Lòcs (toponymie, paysage...) de Cestas

Graves & Cernès Landes de Gascogne

Cestas

Une néo-vasconne à l’angle de l’avenue de l’Amasse et du chemin du Tronqueyra


Le Tronqueyra

avenue de l’Amasse

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Graves & Cernès Landes de Gascogne

Cestas

chemin de Lou Cot

Qu’an volut díser ?


 

 
Graves & Cernès Landes de Gascogne

Cestas

chemin de lou Pousse crampoun
camin dau Possa-crampon / camïn dàw Pousse-crampoun

en graphie alibertine :

(lo) Crampon
Prononcer "(lou) Crampou(ng)".

crampon, possa-crampon / gouttière à résine

« Crampon : gouttière à résine - lamelle de zinc fixée dans le tronc du pin pour permettre l’écoulement de la résine de la care dans le pot. »
Lo gematge

Le pousse-crampon : un outil qui servait au gemmage des pins.


 

 
Graves & Cernès Landes de Gascogne

Cestas

Le Chapet

Déjà mentionné par Cassini.
Il semble que ce soit "Le Chapet".
Signification : on pense à capèth (chapeau), mais chapèth serait une curieuse hybridation - on en a plutôt une autre, "capèu" (rare cependant en toponymie)...
Alors, il faut peut-être chercher un terme local, le diminutif d’un mot chap (tyap)...
"Les Chapets" existe à la Teste.

Le rond-point des Centenaires de Chapet (ici ils ne mettent pas d’article à "Chapet", sinon ce serait "du Chapet" !) honore deux centenaires :

  • Marie-Thérèse Lagoueyte
  • Ignacia Baffoigne
    Les deux noms de ces centenaires sont gascons et peuvent être autochtones ou installés depuis des siècles dans les Landes de Bordeaux. Voir Bahonha/Baffoigne et Lagüèita/Lagoueyte sur le site.
    La graphie "Baffoigné" avec un accent aigu, qui apparait parfois, est étonnante.

 

 
Graves & Cernès Landes de Gascogne

Cestas

Crédit Mutuel de Vasconie !

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Graves & Cernès Landes de Gascogne

Cestas

chemin de lou Billouayre
camin dau Bilhoaire / camïn dàw Bilhouaÿre

Dans le contexte forestier de Cestas, le billouayre, c’est probablement celui qui divise un tronc d’arbre en billots, selon la définition que le Tresor dóu Felibrige donne du verbe BILHOUNA (bilhonar). En gascon, le n entre voyelles peut facilement sauter, donc bilhonaire peut donner bilhoaire, qu’il est possible d’écrire "billouayre" comme ici.

Le FANTOIR rajoute un s final erroné : chemin de lou Billouayres


 

 
Graves & Cernès Landes de Gascogne

Cestas

chemin de lous Flous
camin de las Flors / camïn de las Flous

en graphie alibertine :

(las) Flors
Prononcer "Las Flous".

flor / fleur

Prononcer "flou".

Variantes avec le "h" gascon : hlor (prononcer "lou") et es·hlor (prononcer "eslou")

dérivés :
florir / hlorir : fleurir

Bière "Flou de primo"
Brasserie Boeldoerl F32310 Bezolles
flou de primo = flor de prima = fleur de printemps

Erreur grossière sur le genre de flou (la fleur / la flou), qui en s’ajoutant à l’aberrant "de lou" produit un monstre.
Il faut d’urgence rectifier en "chemin de las Flous", à moins qu’il ne s’agisse pas du tout de fleur, mais d’un mystérieux flou masculin !-)


 

 
Graves & Cernès Landes de Gascogne

Cestas

chemin de lou Licot
camin dau Licòth / camïn dàw Licòth

Dans un contexte dédié au boeuf (chemin des Bouviers, "l’Agulloun", et même Toquetoucau...), le licou (licòth en gascon) a sa place, ou plutôt son chemin !
IGN : chemin de lou licot


 

 
Graves & Cernès Landes de Gascogne

Cestas

chemin de l’Aray
camin de l'Arair / camïn de l'Araÿ

en graphie alibertine :

L'Arair

arair / charrue

Prononcer "araÿ".

Charrue rudimentaire ou araire :
Est encore utilisé de nos jours sur des sols meubles dans certains pays du tiers-monde.
[Collection Microsoft® Encarta® 2003. © 1993-2002 Microsoft Corporation.]

Charrue en fer, avec mancheron, mais sans roues.
l’arair tòrt : charrue à l’age et au mancheron coudés pour pouvoir s’approcher au plus près des souches. Ce fut l’ancêtre du décavaillonneur.
[R. Granié - Termes viti-vinicoles employés à Saint-Sardos]

Près de l’avenue dous Cams (des Champs), il doit s’agir de l’araire !
Une habitante m’a confirmé qu’il s’agit de la charrue.
Elle prononçait "arè" ! Finalement, la graphie "arail" utilisée à Cadaujac, même si elle hérisse les connaisseurs, aide le public à prononcer bien.
place du Arail

Il s’agit bien d’urbanisme "en raquette", consommateur d’espace bitumé.


 

 
Graves & Cernès Landes de Gascogne

Cestas

avenue du Ribeyrot
avenguda dau Ribeiròt / abéngude dàw Ribeÿròt

en graphie alibertine :

(l')Arribeiròt, (lo) Ribeiròt
Prononcer "l’Arribeÿròtt", "lou Ribeÿròtt"...

ribeiròt / habitant du rivage ou de la plaine

Les medoquins opposaient volontiers les ribeiròts (habitant le long de l’estuaire de Gironde) et les landescòts, habitants des landes du Médoc (et peut-être même des landes "tout court"). arriba = rive

Le Ribeyrot est un ruisseau qui passe à Cestas, "Ribeyrot" n’est donc pas un des nombreux noms néo-gascons de Cestas. Mais c’est bien qu’il les ait rejoint !

JPEG - 205.2 ko
JPEG - 370.3 ko