Lòcs (toponymie, paysage...) de Le Porge

Médoc Pays de Buch Landes de Gascogne Mar e còsta gascona / Ma é coste gascoune

Le Porge

Le Chemin de Gleysaou
Lo Camin Gleisau / Lou Camïn Gleÿzàw

en graphie alibertine :

Lo Camin Gleisau
Chemin conduisant à l’église ou au cimetière paroissial.

glèisa / église

Le chemin de Gleysaou semble s’être transformé en chemin de Lizaou (enfin, chez l’IGN) !
Mais d’après le nombre de résultats d’une requête Google, c’est Gleysaou qui l’emporte haut-la-main ! Heureusement, parce que ce Lizaou est suspect...

Recherche faite, il apparait que le camin gleisau est une réalité historique en pays landais (ou gascon ?) : « un chemin reliant le centre du quartier à l’église ou plutôt au cimetière paroissial » (La maison rurale en pays d’habitat dispersé : de l’Antiquité au XXe siècle - Google Livres)
Celui-ci relie le quartier de Lauros à l’église du Porge.


"Chemin de Gleysaou" est donc très mal construit, puisque gleysaou est un adjectif.
Revenir à "Chemin Gleysaou" est le vœu minimal que nous pouvons formuler.
Mais il serait encore mieux d’oser "Camin Gleysaou" en unilingue gascon, écrit à la française, éventuellement sous-titré "Camin Gleisau" et accompagné d’une belle explication sur les plaques indicatives.


 

 
Médoc Pays de Buch Landes de Gascogne Mar e còsta gascona / Ma é coste gascoune

Le Porge

Chemin du Mineur

Le problème de la francisation, c’est que l’on ne sait pas s’il s’agit d’un mineur des mines ou d’un mineur en âge ! Le chemin en question mène au quartier de Lauros.

La carte du XIXème siècle ne montre aucun lieu-dit Mineur, qui aurait pu donner son nom en chemin. En revanche, le chemin actuel passe sur un toponyme manifestement disparu : "Le Houdinas". Il aurait été bien que ce lieu-dit serve à former le nom du chemin, plutôt que le mot français, qui "dénote" dans ce paysage.

Dans tous les cas, la carte du XIXème siècle me donne envie de voyager dans le passé, quand la côte gasconne était composée d’une alternance de dunes, de marais, de marécages, de pignadas, de parcs à moutons, plutôt que ce rideau épais de pins, industriel.

Cependant, la photo illustre justement le contraire, quand la lande échappe à son artificialisation excessive, et retrouve les horizons.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Médoc Pays de Buch Landes de Gascogne Mar e còsta gascona / Ma é coste gascoune

Le Porge

Perdu sur la dune du Truc de Gressier ...
Bon Nadau ! / Boun Nadàw !

L’an passat, lo pin qu’èra la vedeta : aqueth an, los gorbets ! Bon Nadau !

L’an passé, le pin était en vedette : cette année, les oyats ! Joyeux Noël !


Sur la route de Bergonce, aux premiers jours de l’hiver ...

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Médoc Pays de Buch Landes de Gascogne Mar e còsta gascona / Ma é coste gascoune

Le Porge

L’étang du Joncru


Une nouvelle énigme toponymique : Joncru n’a absolument pas l’apparence d’un toponyme gascon classique. L’on reconnaît la base, qui doit être le gascon jonc, de même sens que le français, mais la finale est très énigmatique pour qui connaît un peu le gascon : en tout cas, elle n’accepte aucune explication aisée, et seule une déformation me semble à envisager.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Médoc Pays de Buch Landes de Gascogne Mar e còsta gascona / Ma é coste gascoune

Le Porge

Le Gressier
?


Quoi de plus beau que contempler l’Océan en soirée, de Chiberta au Verdon ?

Le lieu figure sous le nom de "Truc de Gressier" sur la carte d’État-Major. Je ne vois pas quel sens possède ce terme. Est-ce le patronyme picard ? S’agit-il d’un nom de métier, francisé ?

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Médoc Pays de Buch Landes de Gascogne Mar e còsta gascona / Ma é coste gascoune

Le Porge

Put de Boutuye

en graphie alibertine :

Lo Putz
Prononcer "Lou Putz".

putz, potz / puits

potz (prononcer "pouts") existe aussi.

Etat major 19e.
Rappelle "Pet de Bouteux" (IGN : Putz de Boutuye) dans les dunes de Lège.
dune du Puts de Boutuye

Boutuye, Boutuge existe ailleurs en Médoc.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Médoc Pays de Buch Landes de Gascogne Mar e còsta gascona / Ma é coste gascoune

Le Porge

passe de Janeou

en graphie alibertine :

Janèu
Prononcer "Janèw". Jan + suffixe èu

Jan Jana / Yan / Yane / Jean / Jeanne

Dérivés [Alis-Aiguillon 1600] : Janòt (Jeannot), Janicotet* (Jan + ic + ot + et - donc trois suffixes à valeur mi-diminutive mi-affectueuse !)

*Le livre de l’abbé Alis contient une orthographe du genre "Genny Coutet", présenté du même coup comme ayant une couleur anglo-saxonne...
Peut se prononcer "Yan".


 

 
Médoc Pays de Buch Landes de Gascogne Mar e còsta gascona / Ma é coste gascoune

Le Porge

Le Sécaillat

en graphie alibertine :

(lo) Secalhar
Prononcer "(lou) Sécaillà".

sec / sec

seca : sèche
secar (prononcer "sékà") : sècher
lo sequèir (prononcer "lou séquèÿ") : la sécheresse (nord-gascon)
la sequèra (prononcer "la séquère") : la sécheresse

le barrail secailla


 

 
Médoc Pays de Buch Landes de Gascogne Mar e còsta gascona / Ma é coste gascoune

Le Porge

Le Petit Crohot

en graphie alibertine :

Lo Croòt
Prononcer "Lou Croòtt".

croòt / cratère au sommet d'une dune

Prononcer (peut-être !) "crouhott", ou "crouott", parce que le "h" de crohot, qu’on trouve le plus souvent dans les toponymes est probablement plutôt un artifice graphique qu’un vrai "h" gascon.

FANTOIR : Petit Croho


 

 
Médoc Pays de Buch Landes de Gascogne Mar e còsta gascona / Ma é coste gascoune

Le Porge

La Lède nègre
La Leda negra / La Léde négre

en graphie alibertine :

Leta Negra

leta / lette

variante : leda
Vallon interdunaire sur la côte atlantique.
Ce serait généralement une "vallée sèche", sans cours d’eau.
Il y a là, ou il y avait, une flore et une faune intéressante : vaches de lette, chevaux de lette...

negre, negue / noir

Prononcer "négré" avec l’accent tonique sur "né".

variantes :
negue ou néguer (celui-ci étant une variante orthographique du précédent).
En "parler noir" landais (parlar negue), "negue" se prononce "neugue".

La Leda negra
Prononcer "La léde négre"...

leda / lette

Vallon interdunaire.
variante : leta

negre, negue / noir

Prononcer "négré" avec l’accent tonique sur "né".

variantes :
negue ou néguer (celui-ci étant une variante orthographique du précédent).
En "parler noir" landais (parlar negue), "negue" se prononce "neugue".