Lòcs (toponymie, paysage...) de Heugas

Bas Adour Chalosse-Tursan Pays negue

Heugas

Hounchicotte

en graphie alibertine :

Honchicòta

hont / fontaine, source

hontan ou hondan seraient d’autres formes, féminines aussi, de ce mot.

MP3 - 63.8 ko
Cau pas diser de nada hont "n’aurei pas besonh de çò de ton" !
Il ne faut dire de nulle fontaine "je n’aurai pas besoin de ce qui est tien" !

chic / peu

Prononcer "tchic" ou "tyic" (avec le "t" mouillé).
Donne de multiples dérivés et expressions :
chic a chic : peu à peu
un chicòtun petit peu
chic de causa (prononcer "chic de caouse") : peu de chose


 

 
Bas Adour Chalosse-Tursan Pays negue

Heugas

Le Lanna

en graphie alibertine :

(lo) Lanar
Prononcer "(lou) Lanà".

lana / lande

Prononcer "lane" dans la plus grande partie des Landes, "lano" en Gascogne intérieure.
Variante girondine : landa
Le nom Lalanne veut dire "Lalande".
dérivés :
lanusquet (landais)
landescòt (landais, dans le Médoc)
landés semble moins authentique, plus français.

Capvath la lana : A travers la lande

Viendrait du gaulois "landa".

Il y a aussi Lanar dans la commune de Heugas, près de Lalanne et Laboudigue.


 

 
Bas Adour Chalosse-Tursan Pays negue

Heugas

Braou de Jambot

en graphie alibertine :

(lo) Brau
Prononcer "(lou) bràw". Comme souvent les mots courts, "brau" peut avoir des (...)

brau / marais, taureau

Prononcer "braw".
Serait d’origine celtique, et pourrait avoir des dérivés en "brag...".

Autre sens, totalement sans rapport : taureau ; ici, c’est peut-être la racine brave-bravoure qui rentre en scène.


 

 
Bas Adour Chalosse-Tursan Pays negue

Heugas

Le Cap dou Camp

en graphie alibertine :

(lo) Cap deu Camp

cap / tête, bout

Aussi bout ou extrémité de quelque chose.
Ex : cap deu bòs = bout (fin ou commencement) du bois.
dérivé : acabar (terminer)

camp / champ

Souvent prononcé "cam", sans faire entendre le p final.
campanha : campagne

FANTOIR : Le Cap dou Camp, Cam


 

 
Bas Adour Chalosse-Tursan Pays negue

Heugas

Barrère

en graphie alibertine :

Labarrèra + (la) Barrèra
Prononcer "Labarrère", "Labarrèro"...

barrèra, barrèira / barrière

Prononcer respectivement "barrère", "barrèÿre"...
barrèra est la forme gasconne majoritaire.


 

 
Bas Adour Chalosse-Tursan Pays negue

Heugas

Guiroye


 

 
Bas Adour Chalosse-Tursan Pays negue

Heugas

Lavielle

en graphie alibertine :

Laviela + (la) Viela
Prononcer entre "Labiéle" et "Labiélo".

viela / ferme, hameau, village, ville

Prononcer entre "biéle" et "biélo".
Vient du latin "villa" (ferme, mais évolution du sens vers "hameau", "village", "ville"...).

Attestation de "viela" (sous la forme "viele") : "...donam per costume a ladite viele de Sent-Seuer..."
[Extrait de la Coutume de Saint-Sever, 10 mai 1480, en annexe du mémoire de DEA de Philippe Lartigue "LE VOCALISME DU GASCON MARITIME DIT GASCON « NOIR »"]

Dérivés :
vielar, (prononcer "biéla" ; sens proche de "viela", voir variante "vialar"),
vilan, vielan (prononcer entre "bilà" et "bilang" pour le premier et entre "biélà" et "biélang" pour le second) : roturier [Palay] ; on reconnait le "villain" français.


 

 
Bas Adour Chalosse-Tursan Pays negue

Heugas

Labranère

en graphie alibertine :

(la) Branèira, Branèra
Prononcer respectivement : – "(la) Braneÿre", ou "(le) Braneÿre" en pays negue (...)

brana / brande

Prononcer entre "brane" et "brano".
branda (prononcer "brande") existe aussi en Gironde.
dérivés :
branar (prononcer "branà") : lòc plantat de brana
abranon : petite bruyère

"brana" existe aussi en basque.
branèira (prononcer "branèÿre") est probablement un synonyme de "branar".


 

 
Bas Adour Chalosse-Tursan Pays negue

Heugas

Place de la Gelouze

en graphie alibertine :

Gelós, Gelosa
Prononcer respectivement "Gélous", "Gélouse"...

gelós / jaloux

Prononcer "gélous".


 

 
Bas Adour Chalosse-Tursan Pays negue

Heugas

Le Braou

en graphie alibertine :

(lo) Brau
Prononcer "(lou) bràw". Comme souvent les mots courts, "brau" peut avoir des (...)

brau / marais, taureau

Prononcer "braw".
Serait d’origine celtique, et pourrait avoir des dérivés en "brag...".

Autre sens, totalement sans rapport : taureau ; ici, c’est peut-être la racine brave-bravoure qui rentre en scène.

FANTOIR : rte du Brao, le Braou