Lòcs (toponymie, paysage...) de Pindères

Queyran Landes de Gascogne

Pindères

Lasségues
Las Segas

en graphie alibertine :

(las) Sègas
Prononcer entre "Sègues" et "Sègos" avec l’accent tonique sur "Sè".

FANTOIR : Lasseguer (cacographie sans doute)
OpenStreetMap et IGN : Lasségues (bravo !)
Mais la pancarte sur place fait mieux puisqu’elle distingue bien l’article : Las Sègues

Paysage : ça ne se voit pas bien sur la photo, mais il y a par ici comme des doucs, de petites dunes de sable.
Je me demande si les vacanciers du nouveau Center Parcs voisin pourront bien découvrir cet environnement.
"Center Parcs La vitrine du Lot-et-Garonne"


 

 
Queyran Landes de Gascogne

Pindères

Les Pruillès
Los Prulhèrs / Lous Pruilhès

en graphie alibertine :

(lo) Prulhèr, Prulhèir
Le second est la forme nord-gasconne.

prulh, prulhèr, prulhèir / prunellier

Prononcer respectivement pruyè, pruyeÿ...

C’est dans la commune de Pindères.
Si c’est "du Pruillès", ça peut difficilement être "Les Pruillés". Et s est la marque du pluriel.
Donc, "Route des Pruillès" ! Allez, Carreyre dous Prulhès !
Tiens, pourquoi pas Pruilleys, puisqu’on est dans la zone du ey ("Techeneys" tout à côté), non ?
Mais le nom est peut-être relativement récent : le Cadastre napoléonien met Peyroulies à cet endroit là. Et Cassini quelque chose comme "les Peyrouillets"... qui ressemble un peu à "Pruillès" ! Encore un sac de noeuds !


 

 
Queyran Landes de Gascogne

Pindères

Vignoles

en graphie alibertine :

Lavinhòla + (la) Vinhòla
Prononcer "Labignòle", "Labignòlo"... Le suffixe -òla ajoute peut-être un sens (...)

vinha / vigne

Prononcer "bigne".
Le gascon distingue "vinha" (l’ensemble des pieds de vigne) et "vit" (pied de vigne).
(dictionnaire de La Civada).
dérivé : vinhau

(las) Vinhòlas
Prononcer entre "Bignòles" et "Bignòlos".

vinha / vigne

Prononcer "bigne".
Le gascon distingue "vinha" (l’ensemble des pieds de vigne) et "vit" (pied de vigne).
(dictionnaire de La Civada).
dérivé : vinhau

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Queyran Landes de Gascogne

Pindères

Mourlan
Morlan


"Mourlan" n’apparait pas sur les cartes anciennes, mais est-ce que la maison n’existait pas sous un autre nom ?

Le nom Mourlan/Morlan (assez courant en Bazadais, et ailleurs en Gascogne) :
Curieusement, je ne trouve pas d’explication sur son origine, ni sur Gasconha.com ni ailleurs.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Queyran Landes de Gascogne

Pindères

Maison de garde-barrière sur la voie Marmande - Mont-de-Marsan
Maison de guarda-barrèra sus la via Marmanda - Lo Mont / Maÿsoun de gouarde-barrère sus la bïe Marmande - Lou Moun


C’est à Jouan-Long, PN 24.
Voir aussi L’exploration de l’ancienne voie ferrée au sud de Casteljaloux, sur le site de "Rail Gascogne"

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Queyran Landes de Gascogne

Pindères

Rieucourt

en graphie alibertine :

(l')Arriu cort, (lo) Riu cort...
Prononcer "(l’)Arriw court, (lou) Riw court"... Le ruisseau (ou la rivière) (...)

arriu, riu / rivière, ruisseau

Prononcer "arriw".
autre forme, sans le a prosthétique gascon : riu
arrieu (prononcer "arriéou") en luchonnais.
nom de lieu contenant le mot : Saint Michel de Rieufret
dérivés :
arrivet : ruisseau
arrivau : signification exacte à préciser.
arribèra : plaine, large vallée

Avec l’affreux pléonasme "ruisseau de Rieucourt" ; il faut dire que Rieucourt est devenu un lieu-dit qui a pris son nom du ruisseau.
En traduisant, on a donc ceci : ruisseau du lieu qui est près du ruisseau court ! ; il y a quelque chose de circulaire dans ce nom...


 

 
Queyran Landes de Gascogne

Pindères

Pierroutas

en graphie alibertine :

Peirotàs
Pèir (Peÿ) + suffixe diminutif òt + suffixe augmentatif ou péjoratif (...)

Peiròt prenom mascle

Dérivés : Peirotet/Peiroutet

Dérivés ou variantes [Alis-Aiguillon] : Peyrot
Cela veut dire Pierrot, dérivé de Pèir, Pierre.


 

 
Queyran Landes de Gascogne

Pindères

Labarrère

en graphie alibertine :

Labarrèra + (la) Barrèra
Prononcer "Labarrère", "Labarrèro"...

barrèra, barrèira / barrière

Prononcer respectivement "barrère", "barrèÿre"...
barrèra est la forme gasconne majoritaire.

FANTOIR : Labarrière
IGN : Labarrère


 

 
Queyran Landes de Gascogne

Pindères

Coussol

en graphie alibertine :

(lo) Cossòu
Prononcer "(lou) Coussòw". "cousso", qu’on trouve surtout du côté de (...)

còs / tertre, côteau, monticule

Palay : cos (l), còu sm. – Coteau, monticule. V. coste, coustalàt. N. de p. Ducos

Le nom Cossium est une latinisation de l’aquitanique *koiz, gascon coç, cos ’tertre’, basque goiz ’en hauteur’
https://fr.wikipedia.org/wiki/Vasates

Ce même "cos" semble dépasser le domaine gascon puisqu’on le trouve au nord de Montauban : L’Honor-de-Cos, Cos, Piquecos...
« Le terme " Cos" signifie hauteur ou colline dominant l’Aveyron. »
https://fr.wikipedia.org/wiki/L’Honor-de-Cos

On trouve aussi des "Le Cosse" (Mourens, Mongauzy, Moissac) qui pourraient être des "Le Cos".

Une hypothèse : que les nombreux "Cousso" ou "Cousseau" gascons dérivent de "cos", comme les "Poujo, Pouyo..." dérivent de "pouy" et les "Tuco" (Tucòu) dérivent de tuc.
Attention : en Bordelais, il pourrait y avoir des "Cousseau" originaires d’oïl.

Un homonyme : còs = français corps


 

 
Queyran Landes de Gascogne

Pindères

Saurine

en graphie alibertine :

Saurina
Prononcer "Saourino"