Lòcs (toponymie, paysage...) de Cussac-Fort-Médoc

Médoc

Cussac-Fort-Médoc

Peymens, Peimens

Pancarte à double graphie...
Le chemin de Peymens rejoint Monnein (Moneins, Monnan...). Pas trouvé d’attestation ancienne de "Peymens".
Mais que veut dire "Peymens" ? Faut-il y voir pey-mens avec le mot pey si fréquent en toponymie nord-gasconne ? Mais que voudrait dire "mens" ?

Une autre piste :
Si la rue Permentade de Bordeaux est en réalité la rue Peymentade (qui veut dire rue pavée), on peut imaginer que Peiments, qui se prononcerait bien "Peyméns" veuille dire pavements, pavés...


 

 
Médoc

Cussac-Fort-Médoc

L’Augà, Château Lauga
Castèth L'Augar / Castèth L'Aougà

en graphie alibertine :

Laugar + (l')Augar
Prononcer "Laougà".

auga / molinie bleue

Prononcer "awgue".
"graminée vivace qui croît notamment dans la lande humide" ("Petit vocabulaire de la forêt landaise", Ed. Confluences, B. et JJ Fénié)
dérivés :
auguicha (prononcer "aouguitche" - synonyme de "auga")
augar : lieu humide, boueux (prononcer "awgà").

Etymologie :
"auga" peut venir du latin "alga" (algue) ou être en relation avec le basque "alga" (prairie, fourrage), qui vient peut-être aussi du latin "alga".

Appellation Haut Médoc. Cru rouge sur 4 ha.
[Guy De Braeckeleer]

Mise à jour 2021 :
Il est agréable de constater qu’OpenStreetMap écrit "L’Augà", témoignant d’une compréhension du toponyme.
Cependant, le Cadastre napoléonien indique, non loin du lieu principal Lauga, "Jean Lauga" sur la feuille "A1 Loga", ce qui laisserait penser que Lauga était ici un nom de famille, dont un porteur était prénommé Jean, et qui avait été transféré à un lieu...


 

 
Médoc

Cussac-Fort-Médoc

Château Aney
Castèth Anèir / Castèth Aneÿ

en graphie alibertine :

Anèir
Prononcer "Anèÿ". Forme nord-gasconne de "Anèr", suivant le modèle (...)

Anèir prenom mascle / Aneÿ

Prononcer "Anèÿ".
Le prénom a probablement été utilisé au Moyen-âge sous la forme Aney.
Gasconha.com suggère de remettre en circulation le prénom, sous cette forme, plus facile pour le grand public que "Anèir", la graphie occitane normalisée.

Cussac-Fort-Médoc - Château Aney
Aney/Anè : vieux prénom gascon
Tederic M.

 

 
Médoc

Cussac-Fort-Médoc

rue Pey Blanc

en graphie alibertine :

(lo) Poi blanc, Pui blanc, Pei blanc

pei, poei, poi, pui / colline, hauteur

Prononcer " puï ".

Ce mot, sous ses nombreuses variantes, est une source inépuisable de noms propres, dans tout le domaine occitano-catalan.

variantes : poi (prononcer " pouï "), puèi, poèi, pèi (très fréquent en Bordelais et Médoc dans les noms de lieux, sous la forme "pey"), pèch (variante orthographique de "pèi").
"puch" semble être de la même famille, probablement une variante orthographique de "pui".
Signalons enfin puèg (languedocien) et puig (catalan), qui se prononcent plutôt "puech" et "poutch"...

Tout cela vient du latin "podium" (hauteur).
Dérivés :
pojòu, pujòu, qu’on retrouve sous les formes francisées "Poujeau" ou "Puyôo" et en languedocien sous les formes "poujol" et "pujol"
Berganton (p. 119) parle d’une "interchangeabilité" entre "puyau, puyèu, puyò" (pujau, pujèu, pujòu).
pojada (montée -fr. "poujade", "pouyade")

blanc / blanc

blanca (prononcer "blanque", "blanco"...) : blanche

blanquir (prononcer "blanqui") : blanchir


 

 
Médoc

Cussac-Fort-Médoc

Lagruat

en graphie alibertine :

(l')Agruar, Agroar
Explication à trouver. On pourrait penser à un collectif nommé sur agrèu : (...)

agreu, agreule / houx commun

Prononcer entre "agréou" et "agrew".

Peut atteindre 15 à 20 m de haut et plus de 200 ans. Fruits toxiques (purgatifs, nausées, vomissements). Utilisé en pharmacologie (cœur, fièvre, bronchite…). On extrait la glu de l’écorce. [Gilles Granereau]

Variantes ou dérivés :
agriu : grand houx [JF Laterrade]
agreule : houx
agreulon : petit houx
agreular (prononcer "agréoulà") ou agraular (prononcer "agraoulà") : lòc plantat d’agreule

Autre forme :
grehle, agrehle [Gaby]

CN (C2)

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Médoc

Cussac-Fort-Médoc

Junca

en graphie alibertine :

(lo) Juncar
Prononcer "(lou) Juncà".

junc / jonc

dérivé :
juncar (mot masculin - prononcer "junnca"*) : jonchaie

*C’est un des nombreux mots composés avec le suffixe "ar", qui exprime l’idée de "lieu planté de ...".

CN (C2)

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Médoc

Cussac-Fort-Médoc

Le Couignieux

en graphie alibertine :

(lo) Coa-Niu ? Coiniu ?
Prononcer "(lou) Couÿniw" Une proposition : LE COUYNIEU : lo coa-niu, surnom (...)

CN (C1)

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Médoc

Cussac-Fort-Médoc

La Higuérotte

en graphie alibertine :

(la) Higueròta
Prononcer "(la) Higuéròte"...

higa / figue

Dérivé :
higuèir (prononcer "higuèï") ou higuèr : figuier
Lou Higuè / Lo Higuèr

CN (Section D feuille 1 et 3 : Sainte-Gemme)

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Médoc

Cussac-Fort-Médoc

La Hargue

en graphie alibertine :

Laharga + (la) Harga
Prononcer entre "Lahargue" et "Lahargo".

harga, hàrgua (?) / forge

harga : prononcer "hargue" ou "hargo".
hàrgua : on ne sait pas trop... pourrait se prononcer "hàrgou" avec l’accent tonique sur har, et expliquer les lieux La Hargou.

hargon (prononcer "hargou(ng)") : forgeron
hargoa (prononcer "hargou(e)") : femme du forgeron ; mais la récurrence de noms de lieu "La Hargou" (il y en a plus que des "Le Hargou") donne un rôle étonnant aux femmes de forgeron !
Une fois de plus, la place de l’accent tonique est décisive pour qu’on comprenne : si l’accent tonique est sur har, ce n’est pas la même explication, ni la même prononcation, ni la même graphie !
hargoèr (prononcer "hargouè") : forgeron
hargar, hargoar : forger

« HARGOU marteau pour frapper sur la faux que l’on affile. » [Lespy]
Multidiccionari francés-occitan

Ce serait hargon en graphie alibertine.

CN (C1)

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Médoc

Cussac-Fort-Médoc

Forton

en graphie alibertine :

Horton + Forton
Prononcer "Hourtoun". Doit être, comme Hortic un diminutif affectueux (...)

hòrt / fort

feminin : "hòrta"
Le gascon a transformé les "f" en "h".
"hòrt" veut aussi dire "beaucoup" dans certains coins de la Gascogne : "Que’n i a hòrt" = "Il y en a beaucoup"

CN (C1)

prepausat per Tederic Merger ;