne médiane Tonneinquais

Lagruère

Faure

en graphie alibertine :

(lo) Haure
Prononcer "(lou) Hàwre". Forgeron. Correspond au languedocien Faure. (...)

haur / forgeron

Attention, le "r" final ne se prononce pas en général en graphie occitane normalisée.
Prononcer "haou" ou "aou" est une diphtongue.

hauressa (prononcer "hoouresso") : hauresse, femme de forgeron [Fauché, dialecte gascon de Tonneins] ?
En toponymie, on peut envisager des confusions entre hauresse, fauresse et (a)horest (forêt...). ahorest = forêt


 

 
Queyran Gascogne médiane Tonneinquais

Lagruère

Céré

en graphie alibertine :

Cerèr
Peut vouloir dire "cellier" en gascon. Les "Céré" qu’on trouve hors Gascogne (...)


 

 
Queyran Gascogne médiane Tonneinquais

Lagruère

Dèche


 

 
Queyran Gascogne médiane Tonneinquais

Lagruère

Castan

en graphie alibertine :

(lo) Castanh
Prononcer "(lou) Castagn".

castanha / châtaigne

Se prononce castagne ou castagno.
dérivés :
castanhèir ou castanhèr (ne pas prononcer le "r" final), et aussi, semble-t-il, castanh tout court : châtaigner
"arbre pouvant atteindre 30 m et plusieurs milliers d’années" [Gilles Granereau]
castanhèra, castanheda, castanhar, castanhareda, castanhet, castanet : châtaigneraie
Une expression tirée de V. Lespy (proverbes du pays de Béarn - éditions Lacour) :
Qu’a castanhat !
Veut dire "il a récolté les châtaignes". Comme la récolte des châtaignes est la dernière de toutes, l’expression veut dire (en moins guerrier) "il a tiré ses dernières cartouches".

JPEG - 32.7 ko
Castagnade à Pey
Dab "Lous youents dou bespe" (Los joens deu vespe) = "Les jeunes du soir"
jmcasa

 

 
Queyran Gascogne médiane Tonneinquais

Lagruère

Lafon

en graphie alibertine :

Lahont + La Hont + Era Hont

hont / fontaine, source

hontan ou hondan seraient d’autres formes, féminines aussi, de ce mot.

MP3 - 63.8 ko
Cau pas diser de nada hont "n’aurei pas besonh de çò de ton" !
Il ne faut dire de nulle fontaine "je n’aurai pas besoin de ce qui est tien" !