Lòcs (toponymie, paysage...) de Soulignac

Benauge Entre-deux-Mers

Soulignac

Le Maine

en graphie alibertine :

(lo) Maine
Prononcer "(lou) Maÿné" en mettant l’accent tonique sur Maÿ.

maine / domaine

Très fréquent dans nos campagnes, souvent écrit "Mayne".
Prononcer "maÿne".


 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Soulignac

Le Pastain


 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Soulignac

Bareille

en graphie alibertine :

(la/era) Varelha
Prononcer "Barélye", "Barélyo", "Barélya"... Viendrait du latin vallicula (...)

varelha / ?

« Gaulis ; gaule. En Ossau, désigne plus particulièrement une pente boisée, couverte de halliers et abrupte. » (Palay]
Multidiccionari francés-occitan


 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Soulignac

Bidalot

en graphie alibertine :

Vidalòt
Prononcer "Bidalòt". Diminutif de Vidau, grand classique gascon. Souvent (...)

Vidau prenom mascle

Du latin Vitalis.
Prononcer "Bidaou" en diphtonguant le "aou", bien sûr !
Forme languedocienne : Vidal


 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Soulignac

Caussour

en graphie alibertine :

(lo) Caussort
Ce pourrait être consort, présent dans un texte bordelais : « Johan Barrau e (...)


 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Soulignac

Cousseau

en graphie alibertine :

(lo) Cossòu
Prononcer "(lou) Coussòw". "cousso", qu’on trouve surtout du côté de (...)

còs / tertre, côteau, monticule

Palay : cos (l), còu sm. – Coteau, monticule. V. coste, coustalàt. N. de p. Ducos

Le nom Cossium est une latinisation de l’aquitanique *koiz, gascon coç, cos ’tertre’, basque goiz ’en hauteur’
https://fr.wikipedia.org/wiki/Vasates

Ce même "cos" semble dépasser le domaine gascon puisqu’on le trouve au nord de Montauban : L’Honor-de-Cos, Cos, Piquecos...
« Le terme " Cos" signifie hauteur ou colline dominant l’Aveyron. »
https://fr.wikipedia.org/wiki/L’Honor-de-Cos

On trouve aussi des "Le Cosse" (Mourens, Mongauzy, Moissac) qui pourraient être des "Le Cos".

Une hypothèse : que les nombreux "Cousso" ou "Cousseau" gascons dérivent de "cos", comme les "Poujo, Pouyo..." dérivent de "pouy" et les "Tuco" (Tucòu) dérivent de tuc.
Attention : en Bordelais, il pourrait y avoir des "Cousseau" originaires d’oïl.

Un homonyme : còs = français corps


 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Soulignac

Galouchey

en graphie alibertine :

(lo) Galoishèir, (la) Galoishèira
Fabricant de "galoche" (francisme). Prononcer "(lou) Galoucheÿ", "(la) (...)


 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Soulignac

Guillemet


 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Soulignac

La Fon

en graphie alibertine :

Lahont + La Hont + Era Hont

hont / fontaine, source

hontan ou hondan seraient d’autres formes, féminines aussi, de ce mot.

MP3 - 63.8 ko
Cau pas diser de nada hont "n’aurei pas besonh de çò de ton" !
Il ne faut dire de nulle fontaine "je n’aurai pas besoin de ce qui est tien" !

 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Soulignac

La Garenne

en graphie alibertine :

La Garena
Prononcer "La Garéne", "La Garéno"...

garena / garenne

Prononcer "garéne", "garéno"...
L’origine de ce mot, probablement importé en Gascogne il y a longtemps, et présent dans la toponymie surtout en périphérie gasconne, est controversée.
Multidiccionari francés-occitan

Mistral semble avoir hésité entre le sens français de forêt réservée (et peut-être dédiée à la chasse) et un sens lié à une racine gar qui serait en rapport avec le chêne et qu’on retrouverait dans garrigue.
Palay donne le sens de chênaie.