Lòcs (toponymie, paysage...) de Lignan-de-Bazas

Bazadais

Lignan-de-Bazas

Gavache

en graphie alibertine :

(lo) Gavach + (la) Gavacha
Prononcer "(lou) Gabatch, Gawatch"... Féminin : "(la) Gabatche, (...)

gavach / gavach, gabach, gabaye

Prononcer « gabatch ».
Où qu’il soit employé, le terme "gavach" désigne toujours celui
qui vient de plus au Nord :

 en Espagne, "los gavachos", ce sont les français

 en Roussillon, les gavachs sont les languedociens

 en Languedoc, ce sont les auvergnats

 en Gascogne du Nord (Médoc, ou Entre-deux-Mers par exemple), les "gavaches"
sont les voisins de langue d’oïl, donc les charentais.

La "Grande Gavacherie" est la zone au Nord de la limite oc/oïl, qui commence en
Nord-Gironde (Blaye, Coutras...).
Mais il y a aussi une "Petite Gavacherie" en Entre-deux-Mers.

Voir Les Gavaches de l’Entre-deux-mers.

Un Gavache ou une Gavache ? Impossible de savoir ...

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Bazadais

Lignan-de-Bazas

Besse

Un dérivé de bèç ?

bèç = bouleau

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Bazadais

Lignan-de-Bazas

La Tuilerie

en graphie alibertine :

Lateulèira + La Teulèira
Forme nord-gasconne pour "La Tuilerie".

teula, teule / tuile

teula (prononcer "téwle", "téwlo"...) : féminin
teule (prononcer "téwle*", ""téwlo"...) : masculin
* avec un é qui ne reçoit pas l’accent tonique

Dérivés :
teulèra (téwlère, téwlèro) ou teulèira (téwleÿre) : tuilerie
teulèr ou teulèir (prononcer "téoulèï") : tuilier
teulada : toiture
teula-malhada : génoise
« En Gascogne, la référence à la « mode génoise » a disparu et la génoise est appelée téule-malhade [Simin Palay] » [Génoise (architecture)]

Les "tuileries" de Gascogne souffrent souvent de francisations.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Bazadais

Lignan-de-Bazas

Cazade

en graphie alibertine :

Casada
La racine "casa" est évidente. Mais la signification exacte ? Groupe de (...)

casa / maison

Mais dans la plus grande partie de la Gascogne, "maison" ou "ostau" ont remplacé "casa", sauf peut-être dans l’expression "a casa" (à la maison).

dérivé : casèr (prononcer "cazè"), casèra (prononcer "cazèro, cazère") ; c’est probablement un adjectif signifiant une appartenance à la maison, mais Palay le donne en substantif :
Multidiccionari francés-occitan

casère sf. – Lieu d’habitation (vx) ; employé comme lieu dit ; cahute ; planche à pain, étagère. N. de p. et de l. Casères, Lascazères.


 

 
Bazadais

Lignan-de-Bazas

Lapeyre

en graphie alibertine :

Lapèira + (la) Pèira
Prononcer entre "La Peÿre" et "La Peÿro".

pèira / pierre

Apparait généralement sous la forme "peyre" dans les noms propres.
dérivés :
peirós (pierreux), peirèra ou peirèira (carrière*)
peiruisha : résidu de pierres [G. Balloux]
peirèr (prononcer "peÿrè") ou peirèir : tailleur de pierre

* "carrèra" ne veut pas dire "carrière", mais "rue".


 

 
Bazadais

Lignan-de-Bazas

Laigue longue

en graphie alibertine :

(l')Aiga longa
Prononcer "(l’)Aÿgue loungue"...

aiga / eau

Prononcer "aÿgue", "aÿgo"...
Dérivés :
aiguèr ou aiganèr : évier
en gascon maritime :
aiguèir : évier, ou aussi "flaque d’eau"
aigut, aiguda (prononcer entre "aÿgude" et "aÿgudo") : aqueux ; se dit par exemple d’un fruit qui parait gorgé d’eau.

Palay :
Multidiccionari francés-occitan

aigat : « aygade, aygat : abondante chute de pluie ; crue, inondation » []
aigon : « aygoùn (G.-M.) sm. – Rosée »


 

 
Bazadais

Lignan-de-Bazas

Gavachon

en graphie alibertine :

(lo) Gavachon
Prononcer "(lou) Gabatchou(ng), Gawatchou(ng)"...

gavach / gavach, gabach, gabaye

Prononcer « gabatch ».
Où qu’il soit employé, le terme "gavach" désigne toujours celui
qui vient de plus au Nord :

 en Espagne, "los gavachos", ce sont les français

 en Roussillon, les gavachs sont les languedociens

 en Languedoc, ce sont les auvergnats

 en Gascogne du Nord (Médoc, ou Entre-deux-Mers par exemple), les "gavaches"
sont les voisins de langue d’oïl, donc les charentais.

La "Grande Gavacherie" est la zone au Nord de la limite oc/oïl, qui commence en
Nord-Gironde (Blaye, Coutras...).
Mais il y a aussi une "Petite Gavacherie" en Entre-deux-Mers.

Voir Les Gavaches de l’Entre-deux-mers.


 

 
Bazadais

Lignan-de-Bazas

Jean Bacquey
Jan Vaquèir / Jan Baqueÿ

en graphie alibertine :

(lo) Vaquèir
Prononcer "(lou) Baqueÿ".

vaca / vache

Prononcer "baque" ou "baco".
vaquèir (voir le nom "Baquey") ou vaquèr : vacher
vacada (prononcer "bacade") : troupeau de vaches landaises (on dit aussi élevage, ganaderia ou manade)*

*Merci aux Coursayres des Arrigans.

JPEG - 87.1 ko
Vaches / vacas / bacos au sud de Montréal d’Armagnac
Tederic M. - Junh 2016

Jan
Prononcer "Jann".

Jan Jana / Yan / Yane / Jean / Jeanne

Dérivés [Alis-Aiguillon 1600] : Janòt (Jeannot), Janicotet* (Jan + ic + ot + et - donc trois suffixes à valeur mi-diminutive mi-affectueuse !)

*Le livre de l’abbé Alis contient une orthographe du genre "Genny Coutet", présenté du même coup comme ayant une couleur anglo-saxonne...
Peut se prononcer "Yan".


 

 
Bazadais

Lignan-de-Bazas

La Garouille

en graphie alibertine :

(la) Garrolha
Prononcer "Garrouilhe", "Garrouilho"...

garrolha / taillis de chênes

Gaby :
« Le mot garrolha [ga’rujə] désigne en Bordelais un taillis de chênes ou une chênaie peu
vigoureuse »


 

 
Bazadais

Lignan-de-Bazas

La Coste

en graphie alibertine :

Lacòsta + (la) Còsta
Prononcer "Lacòsto".

còsta / côte

dérivés ou variantes :
costalat : côteau

On aurait pu penser que le mot còs, qui explique le nom de famille Ducos, et des noms de lieu comme Cos d’Estournel, soit un còst dont on ne prononce pas le "t" final. còs = tertre, côteau, monticule
Mais il viendrait plutôt d’une racine prélatine "kos" (colline) qui aurait survécu en gascon.

"còsta" pourrait être le mot pour traduire le français "colline", même si "tuc", "turon", et d’autres, peuvent dire des types particuliers de colline ou de relief.