Lòcs (toponymie, paysage...) de Cadaujac

Graves & Cernès

Cadaujac

rue de la Sarpe

en graphie alibertine :

La Sarpa

sarpa / serpe

Prononcer "sarpe", "sarpo"...
sarpau : prononcer "sarpàw".


 

 
Graves & Cernès

Cadaujac

place du Arail
plaçòt de l'Arair / plaçòt de l'Araÿ

en graphie alibertine :

L'Arair

arair / charrue

Prononcer "araÿ".

Charrue rudimentaire ou araire :
Est encore utilisé de nos jours sur des sols meubles dans certains pays du tiers-monde.
[Collection Microsoft® Encarta® 2003. © 1993-2002 Microsoft Corporation.]

Charrue en fer, avec mancheron, mais sans roues.
l’arair tòrt : charrue à l’age et au mancheron coudés pour pouvoir s’approcher au plus près des souches. Ce fut l’ancêtre du décavaillonneur.
[R. Granié - Termes viti-vinicoles employés à Saint-Sardos]

Ce nom fait partie d’une série récente, souvent gasconne mais pas toujours facile à décrypter. "du Aray" est bizarre...
Bon, c’est l’arair écrit en francophonétique, avec l’erreur fatale de faire comme s’il y avait un h aspiré !


 

 
Graves & Cernès

Cadaujac

place des Chermints
plaçòt daus Sherments / plaçòt dàws Cherméns

Nom récent. Les sarments ?


 

 
Graves & Cernès

Cadaujac

place de la Gaa
plaçòt dau Gahar ? / plaçòt dàw Gahà ?

Fait partie d’un nouveau quartier dont les noms de voie sont pour la plupart issus du gascon (Jaugueyre, Baste...).

A quoi pensaient-ils avec "la Gaa" ?


 

 
Graves & Cernès

Cadaujac

rue de la Baste

en graphie alibertine :

Labasta + (la) Basta

basta / ajonc épineux

Prononcer entre "baste" et "basto".
Quant on trouve "Basta" en nom de lieu gascon, ce doit être un dérivé, avec un "r" final non prononcé : bastar (lieu qui héberge ce type de végétation).


 

 
Graves & Cernès

Cadaujac

place de la Hourque
plaçòt de la Horca / plaçòt de la Hourque

en graphie alibertine :

La Horca
Prononcer "la Hourque", "la Hourco"...

horc, horca / fourche

Prononcer "hourque" ou "hourco".
horc : confluent, vieux mot pour "lieu planté d’arbres", carrefour [C. Larronde]
horcada : petite forêt (ancien) [C. Larronde]
horcut, horcuda (hourcut, hourcude...) : fourchu, fourchue

furca en latin médiéval : forêt usagère, selon BBF

Nom récent. Donc bravo ! (qu’a-t-on voulu dire exactement ? un nom d’outil agricole, comme la sarpe, l’arail (arair)...)


 

 
Graves & Cernès

Cadaujac

Port de Grima

Cadaujac - Port de Grima


Petit port de pêche proche du vieux bourg.
Lamproies, aloses et anguilles selon la saison.
[David Escarpit]

Tu sèches sur "Grima", David ! Jo tanben !
[Tederic]


 

 
Graves & Cernès

Cadaujac

Port de l’Esquillot
Pòrt de l'Esquilhòt

en graphie alibertine :

(l')Esquilhòt

esquilhòt / noix

Prononcer "eskilyòtt".
S’appliquerait plutôt aux "noix décortiquées".
Mais quand on trouve ce mot en toponymie, il s’agit probablement de l’arbre lui-même, le noyer, de même qu’on trouve des lieux Laulan, Lauran (L’Aulan...) alors que aulan ou auran veut dire a priori noisette et non noisetier.

Cadaujac - Port de l’Esquillot
Tederic M.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Graves & Cernès

Cadaujac

Le Meyney
Lo Meinèir / Lou Meÿneÿ

en graphie alibertine :

(lo) Meinèir
Prononcer "(lou) Méÿnèÿ". L’explication par "maine" n’est pas certaine. A (...)

maine / domaine

Très fréquent dans nos campagnes, souvent écrit "Mayne".
Prononcer "maÿne".

Cadaujac - Airial du Meyney
Tederic M.


Les noms de lieu comme celui-ci risquent de se perdre. En 2013, une habitante, peut-être assez récente, de cet airial du Meyney a eu de la peine à me le dire : "- Mouneÿ ?"...
La numérotation des maisons (ici les n° sont calculés en distance en mètres par rapport à la mairie de Cadaujac - ex : 2345 est le numéro donné à la maison situé à 2345 m) rend le nom du lieu-dit moins important dans la vie pratique.
Mais l’habitante de la maison de droite, d’une famille présente depuis des générations, savait très bien le nom, et qu’il ne faut pas le prononcer "Mènè" !

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Graves & Cernès

Cadaujac

Les Brousteys
Los Brostèirs / Lous Brousteÿs

en graphie alibertine :

Los Brostèirs
Prononcer "Lous Brousteÿs"

brosta / buisson, branchage

dérivés :
brostèir (prononcer "brousteÿ"), brostic, etc...
brostar (prononcer "broustà") : endroit buissonneux (apparait - rarement - dans la toponymie)
camin brostèir : chemin forestier

Cadaujac - Les Brousteys.
Tederic M.

JPEG - 163.1 ko
Cadaujac - les Brousteys - néogasconne
Cadaujac - les Brousteys - néogasconne - vue du mur d’enceinte
Sommes-nous face à un camp vascon ?
Tederic M.

Mais il y aussi les autres Brousteys, plus anciens :

L’IGN indique ce lieu-dit ou ce quartier de l’autre côté de l’autoroute.
Là, entre autoroute et voie ferrée, un autre lotissement, plus ancien, arbore... des arbres, et des néobasques ou basco-landaises.

Cadaujac - Les Brousteys - Villa Roma
Tederic M.
Cadaujac - Les Brousteys - bascolandaise
Tederic M.

J’ai proposé jadis, sur Gasconha.com, de gasconniser les noms de rue de cette partie des Brousteys :

allée des Genêts


allée des Bruyères


Allée des Pins

prepausat per Tederic Merger ;