Lòcs (toponymie, paysage...) de Vielle-Soubiran

Marsan Landes de Gascogne

Vielle-Soubiran

Le Moulin du Milieu
Lo Molin deu Miei / Lou Moulïn dou Mieÿ

en graphie alibertine :

Lo Miei
Prononcer "Lou Mieÿ". Mei semble exister en Médoc.

miei / milieu, demi

mieja (prononcer entre "mieÿe" et "mieÿo") : demie (féminin)


JPEG - 40 ko
JPEG - 34.4 ko

Les cartes de l’IGN et d’état major du 19e siècle donnent aussi un peu plus loin en amont du Launet "Le Moulin de Haut".

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Marsan Landes de Gascogne

Vielle-Soubiran

Capdessus
Capdessùs

en graphie alibertine :

Capdessùs

cap / tête, bout

Aussi bout ou extrémité de quelque chose.
Ex : cap deu bòs = bout (fin ou commencement) du bois.
dérivé : acabar (terminer)


La maison ancienne de Capdessus a été séparée de ses terres, et celle-ci pourrait être appelée "Maison neuve de Capdessus" (Maÿzoun nawe de Capdessùs).
C’est un cas de figure moderne de nombreuses Maisounabe, Maisounave, Maysounave... du passé.
Merci à la jeune Daune pour son accueil et ses explications !

La bastisse : par son plan, par son emban, par son orientation, elle suit le modèle appelé "vascon" sur Gasconha.com, qui englobe les maisons dites "landaise", "basque", "garonnaise"...
Manque probablement ici une composante de ce modèle vascon : l’ossature bois, dont on a seulement un élément avec l’emban. Mais l’économie actuelle, et la culture des bâtisseurs, font que les nouvelles constructions en ossature bois sont rares, même si des offres apparaissent ici et là.

Le nom Capdessùs (en gascon, prononcer le "s" final) : "cap" signifie une extrémité, une limite. "dessùs" doit signifier simplement que cette extrémité est vers le haut de l’ensemble considéré (quel ensemble ? il sera difficile de le dire : c’est un ensemble qui logiquement dépassait les terres de Capdessus).

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Marsan Landes de Gascogne

Vielle-Soubiran

Maison à emban et son mai


On reconnaitra la jolie dentelle de bois de l’emban, qu’on trouve souvent dans les néo-gabardanes. mai

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Marsan Landes de Gascogne

Vielle-Soubiran

La Saubole

en graphie alibertine :

(la) Sauvòla
Prononcer "Saoubolo".

seuva, sauva / forêt

Prononcer respectivement entre "séwbe" et "séwbo" ; entre "sàwbe" et "sàwbo", ce dernier étant plus nord_gascon.
Vieux mot qui vient du latin "silva", et qui a aussi donné "selva" en castillan.

synonyme : ahorest (prononcer "ahourest")


 

 
Marsan Landes de Gascogne

Vielle-Soubiran

Bernadon


 

 
Marsan Landes de Gascogne

Vielle-Soubiran

Capdessus

en graphie alibertine :

Capdessùs

cap / tête, bout

Aussi bout ou extrémité de quelque chose.
Ex : cap deu bòs = bout (fin ou commencement) du bois.
dérivé : acabar (terminer)


 

 
Marsan Landes de Gascogne

Vielle-Soubiran

Cazaubon

en graphie alibertine :

Casaubon
Prononcer "Casaouboun".

casau / jardin

Prononcer "casaou" ou "casaw".
diminutif : casalet

En fait, le "casau" a pu être à l’origine bien plus qu’un jardin : un domaine rural.
Voir à, ce sujet la page du site de Doazit en Chalosse sur les capcasaus.


 

 
Marsan Landes de Gascogne

Vielle-Soubiran

Couloumes

en graphie alibertine :

Colomèrs
Prononcer "Couloumès".

colom / pigeon

Prononcer "couloum".
Dérivés :
colomèir (prononcer "couloumèï") ou colomèr (prononcer "couloumè") : pigeonnier
coloma (prononcer entre "couloume" et "couloumo") : pigeonne (femelle du pigeon), colombe ?


 

 
Marsan Landes de Gascogne

Vielle-Soubiran

Lamic

en graphie alibertine :

Lamic
Semble signifier tout simplement "l’amic", donc "l’ami" en français.

amic / ami

féminin
 : amiga (prononcer entre "amigue" et amigo")

Amic de cadun, amic de digun :
ami de tout le monde, ami de personne


 

 
Marsan Landes de Gascogne

Vielle-Soubiran

Lapeyrere

en graphie alibertine :

Lapeirèra + (la) Peirèra
Prononcer "Lapeÿrère", "Lapeÿrèro"...

pèira / pierre

Apparait généralement sous la forme "peyre" dans les noms propres.
dérivés :
peirós (pierreux), peirèra ou peirèira (carrière*)
peiruisha : résidu de pierres [G. Balloux]
peirèr (prononcer "peÿrè") ou peirèir : tailleur de pierre

* "carrèra" ne veut pas dire "carrière", mais "rue".