Lòcs (toponymie, paysage...) de Souprosse

Chalosse-Tursan

Souprosse

Bonnemounède

en graphie alibertine :

Bonamoneda
Prononcer "Bounemounéde"... Bonne monnaie ; signification pour un lieu-dit (...)

moneda / argent

Prononcer entre mounéde et mounédo.
Mais ce n’est qu’un des nombreux mots pour parler d’argent en gascon...
argent (prononcer entre "arjén" et "aryéng") existe aussi.
sòu (prononcer "soou" en diphtonguant le "oou") tanben !
Enfin, dinèr (prononcer "dinè") existe ou a existé, puisqu’on a les mots dinerèr (trésorier), dineròla (porte-monnaie ; prononcer entre "dinérole" et "dinérolo").

bon / bon

Prononcer entre "bou" et "boung".
bona (prononcer entre "boune" et "bouno") : bonne


 

 
Chalosse-Tursan

Souprosse

Gouilhic

en graphie alibertine :

Golhic
Diminutif de golh ?

golh / gouffre

Palay :
Multidiccionari francés-occitan

« goulh sm. – Gouffre (Gr.L.). »

Il est rare de trouver le patrimoine bâti en bon état à Souprosse, la vallée de l’Adour dans le département des Landes est un pays très marqué par les reconstructions de la seconde moitié du XXème siècle.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Chalosse-Tursan

Souprosse

Saint-Etienne (d’Artiguebaude)
Artigabauda


Curieusement, le nom gascon de cette paroisse a disparu des cartes IGN : c’est Artiguebaude.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Chalosse-Tursan

Souprosse

Bégué

en graphie alibertine :

(lo) Veguèr
Prononcer "(lou) Béguè". Viguier. Féminin : (la) Véguèra (prononcer "béguèro", (...)

veguèr, veguèir / coq, viguier

Prononcer "béguè", "béguèÿ".
Vient semble-t-il du mot latin "vicarius".
"veguèir" correspond aussi au français "viguier" (sorte de juge ou prévôt royal).
dérivés :
vegueria (prononcer "béguérïe") : juridiction du viguier.
vegueiriu (prononcer "béguérïou") : autrefois, redevance équivalant au "fouage" (impôt sur une maison ou un feu). [A. Champ]
vegòt : petit coq (à confirmer que c’est bien un dérivé de "veguèir").
Au sud et au centre de la Gascogne, le mot prend la forme "veguèr" (prononcer "béguè").

variante : viguèr (prononcer "biguèr)

IGN 1950 : Begué
IGN : Bégue ; la place de l’accent aigu change tout !
Etat major 19e : Bégué ; pour cette fois, c’est lui que nous suivrons !


 

 
Chalosse-Tursan

Souprosse

Le Gahon

en graphie alibertine :

Gahon
Prononcer "Gahou(ng)". Existe plusieurs fois comme toponyme en Gascogne. (...)

gahar / saisir

Prononcer "gahà".
la gaha (prononcer entre "gahe" et "gaho") : la louche, mais plus généralement la prise :
« Està de boune gahe, qui prend, s’enracine, se féconde aisément ; qu’ey d’ets d’era gahe, il est de la race des voleurs » [Palay]
Multidiccionari francés-occitan

FANTOIR : Le Gahon, Gahons
IGN 1950 : aux Gahons
IGN : Gahon


 

 
Chalosse-Tursan

Souprosse

Lotissement Labignasse

en graphie alibertine :

Lavinhassa + (la) Vinhassa
"La vinha" + suffixe -assa à valeur d’augmentatif éventuellement péjoratif, (...)

vinha / vigne

Prononcer "bigne".
Le gascon distingue "vinha" (l’ensemble des pieds de vigne) et "vit" (pied de vigne).
(dictionnaire de La Civada).
dérivé : vinhau


 

 
Chalosse-Tursan

Souprosse

Lande de Pouyblanc

en graphie alibertine :

(lo) Poi blanc, Pui blanc, Pei blanc

pei, poei, poi, pui / colline, hauteur

Prononcer " puï ".

Ce mot, sous ses nombreuses variantes, est une source inépuisable de noms propres, dans tout le domaine occitano-catalan.

variantes : poi (prononcer " pouï "), puèi, poèi, pèi (très fréquent en Bordelais et Médoc dans les noms de lieux, sous la forme "pey"), pèch (variante orthographique de "pèi").
"puch" semble être de la même famille, probablement une variante orthographique de "pui".
Signalons enfin puèg (languedocien) et puig (catalan), qui se prononcent plutôt "puech" et "poutch"...

Tout cela vient du latin "podium" (hauteur).
Dérivés :
pojòu, pujòu, qu’on retrouve sous les formes francisées "Poujeau" ou "Puyôo" et en languedocien sous les formes "poujol" et "pujol"
Berganton (p. 119) parle d’une "interchangeabilité" entre "puyau, puyèu, puyò" (pujau, pujèu, pujòu).
pojada (montée -fr. "poujade", "pouyade")

blanc / blanc

blanca (prononcer "blanque", "blanco"...) : blanche

blanquir (prononcer "blanqui") : blanchir


 

 
Chalosse-Tursan

Souprosse

Jouansale

en graphie alibertine :

Lassala + (la) Sala
Prononcer entre "Lassale" et "Lassalo". "Ce nom vient du germanique salla (...)

sala / maison seigneuriale

Ancien mot gascon, d’origine germanique.

Joan, Joana

Joan Joana / Jouan / Jouane / Jean / Jeanne

Attesté en 1415 dans les registres de la Jurada de Bordèu sous la forme "Johan" : Johan Argui, Johan Arostanh.


 

 
Chalosse-Tursan

Souprosse

Pichoun

en graphie alibertine :

(lo) Pichon
Prononcer "(lou) Pitchou(ng)" ? Le sens "Le Petit" n’est pas certain. pichon (...)

petit / petit

Prononcer "pétitt" ou "petitt".

Il y a d’autres mots qui veulent dire aussi "petit" en gascon : pichòt (prononcer "pitchot"), pichòi (prononcer "pitchoÿ"), pichon (prononcer entre "pitchou" et "pitchoung"), chicòi et chiquet (prononcer "tchicoÿ" et "tchiquét" - un chic, un thic, un chiquet : un peu, un petit peu...)

Mais le gascon emploie souvent des diminutifs au lieu de "petit" :
"un ostalet" au lieu de "un petit ostau"

petita (prononcer entre "pétite" et "pétito") : petite

JPEG - 21.7 ko
Barbotan-Cazaubon : Centre de loisirs LOU PETIT GASCOUN
Tederic M.

pichon / gagne-petit, rétameur

A Bayonne un pitchoun est un « gagne-petit, rétameur ».
https://www.etymologie-occitane.fr/category/lexique-occitan/p/page/6/
petit = petit


 

 
Chalosse-Tursan

Souprosse

Nabaillan

en graphie alibertine :

Navalhan
Prononcer "Nawailhan".