Lòcs (toponymie, paysage...) de Estillac

Brulhois / Brulhés Gascogne médiane

Estillac

Bordeneuve

en graphie alibertine :

La Bòrdaneva
Prononcer "Bordonébo, Bordonéwo..."

bòrda / ferme, métairie, grange

Ou grange.
Prononcer entre "bordo" et "borde" ;
Dérivés :
bordeta (prononcer "bourdette" ; petite bòrda), bordiu (ferme ou métaierie) et ses dérivés bordilèr (métayer), bordilòt (diminutif de "bordiu"), bordilar (attesté dans "Siedlung und Landschaft (...)" p. 328)
bordau ("bourdaou" indiqué comme "grange-étable" (p.40) par "Quand l’Ariège changea de siècle", de Pierre Salies aux éditions Milan/Résonances (1982))
bordalèr métayer, « habitant d’un hameau, d’un bourdalà » [Palay]
bordalat (hameau)
bordèra : regroupement de bòrdas ?
bordar (prononcer "bourdà") :
« bourdà sm. Ferme, borde avec tout ce qu’elle contient et comporte- : bétail et cheptel mort. En Lav. emplacement d’une borde tombée en ruines. » [Palay]
« Bourdar Bordar (vers le pays basque) métairie »[Lespy]

JPEG - 21 ko

nau, nèu / neuf

prononcer "naw"
neuve : nava (prononcer "nawe", "nabe", "nabo", "nawo"...) ou parfois nau comme le masculin
Les formes nèu et nèva existent aussi.
Le couple navèth/navèra correspond à nouveau/nouvelle ; variante pour les Landes, et peut-être aussi pour le Médoc et autres : « noèt, nouèt,-ère (L.) », donc novèth/novèra [Palay]

(era/la) Bòrdanava
Prononcer "La/Era Bòrdo nawo, Bòrdo nabo, Bòrde nawe, Bòrde nabe..." avec (...)

bòrda / ferme, métairie, grange

Ou grange.
Prononcer entre "bordo" et "borde" ;
Dérivés :
bordeta (prononcer "bourdette" ; petite bòrda), bordiu (ferme ou métaierie) et ses dérivés bordilèr (métayer), bordilòt (diminutif de "bordiu"), bordilar (attesté dans "Siedlung und Landschaft (...)" p. 328)
bordau ("bourdaou" indiqué comme "grange-étable" (p.40) par "Quand l’Ariège changea de siècle", de Pierre Salies aux éditions Milan/Résonances (1982))
bordalèr métayer, « habitant d’un hameau, d’un bourdalà » [Palay]
bordalat (hameau)
bordèra : regroupement de bòrdas ?
bordar (prononcer "bourdà") :
« bourdà sm. Ferme, borde avec tout ce qu’elle contient et comporte- : bétail et cheptel mort. En Lav. emplacement d’une borde tombée en ruines. » [Palay]
« Bourdar Bordar (vers le pays basque) métairie »[Lespy]

JPEG - 21 ko

nau, nèu / neuf

prononcer "naw"
neuve : nava (prononcer "nawe", "nabe", "nabo", "nawo"...) ou parfois nau comme le masculin
Les formes nèu et nèva existent aussi.
Le couple navèth/navèra correspond à nouveau/nouvelle ; variante pour les Landes, et peut-être aussi pour le Médoc et autres : « noèt, nouèt,-ère (L.) », donc novèth/novèra [Palay]


 

 
Brulhois / Brulhés Gascogne médiane

Estillac

La Garenne

en graphie alibertine :

La Garena
Prononcer "La Garéne", "La Garéno"...

garena / garenne

Prononcer "garéne", "garéno"...
L’origine de ce mot, probablement importé en Gascogne il y a longtemps, et présent dans la toponymie surtout en périphérie gasconne, est controversée.
Multidiccionari francés-occitan

Mistral semble avoir hésité entre le sens français de forêt réservée (et peut-être dédiée à la chasse) et un sens lié à une racine gar qui serait en rapport avec le chêne et qu’on retrouverait dans garrigue.
Palay donne le sens de chênaie.


 

 
Brulhois / Brulhés Gascogne médiane

Estillac

Le Plante

en graphie alibertine :

(lo) Plantèr
Prononcer "(lou) Plantè".

plantèir, plantèr, planton / parcelle récemment cultivée

Prononcer respectivement "plantèÿ", "plantè", "plantou(ng)".
Jeune vigne par exemple.
[Flor de vinha - A. Viaut]

plantèr (prononcer "plantè") est la forme gasconne majoritaire.

Synonyme dans le Bazadais, mais bien plus largement, semble-t-il, en Gascogne, Guyenne et Haut Languedoc : planton (prononcer entre "plantou" et "plantoung").


 

 
Brulhois / Brulhés Gascogne médiane

Estillac

Le Sartre

en graphie alibertine :

(lo) Sartre
Comme nom de famille, c’est plutôt languedocien. Mais ce nom existe dans la (...)


 

 
Brulhois / Brulhés Gascogne médiane

Estillac

Mariotte

en graphie alibertine :

Mariòt, Mariòta
Prononcer respectivement "Mariot", Mariòte...

prenom de hemna Maria / Marie

"Maria" peut se prononcer "Marïe" ou "Marïo".
Ce n’est pas un prénom spécifiquement gascon, bien entendu, et on s’intéressera plutôt à d’éventuels dérivés qui le sont davantage.


 

 
Brulhois / Brulhés Gascogne médiane

Estillac

Mondon

en graphie alibertine :

Mondon
Prononcer "Moundou"