Lòcs (toponymie, paysage...) de Réaup-Lisse

Albret néracais Armagnac & Condomois Gascogne médiane Landes de Gascogne

Réaup-Lisse

La Martelle

en graphie alibertine :

(la) Martèra
Prononcer "(la) Martèro"...

martèth, martèra / marteau

martèra : féminin de martèth
marterar (pron. martérà) : marteler

Près de Pécarrère, ce lòc n’est plus bâti.
Pécarrère

IGN 1950 : la Martère ; très intéressant, parce que c’est une forme gasconne ; mais elle n’apparait pas ailleurs.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Albret néracais Armagnac & Condomois Gascogne médiane Landes de Gascogne

Réaup-Lisse

Pécarrère

en graphie alibertine :

Pecarrèra
Pè carrèira : probablement, début ou bas de la route.

carrèira, carrèra / rue, route

Souvent écrit "carreyre".
variante : carrèra

carreròt, carreiròt : ruelle

/ pied

En plus de la signification "pied = partie du corps humain", apparait souvent dans les noms de lieu pour désigner le bas (ou même le commencement ?) d’un élément du paysage.

Etat major 19e : Peccarère (!)
Cassini : Pecarerre (!)

Lisse - La Martelle et Pécarrère vus depuis la route de Mézin à Nérac
La Martelle et Pécarrère sont sur le rebord du massif landais, surplombant la Gélise peu après son confluent avec l’Osse (Hourc d’Osse - Hordosse)


La Martelle

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Albret néracais Armagnac & Condomois Gascogne médiane Landes de Gascogne

Réaup-Lisse

L’étang de Nismes

Cet étang n’a pas un nom gascon (il tire le sien d’un patronyme allochtone), trouvons-en un !

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Albret néracais Armagnac & Condomois Gascogne médiane Landes de Gascogne

Réaup-Lisse

Camp de la Daoune
Lo Camp de la Dauna / Lou Cam de la Dàwno

en graphie alibertine :

Ladauna + La Dauna
Prononcer "La Dàwne", "La Dàwno"...

dauna / dame, maîtresse

Prononcer entre "daoune" et "daouno" ("aou" notant bien sûr une diphtongue).

(lo) Camp
Prononcer "(lou) Cam". Du latin campu(s) "champ".

camp / champ

Souvent prononcé "cam", sans faire entendre le p final.
campanha : campagne

Je n’ai trouvé ce lieu dit que dans le Cadastre napoléonien, section H Beaulieu.
C’est entre le Surret et le cimetière. Maintenant, ce n’est plus un camp, mais de la forêt, surtout de chênes.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Albret néracais Armagnac & Condomois Gascogne médiane Landes de Gascogne

Réaup-Lisse

route de Mariné

en graphie alibertine :

(lo) Marinèr
Prononcer "(lou) Marinè".

marinèir, marinè / marinier

Prononcer respectivement "marineÿ", "marinè", le premier étant nord- et ouest-gascon.

Le nouvel adressage transforme la route C104 en "route de Mariné", simplement parce qu’à une de ses extrémités, il y a le lieu-dit Mariné.
Finalement, c’est un effet plutôt positif : un lieu-dit gascon est soudainement promu !
Cette route donne par exemple accès à Cabaniu.
Cabaniou

Les photos suivantes sont de l’extrémité opposée à Mariné !
La première montre cette route forestière qui a du charme.
La seconde montre la route de Réaup à Durance à son intersection avec la route de Mariné ; moins charmante, elle, avec ses champs "industriels", et en plus, assez souvent, l’odeur d’un centre de compostage de boues d’épuration (ex "Gascogne Compost" ; au moins le nom était plaisant) bien sûr installé là parce qu’il n’y a aucun habitant à gêner.

Quant au nom "Marinè" (Marinier), il est étonnant de le trouver si loin de la mer, mais le Tresor dóu Felibrige semble admettre que le mot peut aussi désigner un matelot de rivière.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Albret néracais Armagnac & Condomois Gascogne médiane Landes de Gascogne

Réaup-Lisse

rue de l’Esquillot
carreròt de l'Esquilhòt

en graphie alibertine :

(l')Esquilhòt

esquilhòt / noix

Prononcer "eskilyòtt".
S’appliquerait plutôt aux "noix décortiquées".
Mais quand on trouve ce mot en toponymie, il s’agit probablement de l’arbre lui-même, le noyer, de même qu’on trouve des lieux Laulan, Lauran (L’Aulan...) alors que aulan ou auran veut dire a priori noisette et non noisetier.

