Lòcs (toponymie, paysage...) de Rimbez-et-Baudiets

Gabardan Landes de Gascogne

Rimbez-et-Baudiets

Le Pont des Neuf Palanques
Lo Pont de las Nau Palancas / Lou Poun de las Nàw Palàncos

en graphie alibertine :

(las) Palancas
Prononcer "Las Palanques".

palanca / passerelle

ou "planche", qui est d’ailleurs un mot français de même racine que "palanca".
Prononcer entre "palanque" et "palanco".
On nous signale aussi la signification "branche".

A Bordèu, las palancas servivan au pòrt a passar suus vaishèths (batèus).

A Baudiet.
En 2014 (data de la fòto) o 2021, de nau palancas ne’s vei pas gran causa !

Qu’am tirat au dret, duas òras tendent, passat los braus, las lanas de la Glèisa, las « Nau Palancas »*.

Condes de la Lana gascona / Contes de la Lande gasconne
(bilingue gascon-français) Emmanuel Delbousquet ; version gasconne de Miquèu Baris

Delbousquet, òmi de letras de Sòs, "gran país deu sable"

*Nous avons piqué droit, deux heures, passé les marais, les landes de l’Église, les « Neuf Palanques ».

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Gabardan Landes de Gascogne

Rimbez-et-Baudiets

Fontaine de Gréou
Hont de Greu / Houn de Gréw

en graphie alibertine :

L'Agreu

agreu, agreule / houx commun

Prononcer entre "agréou" et "agrew".

Peut atteindre 15 à 20 m de haut et plus de 200 ans. Fruits toxiques (purgatifs, nausées, vomissements). Utilisé en pharmacologie (cœur, fièvre, bronchite…). On extrait la glu de l’écorce. [Gilles Granereau]

Variantes ou dérivés :
agriu : grand houx [JF Laterrade]
agreule : houx
agreulon : petit houx
agreular (prononcer "agréoulà") ou agraular (prononcer "agraoulà") : lòc plantat d’agreule

Autre forme :
grehle, agrehle [Gaby]

La hount / la source ("Fontaine de Gréou" pour OpenStreetMap)

et l’arriu / le ruisseau ("de la fontaine de Gréou" selon le Cadastre napoléonien Rimbez B), aussi appelé "ruisseau de Taillion", du nom d’un lieu en aval)

Ce ruisseau fait la limite entre les communes de Rimbez et Sos, et donc aussi entre les départements des Landes et de Lot-et-Garonne.

Le lieu Gréou proprement dit est à environ 300 m. Lagorce et Bourdiou était plus proches.

Ne s’agirait-il pas de l’agreu, le houx ?
Cassini semble écrire "Brau".


 

 
Gabardan Landes de Gascogne

Rimbez-et-Baudiets

L’Aulhère
L'Aulhèra / L'Aoulyère

en graphie alibertine :

Laolhèr + (l')Aolhèr, (l')Aolhèra
Prononcer respectivement "Laoulyè", "Laoulyère"... l’aolhèr = le berger (...)

aolha / brebis

Prononcer entre "aouille" et "aouillo" ;
Autres formes :
agolha, oelha, aoelha, olha...
dérivés :
aolhèir, aolhèr, aoelhèr, agolhèir... (berger)

MP3 - 51.5 ko
Quan las aolhas mian l’aolhèr, s’entecan.

IGN 1950 : Laouillère
IGN : l’Aulhère
FANTOIR : Louilhère
Cassini : Laulier
L’IGN "a bon" mais est passé depuis 1950 à une graphie plus normalisée, hélas moins directement lisible par les non initiés.

La bastisse semble récente mais suit le modèle landais-vascon, y compris pour l’orientation à l’est ; elle a peut-être reproduit, en l’actualisant, la bastisse d’origine.


 

 
Gabardan Landes de Gascogne

Rimbez-et-Baudiets

Hourcade
Horcada

en graphie alibertine :

(la) Horcada
Prononcer entre "Hourcade" et "Hourcado".

horc, horca / fourche

Prononcer "hourque" ou "hourco".
horc : confluent, vieux mot pour "lieu planté d’arbres", carrefour [C. Larronde]
horcada : petite forêt (ancien) [C. Larronde]
horcut, horcuda (hourcut, hourcude...) : fourchu, fourchue

furca en latin médiéval : forêt usagère, selon BBF


Encore une néo-gabardane.
La Poutine nabe

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Gabardan Landes de Gascogne

Rimbez-et-Baudiets

Chounatot
Chonatòt / Tyounatòt ?

en graphie alibertine :

Chonatòt
Prononcer "Tyounatòt", "Tchounatòt"...


D’après les anciennes cartes, il y avait au moins une autre bastisse, probablement la principale, qui nous aurait surement intéressés !

Le nom Chounatot se réfère à Chounat, lòc voisin. Le cadastre napoléonien écrit d’ailleurs "Petit Chouna", et la carte d’état major du 19e "Petit Chounat".
"Chounatot" signifie "Petit Chounat" sur un mode plus gascon, donc tant mieux que cette forme soit retenue par l’IGN !

