Lòcs (toponymie, paysage...) de Castillon-de-Castets / Castilhon de Castèth

Bazadais

Castillon-de-Castets / Castilhon de Castèth

Maison à fenêtre à meneaux


Près de l’église.
La fenêtre à meneaux doit indiquer une certaine ancienneté, pour une bastisse qui par ailleurs ne se détache pas d’un type assez courant en Bazadais rural.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Bazadais

Castillon-de-Castets / Castilhon de Castèth

Le Carpia
Lo Carpiar / Lou Carpià

en graphie alibertine :

(lo) Carpiar
Prononcer "Lou Carpià"

carpe / charme

variante : carpo (prononcer "carpou" avec l’accent tonique sur "car")

dérivé probable :
carpiar (prononcer "carpia") : charmille

taxon : "carpinus betulus".
Aire écologique :
Dans les forêts feuillues de coteaux et montagne, dans les haies en sols argileux ; souvent implanté (charmilles)
Arbre dépassant parfois les 20 m, à croissance lente, mais ne dépassant pas les 200 ans. Tronc cannelé caractéristique, ressemblant à un enchevêtrement de muscles. Fleurs : chatons, fruits : akènes. Excellent bois de feu, largement utilisé également en tournerie.
[Gilles Granereau]


JPEG - 142.5 ko
prepausat per Vincent P. ;

 

 
Bazadais

Castillon-de-Castets / Castilhon de Castèth

Mauros
Mauròs / Maouròs

en graphie alibertine :

Mauròs
Prononcer "Mawròs"


Toponyme aquitain du Bazadais ? Il semble que les thèses patronymiques soient en recul dans les milieux autorisés, même pour le suffixe -acum des pays celtiques : ainsi les Montignac, Montigny, ... sont désormais interprétés comme "lieu de montagne" et non plus la demeure de Montinius.

Ainsi, si classiquement l’on peut voir dans ce Mauros (qui se répète deux fois en Entre-Deux-Mers, et pour cause : c’est aussi un patronyme girondin) un domaine de Maurus, on peut aussi le mettre en rapport avec le Moros de Sarrance en vallée d’Aspe qui est un pic de 1780 mètres de haut, Maurrin dans les Landes (Murrin dans les textes anciens), Moumour en Béarn, Amou en Chalosse (anciennement Morr), ... qui semblent peut-être formés sur la racine basque murru/muru (élévation, mont).

De toute façon, impossible de dire sans une étude systématique des toponymes en -os du Bazadais et sans savoir s’il s’agit d’un transfert de patronyme ou directement d’un toponyme descriptif.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Bazadais

Castillon-de-Castets / Castilhon de Castèth

Peyroulet

en graphie alibertine :

Peirolet
Palay : Multidiccionari francés-occitan « peyroulét,-e s. Petit panier, petite (...)

(lo) Pairolèr, (la) Pairolèra
Prononcer respectivement "(lou) Paÿroulè" et "Paÿroulère, Paÿroulèro"...

pairolèr / père ou grand-père nourricier

Prononcer "payroulè".
Palay :
Multidiccionari francés-occitan

« payroulè : Père ou grand-père nourricier ; gardeur d’enfants ; le t. a souvent le sens qu’on donne en fr. papa-gâteau, un brave homme.
payroulère sf. Les grands-pères, les grands parents ; on dit aussi payroulade.

payroulè Chaudron plus grand que le payrò et moins que la payròlo.
payroulè,-ro (Big. G.) Chaudronnier,-ère »
Ces deux derniers, avec chaudron, semble une homonymie.


 

 
Bazadais

Castillon-de-Castets / Castilhon de Castèth

Cauffepé
Caufa Pè

en graphie alibertine :

Cauhapè
"Chauffepied". "Plaque métallique chauffante que l’on plaçait devant la (...)

caut, caud / chaud

féminin : cauda (prononcer "cawde")
dérivés :
caudèir (prononcer "caoudèÿ") : chaudron, grosse chaleur (on pourrait dire aussi calorassa)
caudèira (prononcer "caoudèÿre") : chaudière
cauhar (prononcer "caouhà") : chauffer

/ pied

En plus de la signification "pied = partie du corps humain", apparait souvent dans les noms de lieu pour désigner le bas (ou même le commencement ?) d’un élément du paysage.

[David Escarpit]

Moi, je mettrais en nom gascon "Cauhapè". Le "ff" notait le "h" aspiré qui remplaçait en gascon le "f" latin.
[Tederic]


 

 
Bazadais

Castillon-de-Castets / Castilhon de Castèth

La Caminasse
La Caminassa

en graphie alibertine :

La Caminassa
Prononcer entre "la Caminasse" et "la Caminasso".

camin / chemin

camin herrat : chemin solide, empierré (expression ancienne)
camin brostèr : chemin forestier
camin barrièr : chemin de ronde
caminassa (prononcer "caminasse") : grand chemin
caminar : cheminer
et aussi caminada : accion de har camin ; tragècte ; passejada, itinerari (diccionari gascon de Pèir Morà)
caminaire : itinérant

Prumèr diccionari tot en gascon : lo de Pèir Morà !

Voir la Caminasse à Cadaujac.


 

 
Bazadais

Castillon-de-Castets / Castilhon de Castèth

Sendets
Sendèts

en graphie alibertine :

Sendèth
Sendèth pourrait signifier sentier. Ce serait alors le masculin de sendèra (...)

10/11/2005

Mise à jour 2017 :
Le "Sendets" de Castillon de Castets est écrit "Sandex" par la carte d’état major du 19e, et "Sendex" par le cadastre napoléonien.


 

 
Bazadais

Castillon-de-Castets / Castilhon de Castèth

Larose
L'arròsa

en graphie alibertine :

Larròsa + L'Arròsa
J.Tosti, sur son site des noms, écrit : "Nom de famille porté dans le (...)

arròsa / rose, églantier ?

Prononcer entre "arrose" et "arroso".
Variante sans le "ar" prosthétique : ròsa
dérivés :
rosèir (nord-gascon, prononcer "rouzèÿ"), arrosèr (prononcer "arrouzè") : rosier, églantier, lieu où poussent des églantiers ?


 

 
Bazadais

Castillon-de-Castets / Castilhon de Castèth

Labrette

en graphie alibertine :

La Breta
Prononcer "La Bréte"


 

 
Bazadais

Castillon-de-Castets / Castilhon de Castèth

Saupiquet

en graphie alibertine :

(lo) Saupiquet

saupic / saupiquet

La traduction par saupiquet n’est peut-être pas très éclairante. Mais saupiquet désigne bien en français une sauce relevée, voire piquante.
Le mot français pourrait bien venir de l’occitan ou du gascon.
En languedocien, salpic peut signifier éclaboussure.

saupicar : saupoudrer