Avec le nouveau plan d’adressage, la rue de l’Esquillot disparait, renommée "impasse du Surret". La rue du Surret existait déjà, adjacente.
Gasconha.com gardera le souvenir de l’Esquillot !
Il faudrait au moins qu’on continue à prononcer "Surrétt" !

Lo Surret
Prononcer "Lou Surrét".


Quant à "impasse" (type de voie de prédilection du nouvel adressage !) : cette qualification est discutable pour une voie qui, se transformant progressivement en chemin, communique avec d’autres chemins ; par exemple, on peut y passer pour aller au cimetière à pied ; et même, avant-hier, j’ai vu une voiture qui sortait de l’impasse au carrefour forestier du Surret, et prenait le chemin à droite...
Or, du fond d’une vraie impasse, on ne sort pas !

Quelle est la logique de ce nouvel adressage qui élimine des noms de voie (ce qui est particulièrement dommage quand ils sont gascons) et ignore les usages locaux, notamment les usages piétons ?
Le simple maintien de la "rue de l’Esquillot" aurait-il compliqué l’acheminement des secours et des colis ?
Sur cette vue du carreròt de l’Esquilhòt, on aperçoit la tour de guet des pompiers, une fierté de Réaup...
Chemin du Surret vers le bourg


 

 
Albret néracais Armagnac & Condomois Gascogne médiane Landes de Gascogne

Réaup-Lisse

Nauté

en graphie alibertine :

Nautet
"Hypochoristique" de Arnaut. Prononcer "Naoutét" en faisant entendre le "t" (...)

Arnaut Arnauda / Arnaude / Arnaud

Comme le dit J.Tosti, sur son site des noms, "nom de personne d’origine germanique (arn = aigle + wald < waldan = gouverner)".

Nauté peut bien être Nautet, puisque le lòc voisin le Surret a parfois été noté "Surré".Surret écrit Surré...

Ci-dessous l’ancienne voie ferrée Tonneins-Sos à hauteur de Nauté.
Voir aussi Le tram Tonneins-Sos : exploration entre Réaup et Sos

Qui devinerait qu’il y a eu des rails ici ?

Piéde près de Nauté :


 

 
Albret néracais Armagnac & Condomois Gascogne médiane Landes de Gascogne

Réaup-Lisse

Las Clottes
Las Clòtas

en graphie alibertine :

(las) Clòtas
Prononcer "Las Clòtes", "Las Clòtos"...

clòta / creux avec de l'eau au fond

Le masculin clòt semble exister aussi, avec un sens identique.

Dans la forêt au dessus de las Clotes, avec un surrè :


 

 
Albret néracais Armagnac & Condomois Gascogne médiane Landes de Gascogne

Réaup-Lisse

Lagorce

en graphie alibertine :

Lagòrsa + (la) Gòrsa
Selon J.Tosti, sur son site des noms, "Fréquent en Périgord et en Limousin, (...)


 

 
Albret néracais Armagnac & Condomois Gascogne médiane Landes de Gascogne

Réaup-Lisse

Bourdieu

en graphie alibertine :

(Eth/Lo) Bordiu
Prononcer "Eth/Lou Bourdiw".

bòrda / ferme, métairie, grange

Ou grange.
Prononcer entre "bordo" et "borde" ;
Dérivés :
bordeta (prononcer "bourdette" ; petite bòrda), bordiu (ferme ou métaierie) et ses dérivés bordilèr (métayer), bordilòt (diminutif de "bordiu"), bordilar (attesté dans "Siedlung und Landschaft (...)" p. 328)
bordau ("bourdaou" indiqué comme "grange-étable" (p.40) par "Quand l’Ariège changea de siècle", de Pierre Salies aux éditions Milan/Résonances (1982))
bordalèr métayer, « habitant d’un hameau, d’un bourdalà » [Palay]
bordalat (hameau)
bordèra : regroupement de bòrdas ?
bordar (prononcer "bourdà") :
« bourdà sm. Ferme, borde avec tout ce qu’elle contient et comporte- : bétail et cheptel mort. En Lav. emplacement d’une borde tombée en ruines. » [Palay]
« Bourdar Bordar (vers le pays basque) métairie »[Lespy]

JPEG - 21 ko

Près du hameau de la Pomme d’Or, et de Catalogne.
Catalogne