Je propose la décomposition suivante : Choun (aphérèse de Bidauchon, Arnauchon, Bernachoun...) + suffixe -at (à valeur probablement diminutive) + suffixe -òt
Donc, une formation très gasconne, qui justifie à elle seule la présence de cette grange parmi les lòcs de Gasconha.com !
Au passage, je remarque que ces noms de lieux sont écrits "ch" et "tch" alors que je sens qu’il y a une prononciation "tch" ou plutôt "ty" (t mouillé).

Ue listòte :
LE CHOUN [MANT - 40]
LE CHOUN [CAME - 64]
Chounerat, Grand et Petit Chon,
CHOUNAR [LANNEPAX - 32]
CHOUNAT [RIMBEZ-ET-BAUDIETS - 40]
CHOUNAT [SAINTE-COLOMBE - 40]
CHOUNATOT [RIMBEZ-ET-BAUDIETS - 40]
TCHOUN [SOUPROSSE - 40]
THION [AYGUEMORTE-LES-GRAVES - 33]

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Gabardan Landes de Gascogne

Rimbez-et-Baudiets

Cassay
Cassanh ?

en graphie alibertine :

Cassanh
Prononcer "Cassagn".


C’est peut-être une dépendance.
D’ailleurs, les vieilles cartes situent Cassay environ 200 m au nord.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Gabardan Landes de Gascogne

Rimbez-et-Baudiets

Eglise de Saint-Cricq
Gleisa de Sent Cric / Gleÿzo de Sén Cric

en graphie alibertine :

Sent Cric

Cric prenom mascle

Aqueste prenom pòt paréisher un pau estranh, mès que seré la version gascona de "Cyricus", coma "Ceri" ("Cyr" en francés) n’es la version lengadociana o provençala.
En Gasconha, i a redde de lòcs qui s’apèran "Sent Cric" ("Saint Cricq" en francés).
Lo "Circq" de Saint Circq Lapopie poderé aver la medisha hont.
En Gascogne, beaucoup de lieux s’appellent "Saint Cricq".


Cassini écrit "Saint Quiric".
C’était apparemment l’église de Baudiet, mais Baudiet survit encore moins que son église : quelques pierres... à moins qu’on attribue à Baudiet quelque maison isolée... Lescure ?

JPEG - 211.9 ko
prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Gabardan Landes de Gascogne

Rimbez-et-Baudiets

Le Massip
Lo Macip / Lou Macip

en graphie alibertine :

(lo) Macip
Prononcer "(lou) Macip".


Le nom : http://www.etymologie-occitane.fr/2011/09/macipmancip/

Les bastisses :

  • L’habitation ressort du type néo-landais post-1900 à mon avis, avec ses décors de brique. Voir Lartigau à Losse ci-contre et aussi les maisons de Bourriot-Bergonce.
    Lartigau
  • La grange, avec ses colombages, est sans doute plus ancienne. Elle m’a étonné, avec ses jambes de toit qui rappellent le style chalet, et aussi l’inclinaison du toit...
prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Gabardan Landes de Gascogne

Rimbez-et-Baudiets

Le Rèche
Lo Hrèisho / Lou Rèshou

en graphie alibertine :

(lo) Hrèishe
Prononcer "(lou) Rèishe".

hrèisho / frêne

Prononcer "rèchou" en mettant l’accent tonique sur "rè".
Le "h" qui figure devant le "r" ne s’entend plus, et est la trace du "f" latin transformé par le gascon.
Dans la toponymie, on retrouve parfois le "f" d’origine : "fréchou".

variante :
hrèishe
herèisho dans le sud-est gascon
dérivé :
hreishèda (prononcer entre "réchède" et "réchèdo") : bois planté de frênes

"frêne commun : Sur sols assez riches et alimentée en eau.
Bel arbre très droit, présent en bordure des cours d’eaux. Peut atteindre 30 m. Fruits : les samares.
frêne oxophylle : Plus petit que le frêne commun, il peut s’implanter sur des sols plus secs. Bourgeons marrons (noirs chez le frêne commun)."
[Gilles Granereau]

(lo) Hrèisho
Prononcer "(lou) Rèshou" avec l’accent tonique sur "Rè".

hrèisho / frêne

Prononcer "rèchou" en mettant l’accent tonique sur "rè".
Le "h" qui figure devant le "r" ne s’entend plus, et est la trace du "f" latin transformé par le gascon.
Dans la toponymie, on retrouve parfois le "f" d’origine : "fréchou".

variante :
hrèishe
herèisho dans le sud-est gascon
dérivé :
hreishèda (prononcer entre "réchède" et "réchèdo") : bois planté de frênes

"frêne commun : Sur sols assez riches et alimentée en eau.
Bel arbre très droit, présent en bordure des cours d’eaux. Peut atteindre 30 m. Fruits : les samares.
frêne oxophylle : Plus petit que le frêne commun, il peut s’implanter sur des sols plus secs. Bourgeons marrons (noirs chez le frêne commun)."
[Gilles Granereau]

C’est bien "Réchou" pour le FANTOIR et sur la Carte d’état major du 19e siècle de Géoportail, et "Réchoux" sur le cadastre napoléonien.
Le "ou" n’étant pas accentué, a donné un "e" à l’écrit, en tout cas pour l’IGN.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Gabardan Landes de Gascogne

Rimbez-et-Baudiets

Lacrouts
Lacrotz

en graphie alibertine :

Lacrotz + La Crotz
Prononcer "Lacrouts".

crotz / croix

Prononcer "crouts".


prepausat per Tederic Merger ;