Lòcs (toponymie, paysage...) de Duras

Bésaume Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers Gascogne médiane

Duras

Pont de Lamothe
Pont de Lamòta / Poun de Lamote

en graphie alibertine :

Lamòta + (la) Mòta
Prononcer entre "Lamòte" et "Lamòto".

mòta / mothe

Prononcer entre "mote" et "moto".

Mot désignant au Moyen Age un tertre, parfois artificiel, sur lequel on bâtissait une forteresse.
Ce mot, présent aussi hors Gascogne, semble avoir disparu en gascon depuis longtemps, peut-être depuis qu’on ne construit plus de forteresse dessus ?
Michel Grosclaude donne à ce mot une origine pré-indoeuropéenne "archaïque". Le gascon n’a donc fait que l’adopter.



 

 
Bésaume Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers Gascogne médiane

Duras

Le Trémoula

en graphie alibertine :

(lo) Tremolar
Prononcer "(lou) Trémoulà". Tremolet Prononcer "Trémoulét" en faisant (...)

On peut hésiter, dans cette zone entre Gascogne et Guyenne, entre tremolar et tremolat. Débat de spécialistes !


 

 
Bésaume Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers Gascogne médiane

Duras

Malherbe


 

 
Bésaume Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers Gascogne médiane

Duras

Les Cavales

en graphie alibertine :

Las Cavalas
Prononcer "Las Cabales".

cavala / jument ???

Prononcer entre "cabale" et "cabalo".
"jument" n’est vraiment qu’une hypothèse !


 

 
Bésaume Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers Gascogne médiane

Duras

Le Prué

en graphie alibertine :

(lo) Pruèr
Prononcer "(lou) Pruè".

prua / prune

Prononcer entre "prue" et "pruo".
priva (prononcer "priwe") à Bayonne ; pruva (prononcer "pruwe", ou "prube" en Marmandais) existe plus au nord, et plus banalement pruna en Nord-Gascogne.

pruèr ou prunèir (prononcer "prunèÿ") : prunier
pruet : verger de pruniers [à confirmer]


 

 
Bésaume Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers Gascogne médiane

Duras

Le Boucaud

en graphie alibertine :

(lo) Bocau
Prononcer "(lou) Boucàw".

boca / bouche

Prononcer entre "bouque" et "bouco".
dérivé :
bocau (prononcer "boucaou", en diphtonguant "aou") : embouchure

CN (A2 nord) : au Boucau ; on peut penser que le d final (FANTOIR, IGN) est adventice.
CN (B1 Saint-Eyrard) : Boucaud


 

 
Bésaume Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers Gascogne médiane

Duras

Le Lauret, Lauré, Laure

en graphie alibertine :

(lo) Lauret
Prononcer "(lou) Làwrét". Endroit planté de lauriers, comme "vernet" est un (...)

laur / lande, terrain vacant

Ce mot semble avoir disparu de l’usage gascon. Tout le monde n’est pas d’accord sur sa définition de "terrain vacant" ou "lande". Certains proposent la définition "tèrra laurada" (terre labourée). On pourrait aussi envisager "laur" (laurier).
Un peu agaçante, cette incertitude, parce que de nombreux noms de lieux et de famille dérivent de "lau" (ou "laur" ?).
Le "r" final semble justifié dans tous les cas.

CN (A1 nord) : Le Lauré


 

 
Bésaume Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers Gascogne médiane

Duras

Peyrecave

en graphie alibertine :

Peiracava
Pierre creuse.

pèira / pierre

Apparait généralement sous la forme "peyre" dans les noms propres.
dérivés :
peirós (pierreux), peirèra ou peirèira (carrière*)
peiruisha : résidu de pierres [G. Balloux]
peirèr (prononcer "peÿrè") ou peirèir : tailleur de pierre

* "carrèra" ne veut pas dire "carrière", mais "rue".

cava / cave

Prononcer entre "cabe", "cavo", "cawe", "cawo".
C’est le nom commun "cave" mais aussi le féminin de l’adjectif "cau" (prononcer entre "caou" et "caw"), qui veut dire "creux" ou "profond".


 

 
Bésaume Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers Gascogne médiane

Duras

Meynevieille

en graphie alibertine :

(lo) Maine vielh

maine / domaine

Très fréquent dans nos campagnes, souvent écrit "Mayne".
Prononcer "maÿne".

vielh / vieux

Prononcer "bieÿ".
vielha (prononcer entre "bieÿe" et"bieÿo") : vieille
vielhòt (prononcer "bieÿòt") : petit vieux


 

 
Bésaume Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers Gascogne médiane

Duras

Le Roudé

en graphie alibertine :

(lo) Rodèr
Prononcer "(lou) Roudè". Variante de Arrodèr, sans le "ar" d’appui gascon, (...)

arròda / roue

prononcer entre "arrode" et arrodo".
forme nord-gasconne : ròda

arrodèr, arrodèir (prononcer "arroudèÿ") : charron

Viendrait du gaulois "rota".
A rapprocher du basque "errota".